Reese Witherspoon explique comment le sexisme d'Hollywood l'a poussée à devenir productrice

Jean-Luc Hassaique | 4 février 2016 - MAJ : 09/03/2021 15:58
Jean-Luc Hassaique | 4 février 2016 - MAJ : 09/03/2021 15:58

Alors que les débats sur la diversité et le traitement des minorités au cinéma ne cessent de prendre de l’ampleur, Reese Witherspoon en a profité pour s’exprimer sur le sexisme qui règne toujours à Hollywood.

Reese Witherspoon est connue pour être une des actrices hollywoodiennes qui contrôle le mieux sa carrière, notamment depuis qu’elle est passée à la production. Dans les colonnes d’Entertainment Weekly, elle a expliqué les raisons pour lesquelles elle ne s’en remettait plus au système pour trouver des rôles pertinents.

"Il y a environ 4 ans, j’ai reçu cet horrible script. Et il y avait cette star masculine qui jouait dedans, et il y avait le rôle de la petite copine. Et j’ai dit : « Vous plaisantez. Non, je ne suis pas intéressée. »

InHerent Vice

Ils m’ont répondu : « cette actrice veut y participer, celle-là aussi », quelque chose comme trois gagnantes de l’Oscar et deux favorites du box-office. Et j’ai répondu : « Oh on en est là ? Il faut se battre pour jouer la copine dans une comédie stupide ? A quoi bon ?

Au fait, deux Oscarisés y ont participé. Je me suis dit : « Je dois faire quelque chose. "

Et c’est ainsi que la comédienne a lancé sa propre société de production, et a directement produit Gone Girl, ainsi que Wild. Une réussite, qui a dû également se faire contre certains rapports sexistes entretenus par les studios "qui donnent un demi-million de dollars à une importante star masculine pour qu’il monte sa firme, mais ne dépenseront pas un sou pour qu’une femme en fasse autant".

Bien consciente d’avoir réussi à creuser son trou, Reese Witherspoon précise :

"Mais ils veulent acquérir tout ce que je produis avec mes propres fonds."

Legally Blonde

Tout savoir sur Reese Witherspoon

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
diez
04/02/2016 à 18:31

Pseudo, en effet sa réaction a plus d'impact qu'un banal boycott des Oscars. Après autour des Oscars, il y a moyen de frapper fort, une vraie action collective des gens du milieu peut avoir du poid.

En son temps le grève des scénaristes avait boulversé hollywood durant quelques mois.

Yep, KLM tout à fait !

KLM
04/02/2016 à 15:55

J'avais limite un soupir d'exaspération avant de descendre vers les commentaires, mais suis ravi de pas avoir droit à cette horde d'enragés, comme dit diez.

Après, y'a différentes méthodes pour lutter, et chacune a sa valeur. Parce qu'on parle bien, bien plus du boycott des Oscars que de la prod de Witherspoon. Donc c'est très bien qu'il y ait plusieurs fronts, en profondeur ou dans la sphère médiatique.

Pseudo
04/02/2016 à 15:33

La réalité c'est que tout le monde lutte pour monter des projets qui les intéresses, c'est pour ça que beaucoup d'acteurs, réalisateurs etc montent leur propre boite. Mais c'est encore plus vrai pour les femmes et les minorités. On ne va pas le nier, etre beau, jeune, riche, blanc, male et avec des très bonnes relations ouvre toujours le plus de portes.

@diez Je suis d'accord avec toi, mais sa facon de lutter contre le problème et faire avancer les choses et quand meme bien meilleur qu'un boycotte des oscars douteux.

diez
04/02/2016 à 15:15

Elle a bien raison.

Il y en encore des idiots dans les commentaires qui vont venir nous dire qu'il y en a marre que EL parle du racisme, de l'homophobie et du sexisme. White bashing, hetero bashing et Man bashing en force ! Haha!

votre commentaire