Pour Julien Leclerq, Abdel Raouf Dafri est un mauvais scénariste

Simon Riaux | 16 janvier 2014
Simon Riaux | 16 janvier 2014

Il y a quelques jours, nous reproduisions dans ces colonnes quelques extraits de l'interview au micro d'Allociné d'Abdel Raouf Dafri. Le scénariste, connu pour ses coups de gueule et son goût pour la provocation y revenait notamment sur la genèse de Gibraltar et sur la manière dont le réalisateur et le producteur auraient jugé bon de « maltraiter » son travail. Sans doute ulcéré par les propos à la limite de l'injure publique tenus par son ancien scénariste, le metteur en scène Julien Leclercq a tenu à s'expliquer, toujours au micro d'Allociné. Voici quelques morceaux choisis de son droit de réponse, dont vous trouverez l'intégralité ici.

« Abdel, en dépit de son talent de pitcheur, n'est pas un bon scénariste dans l'absolu, puisqu'il n'est pas capable et moi je l'ai vécu, de livrer un scénario prêt à tourner. (...) La seule chose qu'il a écrit seul, c'est Braquo 2, et à ce que je sache, Braquo 2 c'est pas Breaking bad. On a été tous choqués de son changement de point de vue sur Gibraltar, alors qu'il m'embrassait, me faisait des papouilles. C'est quelqu'un qui adore le côté showman des interviews, qui a besoin de ça, la réalité du métier est vraiment différente. »

 

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire