Les nouveautés films et séries à voir sur Netflix du 12 au 18 novembre

La Rédaction | 12 novembre 2021 - MAJ : 13/11/2021 16:10
La Rédaction | 12 novembre 2021 - MAJ : 13/11/2021 16:10

Netflix balance à tout va nombre de films et séries dans son catalogue chaque semaine, sans qu'on les remarque ou que la plateforme ne l'annonce officiellement. Chaque fin de semaine, Ecran Large reviendra donc sur quelques nouveautés ajoutées par Netflix dans son catalogue, films et séries confondus, originaux ou pas, dans une liste non exhaustive.

Alors, quels sont les films et les séries à ne pas manquer ce week-end sur la plateforme de streaming ?

 

photo, Ryan Reynolds, Gal Gadot, Dwayne JohnsonRock the party

 

red notice

Déjà sur Netflix - Durée : 1h49

 

 

Ça parle de quoi ? Un agent du FBI est forcé de faire équipe avec le voleur d'art le plus recherché de la planète pour coincer une insaisissable criminelle qui a toujours un coup d'avance.

Pourquoi il faut le regarder ? Parce que vous n'avez pas le choix. Songez-y. Si vous vous privez de cet énorme blockbuster un temps optionné par Legendary et Universal, avant que tous deux ne jettent l'éponge et laissent le champ libre à Netflix, Ryan Reynolds pourrait perdre l'envie de faire des blagues. Dwayne Johnson pourrait ne plus être en mesure de refaire le crépi de sa piscine. Quant à Gal Gadot, qui sait si elle ne se verrait pas précipitée dans le 12e Cercle des Enfers, réservés aux rôles sacrifiés de Fast & Furious.

Devant de si tragiques conséquences, il ne fait donc nul doute que votre mission est de regarder la chose d'un oeil distrait. Et puis on vous connaît. Un peu de blagues. Un peu d'action. Des stars à paillettes. Emballez c'est pesé, voilà de quoi sauver un week-end. Ou pas.

Notre critique de Red Notice

skyscraper

Sur Netflix le 14 novembre - Durée : 1h43

 

photo, Dwayne JohnsonUne journée normale pour The Rock 

 

Ça parle de quoi ? Quand des terroristes s'attaquent au plus haut gratte-ciel du monde, un consultant en sécurité est prêt à tout pour sauver sa famille du carnage.

Pourquoi il faut le regarder ? Dwayne "The Rock" Johnson a tellement joué de rôles dans des films d'action qu'on ne les compte plus. Si, pour beaucoup, le schéma "pan pan boum boum" a de quoi être lassant, à tel point qu'on ne prend même plus la peine de s'y intéresser, Skyscraper se démarque un peu du reste de sa filmographie. Avec un Dwayne physiquement handicapé à la jambe qui doit gravir un building, on sent déjà qu'on a cogité plus de trente secondes pour dénicher un concept palpitant, qui ne repose pas forcément sur les gros muscles et les gros flingues.

Avec un traitement vertigineux du building le plus haut du monde, dans lequel la famille du protagoniste est retenue en otage, on a enfin une caméra qui traite de manière sensorielle le héros américain et son environnement. Et voir Dwayne impuissant et galérien de tous les instants, c'est un petit pas pour le monde de la comédie, mais un grand pas pour The Rock.

Notre critique de Skyscraper

la double vie de vÉronique

Sur Netflix le 15 novembre - Durée : 2h01

 

photo, La double vie de VéroniqueQuand le chauffage est un peu fort

  

Ça parle de quoi ? Deux femmes qui se ressemblent, mais ne se connaissent pas, l'une chanteuse en Pologne et l'autre professeure de musique à Paris, partagent un lien émotionnel troublant.

Pourquoi il faut le regarder ? La grâce de certains films est d'oser nous emporter dans un tourbillon sensoriel qui n'appelle jamais de véritables justifications ni structure rationnelle. Véronique et Wéronika sont-elles des échos l'une de l'autre ? Des réincarnations ? Un pur stratagème poétique ? Finalement peu importe, tant Krzysztof Kieslowski parvient à tirer de son intrigant point de départ une errance plastique, sensuelle et philosophique. À travers deux vies que tout séparent en apparence, mais qui ne cessent de faire écho l'une à l'autre, il explore notre inconscient, nos doutes et nos espoirs.

Fort d'une photographie et d'un découpage qui marquent par leur précision, mais aussi les risques et les expérimentations qu'il multiplie, le film aura marqué plusieurs générations de cinéastes. À commencer par un certain Jean-Pierre Jeunet, dont il est bien dur d'imaginer qu'il ne s'est pas inspiré de ce tour de force pour aboutir au style de ses premiers longs-métrages. Risquez-vous à cette balade sans fin, intrigante et entêtante.

mission impossible 4 & 5

Sur Netflix le 14 novembre / Sortie 2011 et 2015 - Durée : 2h13 & 2h12

 

photoIl ne tombe pas, il fait seulement ses tractions

 

Ça parle de quoi ? Impliquée dans l'attentat terroriste du Kremlin, l'agence Mission Impossible est totalement discréditée. Ethan Hunt, privé de ressources et de renfort, doit trouver le moyen de blanchir l'agence et de déjouer toute nouvelle tentative d'attentat. À la suite de cette aventure, alors que l'agence est dissoute, Ethan Hunt doit affronter un réseau d’agents spéciaux particulièrement entraînés, le Syndicat.

Pourquoi il faut les regarder ? Parce que c'est la saga concurrente aux 007 ou Jason Bourne, définissant les films d'action contemporains tels qu'on les gobe dorénavant par paquet de dix. Néanmoins, la saga Mission : Impossible a toujours eu le bon goût de bien échelonner son action au fur et à mesure des opus, proposant toujours quelque chose à se mettre sous la dent au visionnage suivant. Cette fois, Ethan Hunt plonge complètement dans les intrigues politico-militaires avec la chute de son agence et les organisations type "État Profond" dignes de l'HYDRA chez Marvel.

Avec une grandiloquence toujours croissante, on trouve plaisir (au moins coupable, pour les sceptiques) à voir ces enchaînements de péripéties farfelues, mais toujours foisonnantes d'idées de mise en scène. Et les épisodes 4 et 5, c'est juste avant que Tom Cruise ait oublié qu'il jouait dans des films et que ses productions à 200 millions de dollars n'étaient pas là pour payer ses élans de cascadeur.

L'intégralité des Jason Bourne 

Sur Netflix le 16 novembre / Sortie entre 2002 et 2016 - Durée entre 1h48 et 2h15

 

Jason Bourne 5Quand les USA viennent instaurer la démocratie

 

Lesquels ? La Mémoire dans la peau, La Mort dans la peau, La Vengeance dans la peau, Jason Bourne : L'Héritage et Jason Bourne : L'Héritage.

De quoi ça parle ? Blessé et amnésique, Jason Bourne commence à reconstruire sa vie. Mais il remarque rapidement que beaucoup le préféreraient mort...

Pourquoi il faut les voir ? Lorsque La Mémoire dans la peau sort en salles, le film s'apprête à révolutionner le cinéma d’action américain de deux manières. Déjà, il installe Matt Damon en action-star crédible, ce que le monde n’avait pas forcément vu venir. Mais surtout, il installe un nouveau standard du film d'action sur le fond comme sur la forme, à l’aune duquel seront jugés tous les futurs films du genre, jusqu’à influencer le simili-reboot de James Bond, Casino Royale.

Sur le fond, L’Amérique post-11 septembre est celle de la paranoïa et du complot gouvernemental. La confiance a disparu, même chez les agents qui avaient juré de la protéger, désormais traqués comme des bêtes. Sur la forme, c’est la fin du surhumain ou d’une forme de violence élégante à la James Bond. Brutalité et réalisme sont désormais les seuls adjectifs autorisés, et la shaky cam de Paul Greengrass sera copiée maintes fois sans jamais être vraiment comprise. Une formule qui fonctionne même (un peu moins) quand Jeremy Renner joue à être Matt Damon.

American Nightmare 3 : Élections

Sur Netflix le 16 novembre - Durée : 1h45

 

photoUn peu violent ce Suicide Squad, c'est le Ayer cut ?

 

Ça parle de quoi ? Une sénatrice américaine se lance dans la course à l'élection présidentielle en proposant l'arrêt total de la Purge annuelle. Ses opposants profitent alors d'une nouvelle édition de cette journée où tous les crimes sont permis pour la traquer et la tuer...

Pourquoi il faut le regarder ? Il faudra regarder American Nightmare 3 : Election probablement par curiosité. Ce long-métrage intitulé The Purge 3 outre-Atlantique (et c'est beaucoup plus cool) de James DeMonaco aspire à parler d'un contexte tendu aux États-Unis, a fortiori durant l'année 2016 qui a connu de nombreux affrontements quant à l'élection qui verra finalement Donald Trump triompher. Et en ce sens, ce The Purge devait être un défouloir pour deux Amériques réputées irréconciliables, qui n'attendaient qu'une chose, 12 heures de crime légal pour pouvoir se foutre sur la gueule.

Plus qu'un récit éclairant sur la sociologie politique des États-Unis, cette itération de la purge est à réserver pour les amateurs de frissons qui aiment l'ambiance glaçante des "Home invasion" cette fois à l'échelle de tout un pays. Réputée comme perdant en qualité à chaque film (et se reproduisant presque aussi vite que les maîtres en la matière, les Marvel) la licence The Purge pourrait cette fois être un film d'action bien bourrin et parfois flippant avec une direction artistique qui pourra rappeler le style brutal et grotesque du Joker, et ce malgré qu'il soit agonisant dans ce troisième épisode.

tiger king 2

Sur Netflix le 17 novembre - Durée : 5 épisodes de 45 minutes à peu près

 

photoVous ne le savez pas encore, mais vous avez besoin de Tiger King 2

 

Ça parle de quoi ? Une nouvelle déferlante de rumeurs scandaleuses et de révélations fracassantes. L'hallucinante saga de Joe Exotic, Carole Baskin et Jeff Lowe est loin d'être terminée.

Pourquoi il faut la regarder ? La première saison de Au Royaume des fauves (que nous appellerons Tiger King) fut un phénomène sorti de nulle part durant le confinement. Plus qu'un documentaire bouche-trou, Tiger King s'est imposé comme un plaisir incroyablement jouissif en posant un pied dans le docu, mais surtout un énorme pied dans la télé-réalité. Quant à sa suite, ça sera sans doute pire.

L'attrait numéro 1 de Tiger King 2 c'est l'énorme dose d'américanisme présente dans le programme. On y trouve Joe Exotic, le cow-boy pro-armes qui fait de la country entre deux frasques face à Carole Baskin, activiste hippie pour la protection des animaux et ses imprimés léopard vomitifs, dont il avait commandité l'assassinat. 

Le récit de leur conflit est propice pour voir des tigres, des armes, beaucoup de marginaux dont on ne comprendra jamais le pourquoi du comment de leur fascination pour les félins, des travailleuses du sexe, de l'argent qui coule à flots, des baraques de braconniers, et des chemises hawaïennes sur des Mexicains qui parlent d'exécution. Tiger King 2 est un pot de glace cookie dont on a raclé le fond pour raconter encore plus de ragots afin de se les envoyer en intraveineuse. 

aya et la sorcière

Sur Netflix le 18 novembre - Durée : 1h22

 

photoAya yaîe

 

Ça parle de quoi ? Aya a grandi dans un orphelinat douillet depuis qu’elle est bébé et ne sait pas que sa mère avait des pouvoirs magiques. Aimée et choyée, la fillette de 10 ans n’a jamais voulu quitter son cocon et son cher ami Custard. Lorsqu’un couple étrange vient l’adopter, Aya se rebelle et suit sa nouvelle famille à reculons… Mais que peuvent bien cacher ce mystérieux Mandrake et cette inquiétante Bella Yaga ?

Pourquoi il faut le regarder ? Originellement destinée au grand écran en France, la dernière (co)production Ghibli échouera finalement en streaming. Et ce n'est peut-être pas plus mal : il ne s'agit après tout que d'un téléfilm diffusé au Japon principalement sur la chaîne NHK. Faire de son irruption dans les salles obscures un évènement n'aurait qu'aggravé la réputation d'un objet peu aimé, peu aimable, mais surtout au contexte de production extrêmement différent de ceux des grands succès du studio.

D'ailleurs, sans trop s'attarder sur une animation 3D douteuse déjà largement commentée, le problème du film vient justement de son manque d'ambition narrative. C'est simple : l'heure dix de métrage ne semble raconter qu'un premier acte avant de nous faire miroiter - pendant le générique ! - des péripéties auxquelles on ne goutera jamais. Aya n'est donc pas une simple déception liée à sa nature. C'est aussi la source d'une incroyable frustration, d'autant plus douloureuse que certains personnages (le Mandrake) et certaines scènes laissent entrevoir un univers riche.

 

photoAngelina Jolie avant de passer sous le drapeau

Mais aussi...

Madagascar, Vue sur mer, Jarhead 3, Christmas Flow...

Tout savoir sur Netflix

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Carli Bruna
20/11/2021 à 10:18

Coucou,
Je ne retrouve pas mon commentaire, c’est étrange. Je reprécise donc juste que la partie française de La Double Vie de Véronique ne se passe pas à Paris mais à Clermont-Ferrand, contrairement à ce qui est mentionné dans votre résumé qui, je l’imagine, reprend le résumé bizarrement erroné du DVD. C’est un détail mais qui connaît bien la ville (ce qui est mon cas) reconnaît aisément certaines rues du vieux Clermont qu’arpente Véronique.
Salutation à l’équipe.

Blue Star
13/11/2021 à 16:00

Cela ne donne clairement pas envie sur l'ensemble, d'autant que le cinéphile lambda possède déjà les meilleurs titres en BR.
Quand au reste du contenu pizzas surgelées Netflix, non merci, c'est plus que dispensable et une perte de temps non négligeable (temps qui peut-être aisément utilisé pour voir ou revoir de vrais films de cinéma.)

blame
13/11/2021 à 15:58

Merci pour la sélection.
Je rajoute également la version live du manga "Fable" qui sort le 17. il y a deux films le premier est apparemment pas mauvais. Je ne sais pour sa suite.

votre commentaire