Révélations sur le scénario de Terminator Genesis

Simon Riaux | 4 mars 2014
Simon Riaux | 4 mars 2014

Terminator Genesis sera le premier reboot d'une trilogie, pensée pour tout à fait remplacer les épisodes inauguraux. Projet audacieux ou blasphème ? Il est bien trop tôt pour le dire, alors que les infos arrivent au compte-goutte. Néanmoins, le site MovieHole, spécialisé dans les indiscrétions, vient de sortir un scoop et de donner quelques indices sur l'orientation scénaristique du projet.

 

Terminator Genesis (qui serait donc le titre officiel) se déroulera dans un futur indistinct, en 1984, 1991 et dans une période bien antérieure, où nous découvrirons Sarah Connor adolescente, auprès de ses parents. Les fans auront noté que ces dates n'ont pas été choisies au hasard, ce sont celles des évènements décrits dans Terminator et Terminator 2. Le film devrait ainsi proposer une relecture de plusieurs scènes clefs de la saga, parmi lesquelles : l'arrivée du Terminator sur Terre et son altercation avec des punks, le massacre des homonymes de Sarah Connor. Plusieurs comédiens du film original seraient à cette occasion convoqués. Après quoi, le film enchaînera directement sur les événements de Terminator 2, notamment le meurtre des parents de John Connor, assassinés par le célèbre T-1000.

Ce n'est qu'après que le scénario nous embarquerait pour des lieux et des époques inédites. Si ces éléments devaient se confirmer, il deviendrait alors évident que le script a pour but d'utiliser un des ressorts essentiels de la saga, les paradoxes temporels, pour transformer la chronologie inventée par James Cameron. On se demande toujours quel rôle va exactement jouer Arnold Schwarzenegger, quelle sera son importance. Pas sûr que les fans apprécient de voir Alan Taylor (Thor 2) retoucher ainsi une saga mythique. Pour info, Arnold Schwarzenegger a annoncé il y a quelques jours que le tournage débuterait dès mi-avril.

 

 

 

 

 

 

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire