Park Chan-wook, cyborg & vampire

Stéphane Argentin | 6 juillet 2005
Stéphane Argentin | 6 juillet 2005

Au cours d'une interview accordée à quelques jours de la sortie coréenne de Sympathy for Lady Vengeance, le réalisateur Park Chan-Wook a déclaré qu'il allait mettre en suspens son film sur la partie révolutionnaire du peuple en raison de ce qui est advenu d'un long-métrage intitulé The President's last bang basé sur l'assassinat de Park Chung-hee (président de la Corée du Sud de 1963 à 1979), un film victime de la censure. À la place, Park Chan-Wook tournera en haute définition pour le compte du studio CJ Entertainment un film intitulé pour le moment I'm a cyborg, but it's OK (littéralement « Je suis un cyborg mais ça va »), l'histoire d'une jeune fille internée dans un hôpital psychiatrique parce qu'elle croit être un cyborg. Le réalisateur enchaînera ensuite avec une histoire de vampires.

Source : Digital Chosunilbo

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire