Les bêtes du Sud Sauvage, recommandé par Oprah Winfrey et Obama !

Maryne Baillon | 27 août 2012
Maryne Baillon | 27 août 2012

"C'est la chose la plus bouleversante que j'ai entendue de toute ma vie. C'était déjà énorme de savoir qu'Oprah aimait le film. Et quand j'ai su que Barack Obama l'aimait également, j'ai cru que ma tête allait exploser". Benh Zeitlin n'a pas pu cacher sa joie et son immense fierté au site USA Today lorsqu'il a su que Barack Obama et Oprah Winfrey avaient déclaré publiquement adoré son film Les bêtes du Sud sauvage.

C'est d'ailleurs le président des États-Unis en personne qui aurait conseillé à la vedette de voir ce film, déjà très remarqué au festival de Cannes (Caméra d'Or) et Grand prix du Jury à Sundance. Lors de son émission Super Soul Sunday sur la chaîne OWN, la 11ème femme la plus influente de la planète selon le magazine Forbes, a fait part de son enthousiasme pour le premier film du réalisateur et le recommandait au monde entier : "je n'avais auparavant jamais vu un film comme celui-là" a-t-elle confié sur le plateau de son émission, avant de préciser : "C'est une oeuvre émotionnellement très forte, spirituelle et magique". Winfrey y a même consacré un tweet : « J'ai vu les Bêtes du Sud Sauvage la nuit dernière. Je suis sans voix ! En me réveillant ce matin j'y pensais encore. Je n'ai pas de mots. »

 

 

Pour rappel, les Bêtes du Sud Sauvage évoque les aventures de Hushpuppy, petite fille de 6 ans, vivant dans le bayou avec son père. A la suite de brusques changements climatiques libérant une armée d'aurochs, sorte de bovins préhistoriques de nos vaches, la petite fille décide de partir à la recherche de sa mère disparue.

Présenté au festival de Deauville en septembre, il faudra en revanche attendre le 12 décembre prochain, pour découvrir dans les salles françaises le film de Zeitlin. Également très apprécié par la rédac d'EL, cliquez ici pour lire la critique.

 


 

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire