Cowboy Bebop : Netflix dévoile enfin les premières photos de son adaptation redoutée

Raphaël Iggui | 23 août 2021 - MAJ : 23/08/2021 16:49
Raphaël Iggui | 23 août 2021 - MAJ : 23/08/2021 16:49

Netflix vient de dévoiler les premières images de son adaptation très attendue de Cowboy Bebop, animé culte et relique sacrée à nos yeux.

Avant de mélanger Japon féodal et hip-hop dans Samurai Champloo, Shin'ichiro Watanabe avait déjà crée un bijou d'animation japonaise doublée d'une bande-son Jazz absolument démente avec Cowboy Bebop. En 26 épisodes d'une vingtaine de minutes, Watanabe crée un formidable univers de science-fiction infusé de film noir prenant place en 2071,  alors que l'humanité a essaimé à travers toute la galaxie. 

Spike Spiegel, ancien membre d'une organisation criminelle appelée les Dragons Rouges, gagne désormais sa vie en traquant nonchalamment des criminels aux côtés de Jet Black, ex-policier reconverti en chasseur de primes. Ils croiseront la route de Faye Valentine, joueuse compulsive et ancienne cryogénisée désormais amnésique ainsi que d'Edward, ado hacker surdoué et légérement frappadingue. Un quatuor aussi drôle que complexe, avec des personnalités bien trempées et des passés bien enfouis...

 

photoUne famille en or

 

Pendant une très longue période, Keanu Reeves était resté attaché au projet d'adaptation sur grand écran, qui fut sans cesse repoussé jusqu'à voir Neo quitter le navire. Cela faisait quelques années que Netflix avait annoncé sa volonté d'adopter ce fameux anime en série live, déclenchant évidemment une levée de boucliers digne de Braveheart de la part des fans. Geste qu'on comprend quand on voit le résultat relativement pourrave du Death Note de 2017, et la difficulté inhérente à transposer un récit entre deux médiums visuel mais pourtant radicalement différents.

En 2019, l'annonce du casting avait encore déclenché un tollé, les reproches ciblant surtout l'intégration d'acteurs et d'actrices d'origines différentes par rapport à leurs personnages. A la redac, on se fiche un peu de qui joue quoi tant qu'il le fait bien au service d'une oeuvre à la hauteur de ses choix ou transgression. Mais nous aussi, on attend cette adaptation de pied ferme, alors que ses premières photos viennent d'être dévoilées par Netflix

 

Photo, John Cho

 

Photo, John Cho

 

Photo, John Cho, Mustafa Shakir, Daniella Pineda

 

Si on retrouve les inévitables néons désormais dans l'ADN de bien des productions Netflix, ses premières photos ne suscitent pas le rejet de bile tant redoutéJohn Cho semble coller physiquement à Spike, même s'il faudra attendre de le voir à l'écran pour voir s'il parvient à reproduire le formidable mélange de mélancolie et de nonchalance qui faisait l'âme du personnage. Un constat qui vaut pour Mustafa Shakir (Luke CageQuarry) en Jet Black, Daniella Pineda (Jurassic World : Fallen Kingdom) en Faye Valentine.

Même Ein, le chien-mascotte du vaisseau le Bebop, a le droit à une version live-action fidéle, mais un énorme point d'interrogation surgit face à ces photos. L'une des principales qualités visuelles de la série résidait dans l'aspect vaste et riche de ses décors terrestres comme spatiaux ainsi que dans le dynamisme et l'intensité de ses combats. Si une adaptation live-action voit forcément ses possibilités réduites par rapport à un anime, on espère ne pas se retrouver avec des effets spéciaux dignes de The Last Starfighter...

 

PhotoShlag Wars : l'attaque des clones 

 

En revanche, aucune photo de Alex Hassell en Vicious ou Elena Satine en Julia, ni de nouvelle de l'acteur engagé pour jouer Edward dont on ignore encore le rôle et la teneur de sa présence dans la série. Shin'ichiro Watanabe, le créateur de l'anime originel, participerait apparement à la série en tant que consultant, ce qui peut constituer un gage de qualité comme un cache misère. On espère au moins que la B.O sera tout aussi excellente, car il nous est désormais impossible de traverser l'espace sans les sanglots d'un saxophone. 

Verdict dès le 19 novembre 2021 où Cowboy Bebop devrait livrer sa première fournée de 10 épisodes. Après, peut-être que vous préferez les films plus terre à terre où Jason Momoa fait de la fricassée de cartillages, et on vous conseillera notre critique patate douce de Sweet Girl

 

 

 

Tout savoir sur Netflix

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Spike654
25/08/2021 à 11:36

L'origine ethnique des personnages, franchement, ne me choque pas.
Cowboy Bebop a toujours fait la promotion des mélanges, des personnages rencontrés dans la série jusqu'à la musique qui mixe plein de genres.
Pour une fois, je n'ai pas l'impression que Netflix essaie de nous la jouer... Netflix...
J'attends quand même de voir Ed/Françoise, histoire de voir s'ils ne nous ont pas glissé un message sur l'orientation sexuelle du personnage qui n'aurait rien à voir avec l'esprit de la série.
Reste le personnage de Faye : je ne critiquerai pas les formes de l'actrice, je trouve ça naze. Faut arrêter de vouloir des acteurs qui ressemblent vraiment physiquement à des personnages de dessins animés (même si j'aurai adoré voir Keanu Reeves en Spike).
La seule chose qui me chagrine, c'est le manque de sex-appeal de Faye qui est quand même une femme fatale dans la série. Là je retrouve mon Netlix #LGBTQI/#Meetoo/#Blacklivesmatter etc. À voir donc, on ne va pas juger sur 4 photos.

Spike_
24/08/2021 à 21:22

On oubliera ce désastre du "tout en version live" comme on a oublié dragon ball evolution ... oh wait!

Naropithy
24/08/2021 à 12:48

Ce remake live n'a aucune raison d'exister, c'est comme le remake de old boy, mais en pire. Ça vaut le cout de faire des remakes quand on à de vraies idées et ambitions de mise en scène ou de narration. La c'est probablement juste pour capter du public (j'ai vraiment des doutes quand au fait que les fans de la série d'origine regardent plus d'un épisode), en témoigne le perso de jet et la tenue de Faye, pas de doute on est dans le politiquement correct, ça fera pas grincer des dents, mais ça fera jamais d'étincelles non plus, rien qu'a voir les visuels je vois d'ambition nulle part. D'autant que le live action ne pourra jamais rejoindre l'anime, surtout un de ce calibre, sans réelle volonté de transcender le matériau d'origine. Et j'ai des doutes quand au fait que ce soit le cas...

Kyle Reese
24/08/2021 à 11:44

Niveau visage ça passe.
Niveau physique c’est limite. Luke Cage n’est pas assez massif. Du coup Spike n’est pas assez fin en contraste et Fay n’a effectivement pas les formes là ou il faut. Le physique fait parti de la caractérisation d’un perso. Là ils ont fait la moitié du boulot. Fay est un perso avec une belle poitrine qu’elle met régulièrement en évidence. Sur la photo l’actrice semble plate, pas un reproche sur elle mais ça ne corresponds pas. Ce serai comme si on enlèverait les forme et le fameux décolleté de Power Girl. Pourquoi toujours aseptiser au cinéma ?

Cakezilla
24/08/2021 à 10:53

Pour Faye, on rappellera qu'elle se couvre tout de même quand il fait trop froid. Même si la photo fait peur, je ne crie pas encore au complot woke. Niveau colorimétrie/da... J'ai un peu peur quand même.

H4wkmoon
24/08/2021 à 09:53

Et vous avez oublié le chien surdoué, génétiquement modifié, Ein.

fate
24/08/2021 à 08:51

"ni de nouvelle de l'acteur engagé pour jouer Edward"
C'est une erreur de votre part j'espère. Ed est une fille dans l'anime, pas un garçon. Drôle d'idée que ce soit un acteur qui joue son rôle du coup.

Numberz
24/08/2021 à 08:40

Les japonais veulent occidentaliser leurs personnages. Les américains japonisant les personnages occidentaliser par les japonais.

Okay...

Quick
24/08/2021 à 07:55

Ils ont enlevé des points de charisme à tous les personnages pour rajouter des vêtements à Faye.

Tnecniv
23/08/2021 à 23:32

@ Kyle Reese , je crois que tout est passé dans les hanches hahahahah .

Plus
votre commentaire