Box-office US : Liam Neeson s'envoie en l'air

Maryne Baillon | 3 mars 2014
Maryne Baillon | 3 mars 2014

À bord de son avion, notre vaillant Liam Neeson met fin cette semaine au règne de La grande aventure LEGO. Avec 30 millions de dollars récoltés, Non-stop échappe même à la catastrophe puisqu'il n'est pas si loin de son budget production estimé de 50 millions. En comparaison, c'est moins bien que Taken 2 (49,5), mais beaucoup mieux que Sans identité (21,3) précédent film de Jaume Collet-Serra où Liam Neeson jouait déjà les "action guy" chevronnés. Dans la peau cette fois de Bill Marks, vétéran aguerri de la police de l'air, il doit retrouver l'auteur d'un mystérieux message qui menace de tuer un passager toutes les vingt minutes si le gouvernement ne lui transfère pas 150 millions de dollars. Ce thriller en altitute n'a pas convaincu les critiques US (ni même la rédaction d'Ecran Large) qui dépeignent pour la plupart un film assez médiocre. Malgré tout, cela reste une nouvelle victoire pour Universal qui hisse déjà son troisième film tout en haut du classement depuis le début de l'année, après Du sang et des larmes et Mise à l'épreuve.

 

Non loin de Liam Neeson et du ciel, le film biblique Son of God démarre à 26,5 millions dollars. Avec cette adaptation sur grand écran de la mini-série La bible diffusée aux USA sur History channel, La fox espérait renouer avec l'immense succès qu'a connu La passion du Christ en 2004. À l'époque, ce film qui n'avait coûté que 30 millions, démarrait à 84 millions de dollars pour terminer sa course non loin des 400 millions. Un sacré parcours pour un drame historique que Son of god n'a pas su réitérer, mais qui se défend tout de même pas trop mal et laisse présager un joli accueil pour les deux prochains grands films bibliques, plus ambitieux, que sont Noé de Darren Aronofsky et Exodus de Ridley Scott.

Rétrogradé à la troisième place du podium, LEGO n'en démord pas pour autant puisqu'il rapporte encore 21 millions de dollars après quatre semaines d'exploitation. Une jolie somme qui lui permet d'être le premier film de l'année 2014 à atteindre la barre des 200 millions. Si le film tient le choc face à l'arrivée très attendue d'une nouvelle animation, M. Peabody et Sherman, Warner bros. peut même espérer toucher de près les 300 millions.

 

 

D'autres chiffres du box-office US : Tandis que La reine des neiges devient le 18ème film à franchir la barre du milliard de dollars de recettes dans le monde, le reste du classement se place dans la fourchette de 3 à 5 millions de dollars, Monuments men en tête à pile 5 millions, mais ne parvient toujours pas à rembourser son budget sur le marché US. De son côté, Un amour d'hiver devient officiellement le premier gros flop de l'année. Après seulement trois semaines d'exploitation, le film chute à la 29ème place du classement et n'a rapporté en tout que 12,3 millions sur le territoire nord-américain, pour un budget qui s'élève à 60 millions...

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire