Mortal Kombat, Jared Leto, des sorcières... : quels films à rattraper en juin ?

La Rédaction | 15 juin 2021 - MAJ : 15/06/2021 12:38
La Rédaction | 15 juin 2021 - MAJ : 15/06/2021 12:38

Si les services de SVoD cartonnent en ce moment, beaucoup de très bons films sortent directement chez nous sans passer par la case salles ou plateforme de streaming. Chaque mois, plusieurs productions inédites sortent en DVD, Blu-ray ou en VOD. Ecran Large a sélectionné le meilleur des programmes disponibles depuis mai, dans une liste non exhaustive.

 

photo, Yu-Hang ToOn est prêts

 

Incitement

Ça raconte quoi ? Septembre 1993. Yitzhak Rabin, le Premier ministre israélien, annonce les accords d'Oslo pour une paix durable entre Israël et Palestine. Au même moment, le jeune Yigal Amir s'extrémise et se convainc d'une chose : il doit tuer Rabin pour empêcher la paix.

Pourquoi il faut le regarder ? Probablement parce que Incitement tombe à une période où les tensions entre Israël et Palestine sont particulièrement fortes et à un niveau rarement atteint depuis plusieurs années. Se concentrer sur un accord de paix qui n'a jamais pu prendre vie il y a près de vingt ans, permet donc de remettre en avant cette guerre interminable entre les deux parties. Mais plus important encore que le simple retour historique, le film raconte le danger d'un extrémisme, quel que soit son bord.

Le réalisateur Yaron Zilberman choisit en effet de raconter l'assassinat de Rabin à travers le parcours de son assassin, Yigal Amir, un jeune étudiant en droit brillant, issu d'une famille classique, tombé au fur et à mesure dans la radicalisation. Entre questionnement sur la religion et réflexion sur les mouvements politiques radicaux, le long-métrage dépeint une époque loin d'être révolue et même omniprésente (et pas seulement sur les territoires israélo-palestiniens). Plus qu'une guerre interminable et une paix utopiste, Incitement déploie un propos sur le danger qui guette les démocraties devant la montée des extrêmes politiques et/ou religieux et surtout leur combinaison, source d'une violence souvent tragique.

C'est disponible où ? En VOD sur Google Play, YouTube, Microsoft, Orange VOD, Apple TV et Cinémas à la demande. En DVD chez Metro.

 

Photo Yehuda Nahari HaleviUn film politique assez classique, mais impactant

 

Ip Man - Kung Fu Master : les Origines

Ça raconte quoi ? Vous êtes-vous déjà demandé qui était Ip Man avant d'être Ip Man ? Grâce à ce nouveau film narrant une des premières mésaventures martiales de celui qui deviendrait un symbole du patriotisme chinois ainsi que le maître de Bruce Lee, votre lanterne sera éclairée.

Pourquoi il faut le regarder ? Parce que le monde est cruel pour l'amateur de films de baston. Le soleil de plomb l'empêche d'aller s'entraîner au cassage de bouches sur les grands boulevards, nimbant son corps de combattant d'inesthétiques gouttelettes de sueur, pendant que des centaines de milliers d'amateurs de football prétextent de la tenue de l'Euro 2020-21 pour occuper les terrasses de ses maisons de thé préférées. Qu'à cela ne tienne, il a en sa possession une arme fatale : la vidéo physique, dernier eldorado des gens de bien.

La preuve, c'est le format qu'a choisi pour refuge ce film de kung-fu, qui ne constitue certainement pas un grand accomplissement du genre, mais propose un très honnête divertissement. Son atmosphère simple, son récit fonctionnel et ses combats secs rappelleront aux plus anciens belligérants le bon vieux temps des locations de VHS et autres DVD.

Notre dossier sur la saga

C'est disponible où ? En Blu-ray et DVD chez M6. En VOD sur UniversCiné, Orange, FilmoTV, Rakuten TV, Google Play, Apple TV, YouTube, Microsoft et Canal VOD.

 

photo, Yu-Hang ToC'est ce qu'on appelle finir dans les cordes

 

Mortal Kombat

Ça raconte quoi ? Lorsque les plus grands champions de la Terre sont appelés à combattre les ennemis de l'Autre Monde, ils doivent découvrir leurs véritables pouvoirs pour sauver notre planète de l'annihilation totale. Mortal Kombat est une nouvelle aventure cinématographique basée sur la franchise de jeu vidéo iconique.

Pourquoi il faut le regarder ? Vous aimez le fan service ? Le fan service, c'est votre passion ? Et enfin, le fan service est-il quelque chose que vous appréciez ? Si la réponse à ces trois questions est oui, ruez-vous sur cette nouvelle adaptation de Mortal Kombat, qui sabote complètement le talent martial de ses interprètes et ses quelques idées de chorégraphie à cause d'une réalisation paresseuse, mais s'impose de glisser une référence pas très subtile toutes les trois minutes.

Fatalities numériques directement importées des jeux, répliques cultes hurlées à tout va au mépris du bon sens, cliffhangers racoleurs et gimmicks vidés de leur substance sont donc au rendez-vous, coincés entre une origin story au ras des pâquerettes et des bastons surdécoupées. Mortal Kombat a cette qualité principale : il donne envie d'attraper sa manette et lancer une partie. Difficile de faire hommage plus efficace.

Notre critique du film

C'est disponible où ? En VOD sur Rakuten TV, Apple TV, Google Play, YouTube, Microsoft, Orange et FilmoTV.

 

photo, Mehcad Brooks, Joe TaslimPétard gelé

 

Reste avec moi

Ça raconte quoi ? Récemment diplômée, une étudiante se voit diagnostiquer un cancer irréversible. Plutôt que de passer le reste de sa vie à l'hôpital, elle décide de partir à l'aventure.

Pourquoi il faut le regarder ? Encore le cancer et encore une histoire vraie. Mais cette fois pas la sempiternelle histoire d’amour où deux adolescents sont persuadés que leur jeune couple va vaincre un cancer du cerveau en phase terminale. Non, ici il s’agit de l’amour d’un père (Til Schweiger) pour sa fille Steffi (Sinje Irslinger) qu’il ne peut pas sauver et qui voit sa foi mise à mal par la maladie. Adapté du livre écrit par le père de la jeune fille God, you’re such a prick (Dieu, tu es vraiment un enfoiré en VF) est un coming of age movie avec l’humour corrosif de Seventeen ou Lady Bird

Loin des clichés de cancéreux baignés de confiture de roses, Reste avec moi du réalisateur allemand André Erkau, offre un road-trip qui se vit dans l’urgence (même si le titre français est bien fade). La condamnation au bout de la route pour Steffie la pousse à vivre plus fort. Si le film est bien loin de révolutionner le genre et reste assez classique, il a le mérite de ne pas tomber dans le langoureux ou le larmoyant.

C'est disponible où ? En DVD chez Koba Film. En VOD sur FilmoTV, Canal VOD, Rakuten TV, YouTube, Google Play et Orange.

 

photoApprendre à dire au revoir

 

Sorcière – Cinq jours en Enfer

Ça raconte quoi ? Angleterre, 1665, la chasse aux sorcières et la Grande Peste font rage en Europe. Une jeune veuve, Evelyn Haverstock, est hantée par le suicide récent de son mari, Jospeh. Après avoir refusé les avances de Pendleton, le notable du comté, celui-ci, fou de rage et de jalousie, l'accuse d'être une sorcière.

Pourquoi il faut le regarder ? Sorcière (qu'on préfère sous son titre original The Reckoning) devait faire l'effet d'un retour aux sources salvateur pour Neil Marshall après l'échec commercial et critique de son Hellboy, demi-blockbuster un peu bâtard très loin de ses essais les plus convaincants. Aux côtés de Charlotte Kirk, coscénariste, productrice déléguée et actrice principale, il se redirige vers la série B noire, pour le plus grand plaisir de ses fans de la première heure (dont nous faisons assurément partie).

La déception n'en est que plus cuisante, tant le résultat ressemble plus à un panégyrique à l'adresse de Kirk usant maladroitement de thématiques post-MeToo qu'à un film d'épouvante solidement torché. Mais les connaisseurs de son cinéma s'amuseront à repérer quelques résurgences de son style, bien plus efficace quand il ne se contorsionne pas pour coller aux problématiques de son temps. Sorcière reflète les contradictions qui peuvent abîmer une carrière. Et ça le rend de fait intéressant.

Notre critique du film

C'est disponible où ? En Blu-ray et DVD chez Metro. En VOD sur Cinéma(s) à la demande, Apple TV, Orange, Google Play et Microsoft.

 

photo, Charlotte KirkCharlotte, aux fraises

 

The Night

Ça raconte quoi ? Perdu sur le chemin du retour d'une soirée arrosée dans la banlieue de Los Angeles, un couple avec un bébé décide de s'arrêter dans un hôtel pour passer la nuit. Ils entrent dans l'Hôtel Normandie, un lieu apparemment désert hormis le concierge, sauf que non...

Pourquoi il faut le regarder ? Un immense hôtel de Los Angeles pas si désert que ça, un couple en proie à des visions de plus en plus déstabilisantes, une fracture intime qui se révèle peu à peu... Ça pourrait ressembler au pitch de la saison 5 d'American Horror Story, sauf que ça a l'air bien, et qu'il n'y a pas Lady Gaga.

Premier film du cinéaste iranien Kourosh Ahari, porté par Kourosh Ahari (À propos d'Elly, Une séparation) et Niousha Noor (Here and Now), The Night a tout du petit film d'horreur psychologique, sorti de nulle part pour mieux étonner. Le trouble viendra plus de l'ambiance pesante, qui glisse peu à peu vers le fantastique, avec des effets de mise en scène sobres pour ancrer cet hôtel dans une inquiétante étrangeté. Pas à mettre devant les yeux en quête d'un frisson facile (et pauvre) à la Conjuring : Sous l'emprise du Diable, mais plutôt conseillé aux âmes sensibles à Mister Babadook.

C'est disponible où ? En Blu-ray et DVD chez FIP. En VOD sur Rakuten TV, YouTube, Google Play et Microsoft.

 

 

Twist

Ça raconte quoi ? Oliver est un jeune artiste urbain qui vit dans les rues de Londres. Après avoir rencontré une bande de graffeurs menée par la charismatique Dodge, Oliver se retrouve pris dans un piège. Il doit voler une peinture d'une valeur inestimable pour un certain Fagin.

Pourquoi il faut le regarder ? De toutes les adaptations d'Oliver Twist, celle-ci est sans doute la plus fadasse qu'on puisse trouver. Oliver Twist est désormais un graffeur coolicool qui ne se prend pas la tête, il rencontre une équipe de gens cool qui font du parkour et volent des trucs de manière cool. Et il va devoir voler un tableau pour le compte Michael Caine à deux doigts de taper sa meilleure sieste sur absolument tous les plans. Mais Lena Headey va leur mettre des bâtons dans les roues. Elle semble d'ailleurs être la seule à s'amuser un peu dans cette resucée basique au possible.

Toute la dureté, l'âpreté et les quelques percées de lumière qui rendaient Oliver Twist aussi riche ont disparu au profit d'un scénario générique. Ironiquement, ce dernier semble se calquer sur tous ces films qui se sont (in)directement inspirés d'Oliver Twist. La réalisation téléfilmesque et les deux, trois cascades filmées de loin ne compensent en rien l'atmosphère bêtement adolescente du long métrage.

Retournez regarder Attack the Block ou La Cité de la violence qui, malgré son titre bourrin au possible, est une radiographie de la violence qui peut exister dans les bas-fonds londoniens et voyait débuter un Riz Ahmed encore tout fringuant.

C'est disponible où ? En VOD sur Filmo TV, Canal VOD, Microsoft, Rakuten TV, Orange, Apple TV, Google Play et YouTube.

 

Photo, Raff Law"Laissez-moi sortir de ce film !"

 

Une affaire de détails

Ça raconte quoi ? Un enquêteur ambitieux fait face à une enquête complexe, qui l’amène à fréquenter un autre détective, lui-même obsédé par une vieille affaire de meurtre en série jamais résolue. 

Pourquoi il faut le regarder ? Un projet peut-il supporter le poids des années, le fait de passer de mains en mains, alors que le genre auquel il appartient évolue constamment ? C’est une vaste question, qui fait beaucoup du sel de cette Affaire de détails. En effet, son réalisateur, qui officie dans les arcanes d’Hollywood depuis plusieurs décennies, avait rédigé cette intrigue avant même la sortie de Seven, avec lequel il entretient d’innombrables points communs. 

Mais, entre les tentatives de se démarquer, la proposition d’une investigation particulièrement vicieuse, et en creux, un discours assez passionnant sur la culpabilité et la nature même du travail d’enquêteur, se dessine un projet maintes fois métamorphosé, repensé. Et c’est ce qui intéresse finalement ici, comment le film aura fini par trouver le chemin des écrans, à la manière de l’affaire qui obsède ses deux héros, tel un serpent de mer secret et inavoué.

Notre critique du film

C'est disponible où ? En Blu-ray et DVD chez Warner. En VOD sur UniversCiné, Canal VOD, Apple TV, FilmoTV, Rakuten TV, Orange, Microsoft, Google Play et YouTube.

 

photo, Rami Malek, Jared Leto, Denzel Washington"On n'est pas bien là ?"

 

Un mariage sans fin

Ça raconte quoi ? Zazie est invitée au mariage de son meilleur ami. Elle décide de tout faire pour empêcher ce qui est à ses yeux l’erreur de sa vie. Mais quand elle se retrouve piégée dans l’espace-temps du mariage, tout se complique.

Pourquoi il faut le regarder ? La boucle temporelle est devenue un ressort classique du cinéma. Dans la veine de Un jour sans finPalm Springs ou Les Poupées Russes mais surtout très inspiré de Love Wedding Repeat, Un mariage sans fin joue avec l’idée d’effacer et recommencer. Ce film de la réalisatrice allemande Maggie Peren est assez loin d’être original parmi la montagne de film avec le même concept, mais offre quelques jolis moments malgré un récit cousu de fil blanc.

Si toutes les répétitions de l’évènement ne se valent pas ou sont trop évidentes pour susciter de l’attention, certaines apportent des scènes qui font sourire. Le film offre des acteurs assez engagés avec Alicia von Rittberg (Fury) et Tim Oliver Schultz (La Vague), dans une photographie et un montage simple et sans fioritures qui n’a pas pour but de faire un exercice de style, mais de raconter une histoire légère. Pour amateur de téléfilms de Noël ou de comédies douce, Un mariage sans fin saura faire passer un dimanche pluvieux bien au chaud sous un plaid.

C'est disponible où ? En VOD sur Orange, Rakuten TV, UniversCiné, Canal VOD, Microsoft, YouTube et Apple TV.

 

photoOn prend les mêmes et on recommence et on recommence et...

 

Mais aussi...

SleepUltra pulpe et autres chairs, DronesJack l'éventreur : Sur les traces du tueurLa traverséeVault : Casse contre la mafiaJustice Society : World War IISi je t'oublie... Je t'aimeÉchec et Mat...

Tout savoir sur Mortal Kombat

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire