Star Wars : polémique autour de 2 nouveaux personnages gay

Jacques-Henry Poucave | 9 septembre 2015
Jacques-Henry Poucave | 9 septembre 2015

On sait depuis quelques temps que le prochain roman officiel issu de la mythologie Star Wars depuis que Disney en a repris la direction accueillera un personnage homosexuel. Face à la polémique que créé cette nouveauté, l’auteur du texte a pris la parole.

Sinjir Rath Velus est un personnage du livre Aftermath, officier impérial, il est également gay, ce qui constitue une grande première pour l’univers Star Wars, qui n’avait encore jamais accueilli de protagoniste LGBT.

2015 aura été l’année du coming out pour Star Wars, puisque le précédent roman Lords of the Sith accueillait un autre représentant de l’Empire, Moff Mors, lesbienne de son état. Mais ces derniers temps, de nombreux fans manifestement pas super portés sur la tolérance ont fait savoir que l’orientation sexuelle de Miss Mors et Sinjir Rath Velus leur déplaisait fortement (alors qu’il ne s’agit que d’éléments très secondaires des textes concernés).

Le romancier et inventeur du personnage, Chuck Wending, s’est fendu d’une déclaration sur son blog histoire d’expliciter son point de vue.

« Si tu es bouleversé parce que j’ai introduit des personnages gays dans le livre, je n’ai rien à te dire. Désolé pour toi, saurien geignard – une météorite est en chemin. Et c’est la météorite fabuleusement gay Nyan Cat, suivie de sa traînée arc-en-ciel qui provoquera l’extinction de ton mode de pensée. Tu n’es pas l’Alliance Rebelle. Tu ne fais pas partie des gentils. Tu es le putain d’Empire, mec. Tu es l’Empire, merdeux, oppresseur et totalitaire.

(…)

Si tu imagines un monde où Luke Skywalker serait irrité par la présence d’homosexuels autour de lui, tu n’as rien compris à Star Wars. Ce serait comme représenter Jésus en train de tabasser des lépreux plutôt que les soigner. Quittes l’Empire. Rejoins l’Alliance Rebelle.

On a de l’amour, de la tolérance, de la bonne musique et des droïdes mignons. »

commentaires

Arcane
15/12/2015 à 22:31

Je ne saurais que plussoyer ces deux derniers commentaires.

Faut pas tout confondre. Un homophobe c'est quelqu'un qui déteste les homos, qui voudrait qu'ils disparaissent, qu'ils n'aient pas de droit de s'aimer, etc...

Sans aller jusqu'à ces extrêmes, on peut comprendre qu'on en aie marre aussi qu'on veuille nous FORCER à trouver ça banal, habituel, chouette, fashion, dans l'air du temps. Moi les homos, c'est tolérance, oui bien sûr, mais banalisation euh non ...

Du coup la banalisation au point de se sentir forcé de nous souligner qu'un personnage est gay, même dans un univers aussi culte, aussi sacré en un sens que Star Wars, c'est vraiment dépasser les limites.

En plus ça ne fait en RIEN avancer la cause de l'homophobie, ce genre de chose. Au contraire ça enerve et ca crispe, inutilement. TOut comme aller clamer que ce serait bien que le prochain James Bond soit black ou gay...ou aller donner le rôle de la princesse Guenièvre, princesse Celtique, à une black dans une série !!! Alors que si la série avait porté sur une princesse africaine du moyen âge et qu'on avait donné le rôle à une blanche, tout le monde aurait gueulé au racisme...

Marre de cette époque de bisounours, de politiquement correct, de dictature de la soit disant tolérance...J'ai rien contre un personnage gay, mais ça dépend de l'histoire j'avoue que dans une histoire qui est censé me faire rêver à un autre univers ça me casse un peu le truc...j'ai rien contre un héros black j'ai vu des tas de films ou le héros principal était black et ou ça le faisait bien, genre Je suis une Legende...mais ça doit s'y prêter, ça doit couler de source...les trucs ou on donne des rôles de personnage historiques moyen âgeux européens à des blacks vous allez me dire en quoi ça fait avancer l'antiracisme ? ça ne fait que crisper, provoquer, et de façon inutile. Et bien là c'est la même chose: le mec il nous dit que des personnages sont gay dans star wars et ceux à qui ça plait pas n'ont pas le droit de critiquer. Ils peuvent critiquer le reste, mais pas ça, sinon c'est ces niaiseries comme quoi on est l'empire merdeux...

Aloysious
13/09/2015 à 18:51

Oui c'est vrai, je suis d'accord, y'en a marre de se voir imposer une idéologie sexuelle... Personnellement j'en ai marre de voir des hétéros s'exposer dans la rue, dans les transports, sur des affiches, dans la pub, à la télé, au cinéma... Put***n c'est du domaine de la vie privé non ?! Non je rigole, j'essayais juste de tenir des propos aussi idiots que certains ici ;)

iziHAH
11/09/2015 à 19:25

Okay, rédacteur de ce site de rien du tout : l'auteur a publié un truc sur son site, truc que vous traduisez... Mais vous avez oublié l'essentiel : le lien vers le site de l'auteur ! Histoire qu'on puisse lire la version originale, étant donné que vous avez sûrement traduit ça avec bien peu de talent, bande de vous.

Cordialement,

iziHAH

Nico88
11/09/2015 à 14:12

J'hesite entre rire et pleurer...
D'un côté il y a les commentaires clairement homophobes qui sont toujours aussi répugnants et de l'autre on a les commentaires pseudo tolérant mais qui sont dérangé de voir des homos dans SW quand même.

Alors déjà et comme certains l'ont dis il serait quand même bien étonnant que dans SW il n'y ai que des hétéros...

De plus oui c'est vrai on s'en fou que les persos soient gays ou hétéros mai je vous rappel que la polémique est née d'homophobe que ça dérange, en soit l'auteur n'avait pas fait de la pub autour de ça...

A ceux qui nous expliques gentiment que finalement ça ne les déranges pas mais qu'ils ne voient pas l'utilité d'en faire de "la pub" la encore je répète la polémique vient des homophobes. De plus je suis quand même surpris que quand on vois Luke s'envoyer la princes ça ne vous dérange pas mais la perspective de voir un homme faire l'amour à un autre la tout de suite ça devient de la propagande... Objectivité bonjour ?...

MystereL
10/09/2015 à 22:36

"Dans les contes d'autrefois, l'on évoquait toutes les sexualités de manière suggérée et non littérale "

Et non, Dirty, les contes d'autrefois comme ils nous sont présentés aujourd'hui, sont édulcorés. Les textes originaux sont beaucoup plus explicite en sexualité et en violence que ceux que nous connaissons aujourd'hui. L'explicite doit revenir et comme le dit Clean, pourquoi cacher l'homosexualité si l’hétérosexualité est explicitée, à moins que vous considériez cela comme une déviance ? Si on a rien contre, on ne devrait pas réagir négativement à en voir représenté dans des films puisque c'est le reflet de la réalité. Si encore les proportion homosexuels/hétérosexuel étaient inversé, je comprendrait que certains réagissent, mais là, rien d'anomal, je pense même qu'ils sont sous-représenté.

Clean Harry
10/09/2015 à 15:48

@Dirty
Donc tu devrais mener un combat intellectuel contre la représentation du sexe, de la sexualité, en général, et pas contre celle des LGBT, non ?
Car si tu ne vois un problème que de ce côté, alors que l'hétérosexualité est illustrée de tous les côtés, dans tous les sens, dans tous les médias, toutes les publicités, c'est bien qu'il y a un malaise. Et que ça ne te gêne qu'à partir du moment où ça ne te ressemble pas et ne te semble plus ""normal""
On ne peut pas rester silencieux en général, et l'ouvrir dès qu'on parle LGBT "parce qu'on en parle trop, que c'est pas un sujet".

Et parler de la conception limitée du monde des LGBT.... comment dire. Après avoir écrit ton pavé pseudo intello réac.... Rions, rions, à ce stade c'est nécessaire.

Bolderiz
10/09/2015 à 15:43

Tout cela m'a donné envie de revoir cet excellent film qu'est l'Inconnu du lac.

Ghob_
10/09/2015 à 14:58

Pas de revendications ou quoi, mais perso je trouve ça bien qu'un truc aussi énorme que Star Wars affiche des couleurs un peu différentes. Ce n'est pas ce détail qui va faire avancer les choses, mais effectivement pour que les mentalités changent, il faut que la chose se banalise, encore et encore. Quand je vois des réactions outrées du genre "mais que viennent foutre des pds dans Star Wars?" j'ai envie de leur répondre : "et des peluches ridicules qui vivent dans les arbres?" (dont les aventures étaient chantées par Dorothée en son temps, là on atteint le pompon lol).

Mais encore beaucoup de blabla pour rien, en fait...
Personne n'oblige les gens à lire ces histoires (dont ce détail doit être mentionné en moins de deux phrases), pas plus que qu'on impose d'idéologie gay de façon générale. Est-ce que dire qu'un personnage de fiction est gay est imposer une idéologie ? Dans ce cas, montrer un personnage fumer est-il imposer une idéologie du tabac ? Et l'idéologie de l'hétérosexualité ? Pourquoi tous les héros doivent-ils forcément baiser avec de sexe opposé ? Perso je suis pas gay, mais ça me dérangerait pas de voir des points de vue un peu différents dans la façon de traiter la sexualité à l'écran. Toujours les mêmes scènes, toujours les mêmes plans cul-cul, seins-seins et torse poilu... Même quand l'histoire ne le demande pas, le héros bodybuildé du film finit toujours par emballer la jolie nana rencontrée par hasard entre deux explosions. J'en ai marre aussi de ces passages obligés et cette idéologie imposée du gars bien viril obligé de séduire la pouf de service pour remplir son cahier des charges.
Ca, on nous l'impose depuis les premiers films de notre jeunesse, mais personne ne s'offusque de ce mode de pensée rétrograde et sexiste. Normalité, banalité... normes, normes normes et vilaines cloisons qu'on nous impose pour ne pas chercher aller à chercher plus loin que le multiplex-mcdo-pop-corn près de chez nous. Peut-être justement faut-il chercher dans les chemins de traverses et les sexualités "différentes" des points de vue nouveaux et différents ?

En ce sens, je salue le travail des Wachowski sur un film comme Cloud Atlas, par exemple, qui pointe du doigt sur toutes les formes de totalitarisme et de conventions qui empêchent les êtres que nous sommes d'être libres et heureux. Ce n'est qu'en transgressant les normes et en leur adressant un joli majeur dressé qu'on pourra éventuellement faire tomber les barrières.
Si mettre des persos gay dans Star Wars est un premier pas vers cette vision utopique, je suis ok....

Necro
10/09/2015 à 14:33

Je pense pas que ça sera mit en avant plus que tout autre relation. La seule raison pour laquelle l'auteur en parle aussi vivement c'est justement qu'il aimerait qu'on arrête de le faire chier parce qu'il a mit un perso gay dedans, il s'en serait bien passé de devoir répondre à des couillons qui l'emmerdent avec sa façon d'écrire son bouquin.

Ce genre d'article n'aide pas non plus. Ca met de l'huile sur le feu. Le mec a dit ce qu'il avait à dire à ceux qui l'emmerdaient, point barre, après c'est ceux qui postent qui continuent à attiser les flammes au lieu de laisser couler.

Dirty Harry
10/09/2015 à 14:32

Dans les contes d'autrefois, l'on évoquait toutes les sexualités de manière suggérée et non littérale (de l'inceste à l'homosexualité en passant par tout et son contraire et même l'hétérosexualité était montrée de manière pudique). C'est ce qui faisait, la richesse de niveaux de lecture et de force de frappe sur l'inconscient. La transparence absolue appauvrit à la fois l'un et l'autre (voir pour ça le très peu fin film "le poisson lune" où l'intention de l'auteur est (pré)visible à 1000 km même pour un myope). Aujourd'hui, au nom de la "tolérance" (pas au sens général, seulement au sens LGBT et leurs conceptions du monde un peu coupé de plein de réalités), mot fourre-tout qui signifie "tout approuver" et non plus la prudence et les précautions d'autrefois, pour culpabiliser les uns et flatter les autres, l'on se retrouve avec nos contes de fée (car "Star Wars" en est un) à appauvrir l'Art au nom de l'idéologie de moeurs qu'il est convenable d'apprivoiser.

Plus

votre commentaire