Le Don Quichotte de Terry Gilliam est repoussé, une fois de plus

Christophe Foltzer | 23 septembre 2015
Christophe Foltzer | 23 septembre 2015

Projet d'une vie, le Don Quichotte que prépare depuis longtemps Terry Gilliam a plutôt d'un véritable parcours du combattant. Il est à nouveau repoussé.

On pourrait appeler cela l'ironie de la vie, mais il est passionnant de faire un parallèle entre l'histoire de Don Quichotte et ce que subit Terry Gilliam pour en faire un film depuis de si nombreuses années et de se dire qu'au final entre le réalisateur et le personnage principal, c'est un peu la même chose qui se passe, la bataille contre des moulins à vent.

Après un premier essai au début des années 2000, qui a connu un destin dramatique mais a donné l'excellent documentaire Lost in La Mancha, Gilliam était prêt à repartir au feu et cette fois, tout indiquait que c'était la bonne. Au prix d'importantes modifications de scénario, Don Quichotte allait enfin voir le jour, grâce notamment à l'arrivée salvatrice d'Amazon Studio dans la partie.

Malheureusement, le film est à nouveau repoussé. Le Times révèle effectivement que le tournage a été suspendu parce que l'interprète de Don Quichotte, le grand John Hurt a été diagnostiqué d'un cancer du pancréas durant l'été. Si les pronostics sont plutôt encourageants concernant l'état de santé du comédien, les assurances, elles, ne veulent pas prendre le risque de l'engager et qu'il lui arrive quoi que ce soit durant le tournage et préfèrent attendre de voir comment sa maladie va évoluer avant de décider si oui ou non il est apte à faire le film.

Mais selon John Hurt lui-même, Terry Gilliam croit encore fermement à son projet : "Terry est très optimiste et pense que nous allons bientôt pouvoir tourner. L'optimisme est une bonne chose." Et le comédien en sait quelque chose.

Tout savoir sur Lost in La Mancha

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Satan l'habite
23/09/2015 à 10:09

Franchement, j'aime John Hurt, mais Rochefort me paraissait tellement parfait en Quichotte que je ne peux pas imaginer quelqu'un d'autre dans le rôle, et que le film ne se fasse pas du coup me va bien.

votre commentaire