Ron Howard explique son long combat pour adapter La Tour Sombre de Stephen King

Christophe Foltzer | 2 septembre 2016 - MAJ : 09/03/2021 15:58
Christophe Foltzer | 2 septembre 2016 - MAJ : 09/03/2021 15:58

Adapter La Tour Sombre de Stephen King en film, on en rêve tous depuis de nombreuses années. Et nous ne sommes pas les seuls puisque de nombreux producteurs s'y sont cassés les dents. Mais le rêve devient enfin une réalité.

On peut dire que lorsqu'il tient à quelque chose, Ron Howard s'y accroche contre vents et marées. Après plus de 20 ans d'un difficile combat, le producteur arrive enfin à ses fins puisque l'adaptation de La Tour Sombre est enfin en tournage avec Idris Elba. L'issue d'une terrible bataille, qu'il a raconté au micro de Deadline, histoire que tout le monde comprenne que le projet revient vraiment de très loin, puisqu'il devait être une trilogie cinéma augmentée de deux séries télé avant de devenir le film que nous découvrirons le 22 février prochain. Attention, SPOILERS :

"Nous avons commencé par parler de ce à quoi ça pouvait ressembler. Nous avons lu tous les romans et les avons mis à plat. Akiva Goldsman a présenté son idée à Stephen King qui consistait à introduire la Corne d'Eld au tout début de l'histoire. Il savait que cela nous permettrait d'utiliser les éléments de l'histoire dans une nouvelle combinaison qui nous donnerait la latitude nécessaire d'atteindre la vraie essence du récit mais aussi de ré-équilibrer la narration sous un angle plus cinématographique. C'est ce qui a lancé le projet.

 

idris elba tom taylor

 

Quand Media Rights Capital et Modi Wiczyk sont arrivés sur le projet, nous avons approfondi la relation entre Jake Chambers et Roland pour en faire le coeur du premier film et ainsi installer l'univers. Nous avons simplifié l'histoire, l'avons rendue moins chère tout en conservant ce que nous avions décidé quelques années plus tôt avec Akiva.

Nous avons constitués une équipe de chercheurs spécialisés dans La Tour Sombre pour qu'ils restructurent encore une fois l'histoire de façon plus cinématographique et Stephen King était complètement d'accord avec ça.

 

Photo Matthew McConaughey

  

Goldsman n'a jamais abandonné et King a toujours été très patient. Nous avons multiplié les versions, cherché de nouveaux collaborateurs. Nous nous sommes finalement lancés avec Modi de MRc et Tom Rothman de Sony. Modi comprend vraiment les livres et il se qualifie lui-même de Cerveau de la Tour. Nikolaj Arcel a fait un super travail en mettant le film en scène. Nous étions tous très excités dès le premier jour de tournage et nous sommes très contents de ce que nous découvrons. Nous y croyons depuis tellement longtemps.

On espère donc que tous ces efforts ne seront pas fait en vain, et que le film, même s'il sera assez différent des livres (comme tout le monde nous l'annonce depuis le début du tournage) saura effectivement capter l'essence de l'oeuvre de Stephen King. On croise les doigts.

 

Photo Idris Elba, Tom Taylor

 

 

Tout savoir sur La Tour sombre

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
TCC
05/09/2016 à 13:44

La narration, le déroulement de l'intrigue et la richesse de l'univers se prêtent vraiment mal à une adaptation telle quelle. J'ai beaucoup aimé les livres et choisir une toute autre approche de l'histoire est une très bonne idée pour adapter cinématographiquement. En espérant que cela se fasse dans un soucis de qualité ^^

Murata
02/09/2016 à 19:51

Excitant tout de même.

gdy
02/09/2016 à 15:53

Mais puisqu'on te dit que Mister King lui même est à fond sur le projet ;-)
Plus sérieusement étant très fan de la saga littéraire je suis très sceptique quand à la direction prise sur l'adaptation cinématographique (alors que l'idée de départ était alléchante).
Ceci étant soyons optimistes et...wait and see !!! En tout cas cela nous changera des suites et reboot qu'on nous pond tous les ans (attention comprenons nous bien, je ne crache pas sur ces derniers vu que je les regarde dès leur sortie !)

champy
02/09/2016 à 14:51

Ce film sent le roussi et je n'y crois vraiment pas vu toutes les libertés qu'ils sont entrain de prendre vis à vis du matériau de base...

votre commentaire