Tom Hanks et le mystère Da Vinci

Stéphane Argentin | 16 novembre 2004
Stéphane Argentin | 16 novembre 2004

Lorsque l'on évoque le nom de Léonard De Vinci (1452-1519), la première chose qui vient immédiatement à l'esprit est La Joconde, sans doute la toile la plus célèbre au monde. Mais ce serait oublier bien vite que le petit Léo, outre la peinture et la sculpture, était aussi ingénieur, architecture et chercheur. On lui doit ainsi de multiples travaux allant des armes de jet (dagues, arbalètes) jusqu'aux plans d'églises et de forteresses, en passant par des appareils volants (avec quatre siècles d'avance sur le premier engin des célèbres frères Wright), le corps humain (le fameux dessin de l'homme vitruvien) et de multiples autres mécanismes.

  

La plupart de ses travaux demeurent aujourd'hui encore une véritable énigme pour les historiens, les chercheurs et toutes les personnes s'intéressant de près ou de loin aux multiples schémas, dessins et autres croquis légués par De Vinci. Tous ces mystères expliquent sans doute l'immense succès rencontré depuis sa sortie du livre intitulé The Da Vinci Code, et qui spécule sur l'une des plus célèbres théories selon laquelle tous les travaux de De Vinci seraient liés et que chacune des œuvres renfermerait en son sein une pièce du puzzle. Un puzzle menant où ? Mystère ! Si les fans de la série télé Alias et ses fameux objets de Rambaldi ne sont pas étrangers à un tel concept, c'est également là le point de départ du roman. Le plus éminent symbologiste mondial, Robert Langdon, est convoqué de toute urgence depuis Havard pour venir enquêter sur la mort mystérieuse du conservateur du Louvre. En déchiffrant une série de pictogrammes à proximité du cadavre, Langdon remonte peu à peu le fil des différents travaux de Leonard De Vinci, qui vont alors le conduire de musée en musée et de ville en ville. Mais il va également découvrir bien vite qu'il n'est pas le seul à s'intéresser à ce mystère…

  

The Da Vinci Code est la seconde aventure mettant en scène le personnage de Robert Langdon après Angels and demons, où il y était déjà question d'un physicien assassiné et d'un énigmatique symbole. L'auteur des deux romans, Dan Brown, n'en est pas non plus à son coup d'essai en matière de mystères et autres secrets bien gardés, puisque dans ses deux livres précédents, Deception point et Digital fortress, il y était question respectivement d'un artefact d'une grande rareté enseveli dans l'Arctique et convoité par la NASA, et d'un code inviolable et ultrasecret convoité par la NSA.

Devant le succès phénoménal rencontré par The Da Vinci Code au moment de sa sortie (entré directement numéro un des ventes au classement du prestigieux New York Times, trente-deux semaines consécutives parmi la tête du classement, plus de 12 millions d'exemplaires écoulés dans le monde à ce jour, dont 500 000 rien qu'en France), les droits du livre furent très rapidement acquis par Imagine Entertainment, la société de Ron Howard. Ce dernier, se réservant la réalisation, confit alors l'adaptation du roman aux bons soins d'Akiva Goldman, qui lui avait déjà livré le scénario d'Un homme d'exception, tandis que Brian Grazer se chargera de produire une fois encore le film (Grazer a produit presque tous les longs métrages d'Howard depuis vingt ans). Ne restait plus alors qu'à trouver le parfait Robert Langdon. C'est aujourd'hui chose faite puisque Howard vient de faire appel à un acteur qu'il a déjà dirigé à deux reprises par le passé : Tom Hanks (Splash et Apollo 13). L'acteur est pour le moment le seul à avoir été approché parmi les membres du casting, même si Brian Grazer aurait également des vues sur le comédien français Jean Reno pour interpréter le rôle de l'inspecteur Bezu Fauche.


Quant à l'auteur du roman, Dan Brown, il planche déjà sur une suite, tout en déclarant disposer de suffisamment de matière pour une dizaine de romans. Le début d'une nouvelle franchise ?

Tout savoir sur Da Vinci Code

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire