Indiana Jones 4 : le script de Darabont en ligne

Jean-Noël Nicolau | 12 juin 2008
Jean-Noël Nicolau | 12 juin 2008

Plus précieux que l’Arche d’alliance et que le Graal réunis, le scénario rédigé par Frank Darabont (Les Evadés, The Mist) pour la quatrième aventure d’Indiana Jones semblait ne devoir jamais faire surface. Refusé par George Lucas, qui signe l’histoire originale, ce script vient de surgir sur le web. Il n’y a aucune confirmation que ce scénario soit bien de Darabont, mais sa lecture ôte les doutes.

 

ATTENTION ! REVELATIONS POUR CELLES ET CEUX QUI N’AURAIENT PAS ENCORE VU LE ROYAUME DU CRANE DE CRISTAL

 

Le scénario est identique sur la trame principale, celle rédigée par Lucas. Il s’agit toujours de la découverte d’un crâne de cristal et de son retour dans une citée perdue péruvienne. Dans cette ville oubliée, des dieux sont censés habiter, et l’on découvre toujours au final qu’il s’agit d’extra-terrestres.

 

Marion Ravenwood est bien présente, davantage que dans le film de Spielberg. Tout se termine par un mariage. Le personnage d’Oxley est aussi de la partie, ainsi que le traître de service. Les fans outragés pourront continuer à hurler, chez Darabont les très sympathiques séquences des fourmis géantes et du frigo anti-nucléaire sont là.

 

Par contre d’importantes apparitions d’Henry Jones Sr. et de Sallah se trouvent dans ce scénario, elles contribuent à boucler la saga d’Indiana Jones. Le grand absent est bien sûr le personnage de Mutt Williams, interprété par Shia LaBoeuf. Chez Darabont, Indy n’a pas de fils. Le scénario se centre ainsi davantage sur le héros.

 

 

 


 

 

 

Le scénario inclut trois scènes d’action supplémentaires, dont une poursuite en avions. Le traître est russe et non américain et Oxley n’est pas le gentil doux-dingue qui se traîne en arrière-plan. Marion Ravenwood est celle qui profite le plus de cette version. Moins passive, elle est plus proche de celle que nous connaissions dans Les Aventuriers de l’Arche perdue.

 

Les extra-terrestres sont plus menaçants et leur rôle est plus ambigu. Il est ainsi plus clairement expliqué qu’ils sont à l’origine de la croyance des hommes en Dieu. Tout cela a été évincé ou adoucis dans le film que nous connaissons. Malgré tout de nombreux éléments discutables du Royaume du crâne de cristal sont déjà présents et certains choix flirtent avec le grotesque (en particulier à la fin).

 

 

Pour vous faire une idée par vous-mêmes (en VO), l’intégralité du script est accessible en cliquant sur l’image ci-dessous :

 

 

 

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire