Doigt d'honneur judiciaire pour Quentin Tarantino

Simon Riaux | 20 février 2014
Simon Riaux | 20 février 2014

La réponse judiciaire à la plainte de Quentin Tarantino contre Gawker ressemble de plus en plus à un doigt d'honneur asséné au réalisateur. En janvier dernier, suite à son annonce de l'abandon de The Hateful Heigt pour cause de fuites massives, Quentin Tarantino avait décidé de porter plainte contre le site Gawker, responsable à ses yeux de la publication en ligne de son scénario. Les deux adversaires s'étaient affrontés par déclarations interposées, le metteur en scène faisant de Gawker un exemple de « journalisme de prédation », prêt à détruire un film pour générer de l'audience, quand le site répliquait qu'il n'était pas à l'origine de cette situation (contrairement à Quentin Tarantino) et n'avait fait que relayer un document et une information mis en lumière par Tarantino lui-même.

Si l'artiste a bien porté plainte contre Gawker, tout indique que sa démarche n'aboutira qu'une fin de non recevoir, l'entreprise étant domiciliée dans les Îles Caïmans, lesquelles n'ont pas d'accords légaux avec les États-Unis. N'ayant pas d'employés ou d'actifs domiciliés légalement aux U.S.A, le site semble ne pas pouvoir être directement inquiété par le justice américaine. Quentin Tarantino devrait apprécier...

 

 

 

 

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire