L’ordre et la morale, le nouveau Kassovitz

Par Pauline Laurass
9 septembre 2010
MAJ : 25 février 2020
0 commentaire
default_large

Enfin remis de ses émotions américaines sur le tumultueux Babylon A.D., Mathieu Kassovitz s’est lancé il y a quelques jours dans le tournage de son nouveau film baptisé L’ordre et la morale, adaptation du livre autobiographique de Philippe Legorjus, La morale et l’action. Pour retracer la dizaine de jours de conflits et de négociations durant laquelle s’opposèrent un groupe indépendantistes Kanaks et l‘armée française, le réalisateur de La haine et de Assassin(s) a décidé d’être au plus proche de la réalité et, plus encore que d’être parti avec son équipe en Polynésie Française, il a fait appel à de véritables Kanaks pour étoffer un casting déjà riche. Incarnant lui-même le Capitaine Legorjus, Kassovitz s’est entouré de Sylvie Testud, Philippe Torreton, Malik Zidi, Alexandre Steiger… Sortie prévue pour le 21 septembre 2011.

Voici le synopsis officiel: Avril 1988. Île d’Ouvéa, Nouvelle-Calédonie. Un groupe d'indépendantistes Kanaks attaque la gendarmerie de Fayaoué, tue 4 gendarmes et en enlève 30 qu’ils vont retenir en otage dans une grotte isolée sur cette toute petite île. L'État français envoie l’Armée avec 300 hommes et un véritable arsenal de guerre pour rétablir l’ordre. Entre le premier et le second tour des éléctions présidentielles, opposant François Mitterrand et son Premier ministre Jacques Chirac, le capitaine Philippe Legorjus du GIGN va passer dix jours à négocier avec les différents acteurs de ce drame, sans parvenir à éviter l’assaut final qui conduira à la mort de 19 Kanaks et de 2 militaires.

Rédacteurs :
Rejoignez la communauté pngwing.com
Pictogramme étoile pour les abonnés aux contenus premium de EcranLarge Vous n'êtes pas d'accord avec nous ? Raison de plus pour vous abonner !
Soutenir la liberté critique
Vous aimerez aussi
Commentaires
guest
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires