Okja : une aventure haletante nous attend dans la première bande-annonce officielle du film de Bong Joon-ho

Alexandre Janowiak | 18 mai 2017
Alexandre Janowiak | 18 mai 2017

Après Snowpiercer en 2013, le réalisateur coréen Bong Joon-ho reste dans la science-fiction avec son nouveau long-métrage présenté à Cannes.

Okja aura du mal à convaincre tous les spectateurs et les membres du jury (coucou Pedro) qui le découvriront ce vendredi dans le Grand Théâtre Lumière. Pas pour des raisons cinématographiques, on connait les évidentes qualités de metteur en scène de Bong Joon-ho, mais bien parce qu'il est au centre de la polémique Netflix.

L'avenir nous dira si le long-métrage coréen méritait ou pas sa place en compétition pour la Palme d'Or. En attendant, après deux teasers alléchants, la première bande-annonce officielle a été dévoilée sur internet.

  

 

Un trailer qui nous en dit plus sur l'ambiance haletante de cette épopée de science-fiction où des énormes cochons sont devenus la proie d'une multinationale. Porté par un casting impresionnant : Tilda Swinton, Paul Dano, Jake Gyllenhaal, Giancarlo Esposito, Lily Collins, Steven Yeun et la jeune Seo-hyun Ahn dans le rôle principal, Okja sera présenté demain à la presse. Notre critique arrive donc très bientôt. Diffusé par Netflix, le film sera disponible sur la plateforme de streaming le 28 juin prochain.

Retrouvez toutes les bandes-annonces des films en lice pour la Palme d'Or ICI.

 

Photo Tilda Swinton

Photo Seo-hyun Ahn, Tilda Swinton

Photo Ahn Seo-hyun

Affiche

Tout savoir sur Okja

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

MystereK
19/05/2017 à 09:55

Parmi les réalisateurs qui ont rencontré le dibale hollywood :

Fritz Lang
Alexandre Aja
Enrst Lubitsh
Sergio Leone
Alfred Hitchcock
NIcolas Wendif Refn
Denis Villeneuve
etc..

Il y a donc encore un peu d'espoir pour les prodiges cioréens. En même temps, Netflix, c'est pas (encore) Hollywood, c'est plus proche du cinéma indépendant, du moins dans le cas de la liberté artistique laissée aux créatifs.

Jean-pat
18/05/2017 à 18:53

Mouais, ça m'a pas l'air fameux, j'aime pas du tout ce rapprochement de plus en plus flagrant entre les gros réalisateurs KR et le cinéma US

J'aurais préféré qu'ils gardent leur pureté et qu'ils ne rencontrent jamais le diable hollywood

Scroggy
18/05/2017 à 14:41

Chef d'oeuvre en vue mes amis ! Bong Joon-ho est décidément un metteur en scène hors-pair, la bande annonce est très réussie.

votre commentaire