Critique : M. Peabody et Sherman : les voyages dans le temps

Sandy Gillet | 12 février 2014
Sandy Gillet | 12 février 2014

Voici que débarque sur nos écrans un couple improbable tout droit sorti d'un dessin animé diffusé à la fin des années 50 aux États-Unis. Mister Peabody que cela s'appelait. Et si le show fait dorénavant parti intégrante de l'histoire et la culture télévisuelle américaine, il n'a que très sporadiquement traversé ses frontières restant par exemple totalement inédit chez nous. Bien entendu, cette absence de référent ne gâchera en rien la compréhension et la vision de ce M. Peabody et Sherman réalisé au passage par un vétéran de l'animation à qui l'on doit par exemple Le roi lion. On veut juste compatir ici avec le département marketing de Fox France qui a dû s'arracher les cheveux pour nous « vendre » un film un peu à l'aveugle sortant de surcroît trois semaines avant la sortie américaine.

Et pourtant, les enfants accrochent. Il faut croire qu'un chien qui parle plusieurs langues, diplômé d'Harvard (Médor de sa promotion, ouarf ouarf) qui a inventé la machine à remonter le temps et qui a adopté un bébé découvert dans une ruelle sombre, emporte d'entrée l'adhésion auprès de nos chères petites têtes blondes (ou de toute autre couleur, on n'est pas sectaire à EL). Et il faut bien admettre que leur intuition fut la bonne car si le papa (ou la maman, bla bla) entre dans la salle sceptique, il en ressort non pas conquis mais soulagé de ne pas s'être ennuyé et de constater que cette production Dreamworks Animation tient la route en ne s'adressant pas uniquement à ses concitoyens ricains, fussent-ils âgés de moins de douze ans. L'adulte (et même l'adulescent, si si) est d'abord rassuré par la qualité de l'animation jamais prise en défaut. Il l'est tout autant par l'histoire qui en provocant ramifications et rebondissements aventureux spatio-temporels incessants s'amuse à l'évidence de son jeune et plus mature public. Le rythme est enlevé, certains passages sont drôles et votre enfant pourra même se découvrir un intérêt pour l'Histoire. Que demander de plus ?

Bref, M. Peabody et Sherman ne révolutionnera pas le genre. Mais personne ne le lui demandait finalement. Et si on est bien dans le produit standard qui ne surprendra personne, on ne pourra que se féliciter qu'en faisant ainsi le job il ratisse large et contentera petits et grand. N'est-ce point là le principal ?

Résumé

Lecteurs

(0.0)

Votre note ?

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire