Dealer arrive et compte bien mettre le feu aux poudres

Christophe Foltzer | 20 septembre 2015
Christophe Foltzer | 20 septembre 2015

Pour qui veut sortir des sentiers battus dans le microcosme du cinéma français, c'est à un véritable chemin de croix qu'il se faut préparer. Alors, quand des passionnés arrivent à monter leur film en marge du système, ils méritent que l'on parle d'eux.

D'autant que le premier film du réalisateur Jean-Luc Herbulot est pétri de qualité. Utilisant les limites de son budget riquiqui pour atteindre une certaine authenticité du milieu qu'il dépeint, Dealer fera énormément penser au Pusher de Nicolas Winding Refn, mais arrive au final à créer son propre univers. Ce qui est le plus important.

Inspiré du vrai parcours de son interprète principal, Dan Bronchinson, Dealer nous invite à découvrir le monde crapuleux du trafic de drogue parisien, entre faux amis, boss véreux et homme de main brutaux. Un univers où il ne faut compter sur personne, pas même sur soi. Tourné façon guérilla cinéma, le film prépare enfin sa sortie.

Mais il ne s'agira malheureusement pas d'une sortie salles mais d'une sortie digitale dès le 1er octobre. L'avantage est que le film a déjà un solide historique international derrière lui, qu'il a été présenté dans différents festivals avec succès et que cette sortie ne concerne pas uniquement la France, mais 70 pays.

Et comme des images valent toujours mieux qu'un long discours, on vous laisse avec la bande annonce internationale du film.

 

commentaires

ttf
22/09/2015 à 14:07

Non bien sur vivons avec des œillères dans un monde ou tout le monde il est gentil.

Certaines cités ne sont pas pleins de racailles, certaines cités ne sont pas bouffés par le trafic de drogue et encore je suis gentil de dire certaine par chez moi c'est quasiment toutes les grandes cités qui ont ces problèmes.

Bisounours !

2cloo
22/09/2015 à 13:43

@ ttf Content d'etre un neuneu, je n'ai surtout pas envie d'etre confondu avec un gars à l'étroitesse d'esprit aussi dangereuse. J'ai des amis venant de cité, de outes couleurs, tu veux savoir combien ont Scarface élevé au rang de film culte ??? Aucun.... Combien font l'apologie de la drogue ??? Aucun. Je te souhaite de grandir parce qu'avec des raccourcis de la sorte, que tu n'as pas honte de partager publiquement, tu ne te prépares pas un futur encourageant.
Ps : Scarface, magnifique et Al a donné une performance pour les ages :)

ttf
22/09/2015 à 08:37

Alors pour les neuneus
cités->racailles->drogues->al pacino->scarface
Agnéeuh ???

Inodream
21/09/2015 à 08:13

C'est cool de jouer ta petite vierge effarouchée, mais serait il possible ne serait ce qu'une explication du lien que tu viens de créer entre ce film (pas encore sorti) et les cités françaises ?

Cordialement

Louig
20/09/2015 à 16:50

C'a l'air à chier, en plus même pas de critique de l'extrême droite ....

ttf
20/09/2015 à 16:46

Ah bon parcequ'il y a qu'une race dans les cités ?
Ce serait bien que les bobos se calment un peu ici et qu'on puisse simplement commenter sans entendre des cries d'effroi à la moindre phrase qui ne rentre pas dans leur cadre ni leur moule préformaté par 30 ans de sosracismosocialogochofacho.

2cloo
20/09/2015 à 15:03

Commentaire borderline raciste... Culte pour quelles raisons ???? La drogue ou la qualité du film ??? Le jeu d'acteur m'a l'air bien bancale, ils "montrent" qu'ils sont fâchés OOOOuuuuuuuu, l'acteur principal et son vécu m'a fait sortir de la B.A Et Pusher est à des années lumières en termes d'ambiances crédibles....

ttf
20/09/2015 à 13:06

Je sens que ce films va devenir culte dans les cités...

votre commentaire