Superman, L'Arme Fatale, Les Goonies... le génial réalisateur Richard Donner est mort

Déborah Lechner | 6 juillet 2021 - MAJ : 06/07/2021 09:02
Déborah Lechner | 6 juillet 2021 - MAJ : 06/07/2021 09:02

Le cinéaste américain Richard Donner est mort ce lundi 5 juillet 2021 à l'âge de 91 ans, laissant derrière lui des films intemporels et une empreinte indélébile sur la pop culture.

Avant de poser un premier pied à Hollywood avec le film d'horreur fantastique La Malédiction en 1976, Richard Donner a commencé sa carrière de réalisateur dès les années 60 du côté de la télévision et a connu son premier gros succès avec Au nom de la loi porté par Steve McQueen. Le cinéaste est par la suite resté proche des séries western et policières avec plusieurs productions cultes : The Rifleman, Have Gun, Will Travel, Sur la piste du crime, Perry Mason, KojakLes Rues de San Francisco ou encore Les Mystères de l'ouest, dont il a réalisé plusieurs épisodes.

  

PhotoUn autre façon pour Richard Donner de marquer l'enfance

 

Au cinéma, il participe ensuite à moderniser le style du buddy movie avec la tétralogie de L'Arme fatale débutée en 1987, qui sert depuis de référence au genre, avant de retravailler avec Mel Gibson à l'occasion du western Maverick en 1994 et du thriller Complots de 1997. Après ses premiers pas sur grand écran avec le drame X-15 en 1961, plusieurs téléfilms et sa consécration avec La Malédiction, Richard Donner a surtout façonné le genre super-héroïque moderne avec Superman, alors incarné par Christopher Reeve et qui sert encore de moule aux productions de Marvel ou DC. Ce film de 1978 a été un immense succès commercial et a entamé une première saga de super-héros au cinéma, dont il a signé le deuxième volet.

 

photo, Mel Gibson, Danny GloverL'Arme fatale et son duo iconique

 

En bon faiseur de rêve, le cinéaste ne s'est pas non plus éloigné de l'univers des capes et des super pouvoirs en étant producteur exécutif du premier X-Men réalisé par Bryan Singer, qui a fait explosé le genre au début des années 2000, à l'aube du MCU, avant d'occuper le même poste sur X-Men Origins : Wolverine. Sans oublier ses autres films cultes, notamment d'aventure fantastique avec Les Goonies, qui reste encore une madeleine de Proust pour toute une génération ou Ladyhawke, la femme de la nuit, à l'occasion duquel il a rencontré sa femme et collaboratrice Lauren Shuler Donner, qui s'est chargée d'annoncer son décès à Deadline

 

photo, Christopher ReeveLe grand spectacle à la Richard Donner

 

À la croisée des genres, Richard Donner s'est également essayé à la comédie avec Le Joujou ou encore Fantômes en fête, ainsi qu'aux films familiaux en tant que producteur exécutif de Sauvez Willy et ses deux suites. Il a terminé sa carrière dans les années 2000, d'abord avec le film de science-fiction médiéval Prisonniers du temps porté par Paul WalkerGerard Butler et Frances O'Connor. Son dernier fait d'armes remonte ainsi à 2006, avec un dernier tour du côté du cinéma d'action et le film 16 blocs, porté par Bruce Willis

 

GénériqueAussi producteur exécutif et réalisateur des Contes de la crypte

 

Plusieurs réalisateurs d'Hollywood ont tenu à lui rendre hommage, notamment Steven Spielberg, autre monument de la culture populaire et du cinéma de studio.

"Dick maîtrisait si bien ses films et il était si doué dans de nombreux genres. Faire partie de son cercle, c’était comme fréquenter son entraîneur préféré, son professeur le plus intelligent, son motivateur le plus féroce, son ami le plus attachant, son allié le plus fidèle et bien entendu, le plus grand des Goonies. C’était un enfant, plein de cœur et tout le temps. Je n’arrive pas à croire qu’il est parti, mais son rire rauque et chaleureux restera toujours avec moi."

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
pc
07/07/2021 à 10:11

Le cinéma comme je l aimais, inventif, fun, romantique, spectaculaire. Un cinéma sans cynisme, bien filmé, prenant le temps de raconter son histoire. Un cinéma dans lequel on rentrait comme dans des fringues qu on aime et dans lesquels on se sent bien. Les goonies, l arme fatale, Ladyhawke, superman...Richard Donner était à l instar des Spielberg, Lucas, Coppola, Hugues, Dante, Hill..., un faiseur de rêve. Ses films m ont fait adorer le cinéma.

zetagundam
06/07/2021 à 17:18

Avec en autre le mésestimé "La malédiction", "Superman", "les Goonies", le superbe "Ladyhawk" malgré sa musique totalement à côté de la plaque, la saga de "l'arme fatale", on ne pourra pas dire que Richard DONNER ne nous aura pas donné des heures de plaisir devant le grand et le petit écran

jorgio6924
06/07/2021 à 13:26

RIP à ce réalisateur dont ses films ont bercé mon avance.
Il n'aura jamais été trop vieux pour ces conneries :')

Ray Peterson
06/07/2021 à 11:23

Grand artisan du cinoche ce Donner. Merde vraiment. Dire qu'il devait réalisé le 5ème Arme Fatale. Que de film qui m'ont bercé enfants ados et encore aujourd'hui! Ladyhawke, Scrooged/Fantômes en fête Maverick ou la série Les comptes de la crypte! Même Assassins ou 16 blocks j'arrive à trouver des bons trucs. RIP Mister Donner.

Miami81
06/07/2021 à 11:11

Il était trop vieux pour ces conneries.
Un des réalisateurs qui a bercé mon enfance. Merci à lui.

Kyle Reese
06/07/2021 à 10:42

« Tu voyagera loin, mon petit Kal-El, mais nous ne te quitterons jamais. Même après notre mort prochaine, toute la richesse de nos deux vies t’appartiendra. Tout ce que j’ai appris, ce que je possède, chacune de mes pensées… Tout cela et plus encore devient ton héritage, mon fils. Tu me portera en toi tous les jours, aussi longtemps que tu sera en vie. Toute ma force sera ta force. Toute ma vie passera dans tes yeux, et toute ta vie passera dans les miens. Le fils va devenir le père, et le père… le fils. »

Superman - Jor El

Un de mes tous premiers souvenir de cinéma et de film autre que Disney vu en salle avec mon père dans un ciné de Montparnasse. (J’associe cette tour avec le building de l’accident d’hélicoptère et le si étrange de Lois)

Un grand artisan du cinéma de divertissement s’est éteint hier. Les années 80, perdent inexorablement leur créateurs. Cette période tant décrié à une époque a été le berceau de beaucoup de d’expérimentation et de mouvement dans ce qu’on appelle aujourd’hui la pop culture qui a trouvé sa place et sa légitimité qu’assez récemment avec les années 2000 avec les nouveaux geeks qui ont pris définitivement le pouvoir dans le domaine de la tek. Donner a marqué 5 genres de films de divertissement à lui tout seul. Le film d’horreur, de super héros, de polar buddy movie, de fantastique, et d’aventure enfants/ados.
Pas mal Mr Donner. Merci pour vos films de divertissement de grandes qualités.

Sans parler des séries auquel il a participé et que je regardais étant petit. Au nom de la loi, Kojac, Les rues de san crans ici et les
Mystère de l’ouest.

Un grand monsieur. So long l’artiste.

Tristesse
06/07/2021 à 10:29

Il ne reste plus qu'à Mel de réaliser lui-même le chant du cygne de l'arme fatale en hommage a richard... Sur qu'il fera du bon boulot !!
Rip richard

Arnaud (le vrai)
06/07/2021 à 10:28

La c’est du très lourd qui nous quitte, à mes yeux on est pas loin d’un niveau Spielberg …

Ça me donne envie de me remater ses films (Goonies, Lethal Weapon, Maverick)
La seule bonne nouvelle c’est qu’il n’y aura probablement pas de Lethal Weapon 5

Une grosse perte pour le cinéma, une carrière qui parle pour lui … la fin d’une époque …

Free Spirit
06/07/2021 à 10:27

Superman et l 'Arme Fatale sont des Films de Légende...RICHARD DONNER à Marqué L 'Histoire du Cinéma...

L'autre
06/07/2021 à 10:07

Quelle filmo ! Il a accompagné toute mon enfance et mon adolescence...
RIP et bonjour à Superman et à Sinoque :-(

Plus
votre commentaire