Cannes 2011 : Jafar Panahi et Mohammad Rasoulof en sélection officielle

Tonton BDM | 8 mai 2011
Tonton BDM | 8 mai 2011

On vient de l'apprendre par un communiqué officiel : Jafar Panahi et Mohammad Rasoulof, actuellement sous le coup d'une procédure judiciaire en Iran qui leur vaut une condamnation à six ans de prison et une interdiction de travailler de vingt ans envers laquelle ils ont fait appel, seront présents à Cannes avec deux films réalisés dans des conditions semi-clandestines et parvenus au Festival ces derniers jours.  

« Le fait d'être en vie et le rêve de garder le cinéma iranien intact nous encourage à dépasser les restrictions actuelles qui nous sont faites » a déclaré Jafar Panahi dans un message adressé au Festival le 5 mai. C'est ainsi que Bé Omid é Didar (Au revoir) de Mohammad Rasoulof (Iran, 2011, 1h40) est sélectionné au Certain Regard et sera présenté le vendredi 13 mai. Le film raconte l'histoire d'une jeune avocate de Téhéran en quête d'un visa lui permettant de quitter le pays. A ses côtés, In Film Nist (Ceci n'est pas un film) de Jafar Panahi et Mojtaba Mirtahmasb (Iran, 2011, 1h15) sera sélectionné en Séance spéciale et sera présenté le vendredi 20 mai. Ce film raconte comment, depuis des mois, Jafar Panahi est en attente du verdict de la cour d'appel.

« Le film de Mohammad Rasoulof et les conditions dans lesquelles il a été fait, et ce journal de bord de Jafar Panahi des jours de sa vie d'artiste interdit de travailler, sont par leur existence même une résistance à la condamnation qui les frappe. Qu'ils les adressent à Cannes, en même temps, la même année, alors qu'ils connaissent le même sort, est un acte de courage en même temps qu'un merveilleux message artistique. » ont déclaré Gilles Jacob et Thierry Frémaux, pas peu fiers.

 

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire