Sans un bruit 3 : la suite de la saga horrifique ne verra sûrement jamais le jour

Salim Belghache | 10 mai 2021 - MAJ : 10/05/2021 19:09
Salim Belghache | 10 mai 2021 - MAJ : 10/05/2021 19:09

La venue d'un Sans un bruit 3 se retrouve bien menacée à cause d'un conflit financier entre la Paramount et le couple du film Emily Blunt et John Krasinski.

Annoncé pour le 16 juin 2021 dans les salles françaises, Sans un bruit 2 devrait, d’après les images de sa nouvelle bande-annonce, confirmer toutes les attentes du public. Le couple d’acteurs Emily Blunt et John Krasinski, également réalisateur des deux longs-métrages, devrait bien assister la Paramount bien fragilisée à cause du Covid.

Néanmoins, le studio souhaite reprendre du poil de la bête et miser sur une nouvelle politique de streaming. Au départ, Paramount+ ne semblait pas briser ses liens avec le cinéma en proposant d’ajouter ses productions sur sa plateforme 45 jours après la sortie cinéma de ses blockbusters et 30 jours pour les plus petites productions.

 

 

Toutefois, vu les dernières annonces de Bob Bakish, le PDG de ViacomCBS, Paramount compte bien revoir sa copie et diffuser certains de ses longs-métrages directement sur sa plateforme en 2022. Sauf que ce sera déjà le cas en 2021, notamment pour Paranormal Activity 7 et le film de science-fiction Infinite d’Antoine Fuqua avec Mark Wahlberg en acteur principal.

Une nouvelle organisation qui, selon Bloomberg, fait déjà beaucoup de dégâts sur les revenus des créateurs et ce qui serait le cas pour le couple de Sans un bruit. En effet, le site a révélé qu’un conflit est à l’horizon entre les deux parties. Le couple Blunt-Krasinski aurait un accord avec le studio pour toucher un pourcentage des recettes du box-office de Sans un bruit 2.

Pour rappel, le premier Sans un bruit a récolté 341 millions de dollars au box-office pour un budget hors marketing estimé à 17 millions de dollars. Le couple a certainement profité de cette marge colossale, mais la venue de streaming dans la balance pourrait grandement diminuer la marge et les revenus pour les deux acteurs.

 

photo Paramount brûle leur collaboration avec Blunt et Krasinski

 

Seulement 45 jours d’exploitation pour le long-métrage dans les cinémas américains à partir du 28 mai avant de se retrouver sur la plateforme Paramount+. Si on ajoute la capacité d’accueil limitée des salles américaines, autant dire que le chemin du succès en salles de Sans un bruit 2 va être fastidieux et que les parts sur le film pour les deux acteurs vont visiblement en pâtir.

Des représentants du couple, ainsi que d’autres membres importants du studio comme Michael Bay, sont venus toquer à la porte de leurs dirigeants pour tenter de négocier leurs contrats. Sauf que le studio ne l’entend pas de cette oreille, et ne souhaite pas entrer en négociation pour le moment.

 

photo, Emily Blunt"Que quelqu'un m'aide svp..."

 

En fin de compte, ces premières échauffourées menacent la participation du couple Blunt-Krasinski dans la franchise, alors qu'un spin-off de Sans un bruit est déjà mis en route, conduit par Jeff Nichols (Take Shelter, Midnight Special).

Cette querelle intervient au pire des moments pour le studio Paramount qui n’a pas d’autres choix que de capitaliser au maximum ses deux pompes à fric de 2021 : Sans un bruit 2 et Top Gun : Maverick. Même si la stratégie d’améliorer le rendement de sa plateforme SVoD semble logique, il ne faudrait pas que la major se brûle les ailes, au risque de tout perdre…

En attendant la suite des négociations, Sans un bruit 2 est attendu pour le 16 juin 2021, alors que Top Gun : Maverick est prévu pour le 17 novembre 2021. Pour patienter, vous pouvez retrouver notre critique du premier Sans un bruit.

Tout savoir sur Sans un bruit 2

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Cool
11/05/2021 à 14:06

Mais je t'en prie, tout le plaisir est pour moi.

Boddicker
11/05/2021 à 13:00

C'est vraiment touchant les "problèmes" des gens riches :)

Morcar
11/05/2021 à 12:41

Encore un effet secondaire de cette mode de la SVOD. Les producteurs ont vraiment trouvé là le moyen parfait de courcircuiter tout le monde. Mais puisque vous citez aussi le prochain Top Gun, qu'en est-il des films de Cruise dans l'histoire ? M'est avis que pour lui la Paramount sera prête à lui céder sans souci tout ce qu'il exige.

sylvinception
11/05/2021 à 11:33

Purée @Cool, ça c'est du commentaire qui plane très haut, barres de rire assurées, merci!! :-)

Cool
11/05/2021 à 08:25

Si ça peut permettre à Jeff Nichols de ne pas perdre son temps sur cette franchise de seconde zone, ça me va.

TofVW
10/05/2021 à 20:37

Le premier était déjà tellement surréaliste qu'il était impossible de rentrer dans l'histoire, je regarderai peut-être le 2ème par curiosité, mais à mon avis il n'était pas indispensable. Donc un troisième, non merci.

Sascha
10/05/2021 à 19:50

@Kyle Resse : et surtout, un peu abusé de la part de la Paramout de changer les règles de diffusion sans vouloir ouvrir de nouvelles négociations avec les parties lésées. Ca risque de leur couter encore plus cher. Les années passent et ils (les studios en général) ne comprennent toujours pas que cela va contre leurs intérêts. Dommage.

Eddie Felson
10/05/2021 à 19:45

@Kyle Reese +1

Kyle Reese
10/05/2021 à 19:07

Hum pas bon ça Mr le Studio. Faut faire quelques efforts. C’est sûr qu’avec leurs chiffres de visionnage pas très fiables qui veulent tout et rien dire à la fois et qui peuvent être manipulé on est loin de la clarté et transparence de ceux du Box office. Je me demande si les studios qui incitent au streaming ne veulent pas la faire comme pour musique. Diffuser massivement, récolter des abonnées pour voir des rentrées régulières tout réduisant voir supprimer les formes de pourcentages des auteurs réalisateur producteurs ... va y avoir une baisse de motivation de la part de certain.

votre commentaire