Le scénariste de Piège de Cristal nous révèle la grosse erreur du film que personne n'a jamais remarqué

Christophe Foltzer | 3 mars 2017
Christophe Foltzer | 3 mars 2017

Cela fait donc 30 ans déjà que Piège de Cristal est sorti aux Etats-Unis et qu'il a redéfini les codes du cinéma d'action américain. Et tout ça, en faisant une grosse erreur.

John McTiernan est un des réalisateurs les plus importants du cinéma d'action et on aimerait bien que la jeune génération s'en rappelle plutôt que de nous casser les bonbons avec Fast & Furious. Parce qu'en l'espace de deux films, Predator et Piège de Cristal, McT a totalement redéfini notre rapport à ce cinéma, en proposant une mise en scène tellement ciselée dans son rythme et sa gestion de l'espace que tout le monde l'a pompé depuis. Et il est bien difficile d'arriver à la cheville du maitre, comme les derniers volets de la saga Die Hard le prouvent.

 

 

Néanmoins, tout film culte qu'il est, Piège de Cristal n'est pas exempt de défauts et à l'occasion d'une projection récente pour le 30ème anniversaire de Running Man, le scénariste Steven E. De Souza a profité de l'occasion pour révéler qu'il y avait toujours eu une grosse erreur dans le scénario que personne n'avait jamais vu : lorsque Gruber se fait passer pour un otage, McLane suspecte immédiatement qu'il ment mais on n'a jamais su ce qui l'avait mis sur la piste, tout simplement parce que l'explication a été coupée au montage !

"Au départ quand les terroristes sortent de leur camion, ils synchronisent leurs montres, qui est identique pour chacun d'entre eux. Quand Mclane tue le premier, il fouille le corps, recherche son identité. Dans une version rallongée de la scène, il lui vole ses cigarettes ce qui est drôle. Il observe aussi sa montre ce qui est drôle à nouveau parce qu'on pense qu'il va la lui piquer. A chaque mec qu'il tue, il remarque qu'ils portent tous la même montre.

 

 

Quand il en parle avec Dwayne Robinson, il lui dit qu'il pense que ces types sont des professionnels parce qu'ils n'ont aucun indice sur leurs vêtements, qu'ils sont trop bons et qu'ils portent tous la même montre.

Quand Bruce offre une cigarette à Alan Rickman, il remarque sa montre et on voit dans son regard qu'il comprend que c'est un des terroristes. "

Pourquoi cet élément important a-t-il été retiré ? Tout simplement parce que les terroristes devaient s'enfuir en ambulance, que le conducteur de la limousine fracasse cette même ambulance et que le véhicule était absent du plan tourné où les terroristes synchronisent leurs montres, ce qui portait atteinte à la cohérence du film.

 

 

"McTiernan a demandé au monteur de couper cette scène au moment où ils sortent du camion pour qu'on ne voit pas qu'il manque l'ambulance. Du coup, tous ces moments où Bruce Willis inspecte les terroristes n'a plus aucun sens."

Une grosse erreur que l'on pardonne sans hésiter puisque, en 30 ans, elle ne nous a jamais empêché de prendre notre pied en regardant Piège de Cristal, signe évident qu'il s'agit d'un très grand film.

 

Tout savoir sur Piège de cristal

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

MC Cain frite
22/03/2019 à 09:50

il dit Bill clay hors c'est indiqué William clay

LaTeub
04/03/2017 à 11:00

Ah c'est marrant ça, j'ai toujours eu un sentiment de flou à ce moment du film comme si inconsciemment je ressentait un petit quelque chose manquant ou étrange... Total chef d'oeuvre!!

Pieds dans le plat
03/03/2017 à 23:50

J'ai toujours pensé qu' il savait qu'il mentait parce que c'était un bon flic et qu'on ne la lui faisait pas.
Mais bon... pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué...

kolby
03/03/2017 à 21:19

je demande donc ou est l'erreur si la scene n'apparait pas dans le film

adoy
03/03/2017 à 16:58

Une preuve de plus que McTiernan est un grand...graaaannnnd, comme dirait l'ami Jim !

minounet
03/03/2017 à 16:10

Si mes souvenir sont bon, il sait que c'est un menteur car il vient d'un étage contrôlé par les terroristes

Starfox
03/03/2017 à 14:48

Si mes souvenirs sont bons, on a l'impression que McLane comprend que Gruber est un terroriste quand ce dernier ment en lui disant qu'il s'appelle "Bill Clay". A ce moment-là, McLane regarde un panneau accroché au mur et sur laquelle apparait les noms de certaines personnes travaillant dans le batiment.

Mais là, c'est vrai que pour ma part, je n'ai jamais bien compris comment il faisait le lien entre le faux nom "bill clay" et ce panneau...

Et puis bon, au cinoche, c'est tellement bien quand on se laisse embobiner comme des gosses... Mais pas au point de se foutre de notre gueule non plus. Hein Kevin Feige ?

Birdy
03/03/2017 à 13:14

En réalité cette erreur n'en est pas/plus une à partir du moment où Mclane semble suivre son instinct et ne pas se faire avoir par le bluff de Grueber. Son flair lui permet de contrer la ruse de son adversaire. On pourrait aussi penser qu'il reconnait la voix de son adversaire, plusieurs fois entendue dans le film en direct ou par talki.

Dirty Harry
03/03/2017 à 13:03

Tous les grands films (et tous les films en général) portent en eux des erreurs, des trucs qu'on pardonne si le film est bon et s'il ne l'est pas on pardonne moins...De Palma voyait dans Vertigo d'Hitchcock une somme importante de "trous dans le scénario où l'on pouvait faire passer des trains", mais avec une bonne suspension de crédulité, une excellente mise en scène et si l'histoire est prenante, ben on s'en bat les steaks : vive le Cinéma comme dirait l'autre !

votre commentaire