Brett Ratner démissionne, les Oscar, c’est pas pour les tapettes

Par Simon Riaux
9 novembre 2011
MAJ : 9 août 2018
0 commentaire
default_large

Brett Ratner a beau être coutumier des sorties malodorantes et autres déclarations d'un goût douteux, il a fait ces dernières semaines, un véritable festival de dérapages, traces de pneu incluses, qui vient de lui coûter le poste de producteur des Oscar. Vendredi dernier, lors d'une discussion avec le public du Casse de Central Park, alors qu'il était interrogé sur ses méthodes de travail, le réalisateur-producteur a expliqué qu'il ne goûtait que très modérément les répétitions : « Les répétitions, c'est pour les tapettes. »

Une petite phrase qui a eu l'effet d'une bombe aux États-Unis, puisque malgré ses excuses, Brett a dû présenter sa démission auprès de l'Académie des Oscars. Une réaction sévère, sans doute preuve d'un certain puritanisme, mais qui vient sanctionner une série de paroles pour le moins inélégantes, comme en témoigne sa participation à l'émission Attack the Show, où le gentilhomme a évoqué la relation entretenue avec la précédente animatrice de l'émission. « Je me la suis tapée quelques fois, mais ce n'était pas la même personne, elle n'était pas asiatique à l'époque (…) Je l'ai oubliée, parce qu'elle a changé de nom, donc quand elle est venue passer une audition, je ne l'ai pas reconnue, elle l'a mal pris et elle a commencé à balancer toutes ces histoires à mon sujet… » On vous laisse la joie de découvrir l'intégralité de sa déclaration, d'une vulgarité à faire rougir même les plus vaillants guerriers de la team EL.

On ignore encore quel sera le sort d'Eddie Murphy, qui avait déclaré il y a quelques jour vouloir être le plus mauvais présentateur des Oscar de l'univers, et s'apprêtait à uriner pendant la cérémonie. Symboliquement Brett Ratner vient de lui griller la priorité.

 

 

 
 
 
Rédacteurs :
Rejoignez la communauté pngwing.com
Pictogramme étoile pour les abonnés aux contenus premium de EcranLarge Vous n'êtes pas d'accord avec nous ? Raison de plus pour vous abonner !
Soutenir la liberté critique
Vous aimerez aussi
Commentaires
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires