Pirates des Caraïbes 6 : Johnny Depp affirme qu'il ne rejouera jamais Jack Sparrow

Axelle Vacher | 21 avril 2022 - MAJ : 17/05/2022 10:37
Axelle Vacher | 21 avril 2022 - MAJ : 17/05/2022 10:37

Interrogé au cours de son procès contre son ex-femme Amber Heard, Johnny Depp a certifié ne jamais souhaiter reprendre son rôle iconique de Jack Sparrow, ni dans Pirates des Caraïbes 6 ni aucun autre projet de la franchise.

Il semblerait bien que les affres judiciaires au sein desquelles trempe Johnny Depp depuis son divorce avec Amber Heard ne prennent jamais fin. Après une première ordonnance restrictive en 2016, plusieurs accusations de violences conjugales et de harcèlement psychologique, une tribune au Washington Post rédigé en 2018 par l’actrice, et un interminable procès, l’acteur n'a pas réellement l'air au bout de ses peines.

Déjà renvoyé de la franchise des Animaux Fantastiques (mais au vu des résultats du troisième volet au box-office, peut-être ne s'agit-il pas là d'une grande perte pour l'acteur) dans laquelle son personnage a été repris par Mads Mikkelsen, Johnny Depp a vu son image publique fortement compromise ce qui lui a valu, par la suite, d’être gentiment écarté du sixième opus de Pirates des Caraïbes prévu par Disney (lequel cherche par ailleurs à préserver la réputation du Black Pearl en rebootant la saga).

Mais qu’à cela ne tienne, il semblerait de toute façon que l’interprète du plus iconique des pirates ne compte nullement reprendre son rôle. C’est du moins ce qu’aurait affirmé Johnny Depp à l’avocat d’Amber Heard au tribunal de Fairfax.

 

Pirates des Caraïbes 5 : La Vengeance de Salazar : Photo Johnny DeppLe Black Pearl définitivement retiré des mains du Capitaine...

 

Après un succès initial en 2003, la franchise Pirates des Caraïbes qui compte à ce jour cinq opus, aura amassé pas moins de 4,5 milliards au box-office mondial. De quoi entretenir le désir mercantile d’en accumuler davantage par le prisme de nouveaux volets. La forte médiatisation des violences présumément infligées par Johnny Depp à l’encontre d’Amber Heard aurait toutefois refroidi les studios Disney, qui, selon l’acteur, n’auraient pas hésité bien longtemps avant de poliment lui désigner la porte de sortie.

De quoi attiser chez l’acteur un certain ressentiment envers le studio, lequel refuserait donc de reprendre le tricorne du Capitaine. À l’occasion du contre-interrogatoire mené par Ben Rottenborn, l’avocat de son ex-épouse, ce dernier est ainsi revenu sur une déposition de l’acteur :

« Ben Rottenborn : Le fait est, Monsieur Depp, que même si Disney revenait vers vous et vous proposait 300 millions de dollars et un million d’alpagas, rien sur cette planète ne vous ferait revenir et travailler avec Disney sur un film de la franchise Pirates des Caraïbes, n’est-ce pas ? 

Johnny Depp : Cela est correct. »

 

Pirates des Caraïbes : La malédiction du Black Pearl : photo, Johnny Depp, Orlando BloomL'acteur s'assurant que Disney prenne bien le large

 

Si la question de Rottenborn à Johnny Depp a de quoi surprendre au sein d’une procédure judiciaire aussi sérieuse, elle sous-tend toutefois un enjeu de taille pour l'acteur. En effet, en vue d'assurer à sa cliente la victoire de ce procès pour diffamation intenté par l'interprète de Jack Sparrow, l'avocat d'Amber Heard a tenté de démontrer que Disney avait pris la décision d'écarter l'acteur du sixième volet de la franchise bien avant la publication de la tribune rédigée par Heard en 2018. 

Johnny Depp affirme quant à lui que c'est bel et bien cette tribune qui lui a coûté sa carrière, et toutes les opportunités futures qui lui sont désormais retirées. Lui et son avocate essaient ainsi de faire valoir qu'en dépit de la résolution des studios à ne pas inclure le personnage de Johnny Depp dans le prochain film de la franchise,ce dernier aurait toutefois pu être rappelé pour de potentiels cameos futurs. Une éventualité qui semble désormais positivement impossible, l'acteur étant bien conscient que son image ternie ne correspondrait nullement à l'image familiale des studios.

Tout savoir sur Johnny Depp

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Chyll
24/04/2022 à 21:28

Le Sun est pro féministe allez vous défendre contre ça quand le procès est d'déjà calculé d'avance et ceux malgré les nombreuses preuve a l'appui contre la plaignante qui la contredit.

Quand a Disney, ce sont des bourreau avant la justice, car tout acteur a peine accusé est jeter a la porte quelque jours a peine après l'accusation de possible violence envers une femme, Warner agi sans attendre et sans préemption d'innocence de l'accusé qui n'a même pas le temps de se défendre pourtant ils étaient bien content de se faire de l'argent sur sont dos...

Lila
22/04/2022 à 18:42

Lors du procès contre le sun sa etait admis qu'il a essayé de fracasser la carrière d'amber en coulisse d'où l'edito dans le nytime johnny C'est foutu dans la merde comme un grand

Greffe de neurones pour Ethan
22/04/2022 à 17:34

@Ethan

Disney ne se croit juge de rien, et a appliqué un choix purement rationnel.

Après une décennie à enchaîner les bides, à engendrer des surcoûts réglés en dizaines de millions de dollars sur des tournages essentiels, Depp a été éloigné pour des raisons commerciales. Et d'autant plus logiquement que les accusations dont il fait l'objet en faisaient une bombe à retardement promotionnelle.

Les ultimes déboires avec Heard n'auront servi que de prétexte.

Et sinon, le grand génie qui ne comprend rien à rien, comment qu'il sait où c'est qu'elles sont les fake news ?

Ah et au fait, la présomption d'innocence a bien prévalu, puisque les renvois de depp lui ont rapporté près de 45 millions de dollars d'après le hollywood reporter, ce qui n'aurait pas été le cas s'il avait été considéré comme coupable.

Encore une plantade d'Ethanou !

Kyle Reese
22/04/2022 à 13:23

Yep, pas la peine de tirer encore sur la corde de cette franchise qui est devenue très vite ennuyeuse. Disney devrait essayer d'en créer une nouvelle, Les pirates de l'espace !!!

Tuyen
22/04/2022 à 11:18

La meilleure stratégie serait d'arrêter de faire des films Pirates des Caraïbes pendant un petit moment, parce que là visiblement l'inspiration leur fait défaut.

Dommage pour Johnny Depp mais ce n'est pas une grosse perte.

Castor
21/04/2022 à 17:24

Au bout d'un moment faut savoir s'arrêter, la première trilogie se suffit à elle-même, pas besoin de ralonger la franchise jusqu'à plus soif. De toute manière Johnny Depp a participé aux meilleurs films de la saga , Margot Robbie ne pourra jamais faire mieux c'est un fait...

Numberz
21/04/2022 à 15:59

Fais du ciné indépendant ou dans d'autres pays, Johnny. Je te suivrais

Fredheiser
21/04/2022 à 15:30

Heureusement que nos patrons n’ont pas le même droit de regards sinon combien d’entre nous ne représenteraient plus les valeurs de nos entreprises ? Surtout venant de la part de Disney qui peut encore croire qu’on se soucis des valeurs familiale quand on exploite sans vergogne à travers le monde et que l’on sous paie ses employés du département cinéma ? Mieux vaut être sourd et aveugle qu’entendre et lire des bêtises pareil. Quand Mickey se regardera dans la glace sûrement le monde ira mieux pas sûr qu’il soit aussi clean que JD enfin mon humble avis

Zanta
21/04/2022 à 15:22

Le dernier film (bien mauvais, mais moins que le précédent) ramenait stratégiquement les deux anciennes têtes d'affiches de la trilogie originale.. donc ça alimente l'idée que chez Disney, ça préférait ne pas intégralement miser sur Depp dès 2017.
La meilleure stratégie resterait de fusionner ce Pirates 6 avec le spin-off avec Margot Robbie.

votre commentaire