Pourquoi Michael Moore savait déjà que Donald Trump deviendrait président des USA

Grégoriane Benoit | 9 novembre 2016
Grégoriane Benoit | 9 novembre 2016

Alors que tout le monde se remet gentiment du choc des élections ce matin, certains confirment ce qu'ils affirmaient depuis des mois : Trump allait l'emporter.

Alors que son film Where to invade next (dont notre critique se trouve ici) venait de sortir, Michael Moore avait grandement affirmé que Donald Trump serait certainement le prochain président. Et d'après le Hollywood Reporter, Michael Moore avait ciblé il y a plusieurs mois les meilleures raisons pour la prise de pouvoir de Donald Trump. La première était la pire de toute : en appeler surtout aux Etats de l'Ohio, du Michigan, du Wisconsin et de la Pennsylavie en sortant un discours machiste/raciste de "l'homme blanc en colère"

"Ce monstre, la "féminazi" qui pleure des larmes de sang ou peu importe d'où elle saigne nous a conquis - et maintenant, après avoir dû endurer 8 ans d'un homme noir nous disant quoi faire, nous sommes supposés nous asseoir et nous prendre 8 ans d'une femme pour nous diriger ? Après ce sera 8 ans des gays à la Maison Blanche."

 

where-to-invade-next-feature-hero

 

Mais ce n'est pas tout : les américains, dont l'esprit de contradiction n'est plus à démontrer, auraient été poussés à voter Donald Trump parce qu'ils "le pouvaient". Il suffisait pour cela de donner l'avantage à Hillary Clinton dès le départ comme l'ont fait les journalistes.

"Si vous supportez Hillary Clinton et que vous avez déjà proclamé et anticipé sa victoire, vous aidez à sa défaite en faisant cela. (...) Il y a une longue tradition des américains élisant des gens que vous ne pensiez jamais qu'ils pourraient élire... Ce que le pays n'a pas besoin d'entendre est que Trump est fou, dangeureux, psychopathe et sociopathe. Il a écrit et produit ce film et il y apparaît tous les jours."

Parce qu'après tout, la favorite n'était pas si appréciée que cela des votants et beaucoup se sont certainement non pas dirigés vers un vote en faveur de Trump mais bien contre Hillary. 

 

Michael-Moore

 

"Soyons honnêtes : notre plus gros problème n'est pas Trump - c'est Hillary. Elle est tellement impopulaire - presque 70% des votants pensent qu'elle n'est pas digne de confiance et malhonnête. (...) Elle représente la vieille école politique, ne croyant en rien d'autre que ce qui peut la faire élire."

Parce que y a un moment, comme le disent de célèbres philosophes inconnus : "Il ne faut jamais prendre les gens pour des cons mais il ne faut pas oublier qu'ils le sont..."

En juillet le célèbre réalisateur s'était à nouveau exprimé chez Bill Maher et avait une nouvelle fois annoncé : "Je suis désolé de tuer le buzz si tôt mais je pense que Trump va l'emporter."

Merci à Michael Moore pour ses pronostics qui sont devenus des faits avérés, en espérant que son dernier film n'aura pas porté la poisse à l'Amérique !

 

Michael Moore

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

corleone
09/11/2016 à 17:57

Fantôme, t'es un type bien.

Fantome
09/11/2016 à 17:16

@Jo

Je te conseille de lire sa publication de l'époque. C'est bien plus qu'un simple "une chance sur deux" comme tu dis. Son analyse était vraiment pertinente et il a vu juste sur tous les points (cinq) qu'il abordait.

http://www.huffingtonpost.fr/michael-moore/cinq-raisons-pour-lesquelles-trump-va-gagner/

Jo
09/11/2016 à 16:41

Michael Moore, pseudo réalisateur sans aucun talent ne savait rien, il avait une chance sur deux, c'est tout, simplement de la provocation, et là, il fait fort

Nope
09/11/2016 à 16:13

"Pays de merde !"

Lionel Jospin, avril 2002

votre commentaire