Ivan Reitman pète un câble sur l'univers étendu de SOS Fantômes

Christophe Foltzer | 10 juin 2017
Christophe Foltzer | 10 juin 2017

On trouvait ça aussi bien chelou que Dan Aykroyd, l'un des créateurs de la franchise, se mette d'un coup à se plaindre du reboot de Ghostbusters sorti l'été dernier. Ca faisait un peu papy en colère qui arrivait après la bataille, mais en réalité, ça ne pouvait pas tomber à un autre moment. Limite, tout ça fait partie du plan.

Parce que oui, même si le film de Paul Feig n'a pas vraiment cartonné ni n'a répondu aux attentes des fans, il aura au moins remis la franchise Ghostbusters au goût du jour et c'est, quelque part, tout ce qu'on lui demandait. Il était clair que d'autres films allaient suivre, ainsi qu'un film d'animation et une nouvelle série animée, mais vu que pour le moment on n'en a aucune nouvelle, nous allons en parler au conditionnel.

 

Photo Kristen Wiig, Leslie Jones, Kate McKinnon, Melissa McCarthy

 

Par contre, si il y a bien quelqu'un qui y travaille en ce moment, c'est Ivan Reitman, réalisateur des films d'origine et producteur du reboot, qui vient de balancer en plein Q&A sur Facebook ses projets pour la franchise. Et il commence par une décision qui va totalement à l'encontre de tout ce qui a été fait jusqu'à présent :

"Nous travaillons énormément sur ce que sera le prochain Ghostbusters. Je pense que s'il y a une chose que les fans désiraient ardemment, tout comme moi d'ailleurs, c'est que nous relions les deux univers, l'ancien et le nouveau. C'était un peu bizarre qu'ils ne soient pas connectés et beaucoup de gens en ont parlé. Donc, je veux vraiment les connecter."

 

Photo Kristen Wiig, Leslie Jones

 

Donc, déjà, non. Franchement, non. Parce qu'il a été clairement établi dans la promo du film de l'an passé que cela ne se déroulait pas dans le même univers, d'ailleurs rien dans le scénario ne le suggère et cela poserait d'énormes soucis de cohérences, ne serait-ce que par rapport aux caméos des anciens comédiens.

 

Fantôme

 

Mais ce n'est pas fini, parce que pour Reitman, Ghostbusters doit avant tout se mondialiser :

"L'un des choses à laquelle nous pensons énormément, c'est la gestion des droits de la franchise, bien au-delà de tout ce que nous avons déjà pu voir. Nous ne sommes pas obligés de situer Ghostbusters uniquement à New-York, cela peut se produire partout dans le monde. Ce serait vraiment cool de voir des fantômes coréens ou chinois. Toutes ces grandes traditions du monde, avec tous ces contes et ces choses qui terrifient les gens. Avoir des antennes de Ghostbusters partout dans le monde avec un bureau central à New-York serait intéressant."

Alors oui, certes, ce serait intéressant même si ça pique beaucoup à l'idée de voir nos casseurs de fantômes ailleurs que dans les rues de New-York, tant l'univers des films est dépendant de cette ville. Mais pourquoi pas. Par contre, on admirera la sournoiserie de Reitman quand il parle de fantômes coréens ou chinois, le marché asiatique étant le nouvel Eldorado, la manoeuvre économique n'est à peine pas visible.  Faites nous déjà un bon film et on verra après pour les succursales.

 

Fantômes

Tout savoir sur S.O.S. Fantômes

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Karlito
11/06/2017 à 23:01

Pfff, ils vont bien finir par achever la franchise. S'ils produisent une suite ou l'on voit apparaître une partie de l'ancienne équipe, ca va être désastreux (Bill Murray va encore se faire prier), le message? "Désolé, on s'est bis foutu de vous avec G3 et nos caméos qui puent le cadavre bouilli, mais on va en remettre une louche avec les survivants, cava être marrant!! Si si, c'est Dan Akroyd qui le dit... Place aux femmes!

Joko
11/06/2017 à 11:37

Justement : que Reitman évoque une histoire se déroulant par ex en Chine, laisse entendre qu'il y aura des acteurs chinois, et que donc, la Chine sera contente. Ce type de configuration passera toujours mieux aux yeux de leur comité de censure, qu'un film 100% occidental qui demande à sortir chez eux. C'est pour cette raison qu'on se retrouve avec des rôles mineurs et souvent sans intérêt confiés à des acteurs coréens, japonais ou chinois dans un Marvel ou un Resident Evil.

Tout cela est lié : si le remake de SOS Fantômes était sorti en Chine, les comptes auraient sûrement été moins mauvais. Aujourd'hui, Warcraft et Fast & Furious ont prouvé que le marché chinois a un enthousiasme que le public américain n'a parfois plus. C'est une mine d'or pour les blockbusters.

Donc ça me semble évident que Reitman en a conscience, et que ce n'est pas un hasard s'il cite deux pays asiatiques (La Momie avec Cruise a battu des records en Corée du sud à sa sortie, alors qu'aux USA le démarrage est plus que moyen), et pas un pays d'Afrique, d'Amérique du Sud ou d'Europe de l'est.

MystereK
11/06/2017 à 11:16

Je rappelle ce que I. Reitman a dit :

"Nous ne sommes pas obligés de situer Ghostbusters uniquement à New-York, cela peut se produire partout dans le monde. Ce serait vraiment cool de voir des fantômes coréens ou chinois."

Cela ne veut pas dire que le film sera fait en Chine mais que il verrait bien l'histoire se SITUER en Chine ou en Corée, ce qui n'a absolument rien à voir avec la censure chinoise et il n'y a pas de question à ce sujet.

Quand aux règles chinoises, elles sont à géométrie variable. Par exemple les armes à feu dans les mains de bandits sont interdites, mais un film grand public comme "Chongqing Hot Pot" a pu être produit et réalisé et en plus il est réussi. Sans parler des films de Hong-Kong co-produit par la Chine (tout en se rappelant que Hong Kong c'est la Chine) qui montre en veux-tu en voilà de l'action, de la violence, des esprits, des exorcismes, etc. Un bel exemple avec Keeper of Darkness de Nick Cheung.

Joko
10/06/2017 à 18:50

La Chine a bien un critère étrange dans ses règles de censure, qui concerne l'ésotérisme et ces éléments fantastiques. Et ils vont allègrement coupé des morceaux d'Alien, Kingsman, James Bond...
Il y a certainement des accords en coulisses, des partenariats, des lignes rouges à ne pas franchir (qui sont maintenant clairement intégrés au process : le box-office de Fast & furious, Warcraft et autres en Chine est une raison suffisante pour ne pas les froisser).
SOS Fantômes de Paul Feig n'a pas eu de sortie chinoise car le comité qui donne le visa d'exploitation en Chine l'a refusé. Donc oui, la question peut se poser, clairement.

MystereK
10/06/2017 à 18:46

@Ben, pourquoi pas la chine ? Il y a pleins de films non chinois qui se passent en Chine et qui présentent des choses non permises dans une production uniquement chinoise. Personne ne va demander l'autorisation au gouvernement chinois. Sinon, vis les co-productions, la Chine a bien produits des films avec des éléments interdits dans son pays.

Zanta
10/06/2017 à 15:48

Le mec est en train de bosser sur "Triplets".
Donc oui, rien ne l'arrête.

olivier637
10/06/2017 à 11:23

La vache, la vision mega mercantile même pas voilée.

Dommage pour l'equipe de 2016, qui n'a pas fait un mauvais film mais avait le potentiel pour faire bien mieux.

Par contre Reitman et Aykroyd, faut y aller maintenant, prenez vos cachets et allez payer vos impôts ailleurs svp

ben
10/06/2017 à 10:32

En chine! Impossible , les films avec des esprits sont interdit... En coree pas de soucis

votre commentaire