Oscars 2021 : Netflix casse tout dans des nominations records pour les femmes et la diversité

Alexandre Janowiak | 15 mars 2021 - MAJ : 25/03/2021 11:24
Alexandre Janowiak | 15 mars 2021 - MAJ : 25/03/2021 11:24

La 93e cérémonie des Oscars aura lieu le 25 avril prochain et annonce un combat passionnant entre Netflix et Nomadland.

Voir Netflix prendre les commandes de cette 93e cérémonie des Oscars est-il si surprenant ? Evidemment non. Après une année terriblement longue, étrange et éloignée du grand écran pendant sa majeure partie (et ce n'est pas fini), il semblait logique voire inévitable que Netflix, en bon leader du marché du streaming, prenne les devants avec la ribambelle de films originaux (ou rachetés) que la plateforme a sortis en 2020.

Et de fait, c'est le film le plus attendu de l'année 2020 (en tout cas pour bon nombre de cinéphiles) qui s'est octroyé le plus de nominations aka Mank de David Fincher. Le long-métrage du cinéaste (notre critique) est en tête des nominations avec dix citations dont les éminents meilleur film, meilleure réalisation et également meilleur acteur pour Gary Oldman. L'excellente Amanda Seyfried a également réussi à se faufiler dans la catégorie meilleure actrice dans un second rôle.

Toutefois, le long-métrage aura surtout ses chances dans les catégories dites techniques avec les costumes, décors, son, musique originale et maquillages et coiffures. Cependant, malgré ses dix nominations, le long-métrage ne sera pas le grand favori (d'autant plus qu'il n'est pas nommé au scénario ou au montage).

 

Photo Amanda SeyfriedAmanda Seyfried pour créer la surprise ?

 

La course sera en effet très serrée puisque derrière lui, pas moins de six films sont à égalité avec six nominations chacunJudas and the Black MessiahThe FatherMinariSound of MetalLes Sept de Chicago et NomadlandC'est ce dernier qui est le grand favori de la soirée. Lauréat du Lion d'Or de Venise (après La Forme de l'eauRoma et Joker tous récipiendaires d'au moins deux Oscars après leur sacre vénitien), le long-métrage de Chloé Zhao a roulé sur la compétition jusqu'ici entre les Golden Globes, les Critics Choice Awards et autres cérémonies indépendantes.

La réalisatrice est nommée à quatre reprises en son nom (film, réalisation, montage et scénario) soit  une première dans l'histoire des Oscars et est également la première femme non-blanche à être nommée pour la meilleure réalisation. Elle est d'ailleurs pressenti pour remporter cet oscar. Elle ne serait que la deuxième femme à le recevoir après Kathryn Bigelow en 2010 pour Démineurs.

Ses chances semblent d'ailleurs bien parti puisque pour la première fois de l'Histoire de la cérémonie, les Oscars ont nommé deux femmes à l'Oscar de la meilleure réalisation, Chloé Zhao étant accompagnée par Emerald Fennell et son jubilatoire Promising Young Womannommé à cinq reprises. Les deux films devraient d'ailleurs se disputer quelques catégories dont la meilleure actrice avec d'un côté Carey Mulligan, en feu dans Promising Young Woman, et de l'autre la déjà double oscarisée Frances McDormand dans le magnifique Nomadland.

 

photo, Frances McDormandFrances McDormand dans Nomadland

 

Netflix ne sera pas en reste pour le reste des catégories où elle fait bonne figure un peu partout notamment grâce à Les Sept de Chicago. Réalisé et scénarisé par Aaron Sorkin, le long-métrage racheté par Netflix à la Paramount, a de grandes chances dans les catégories scénario original et même meilleur film, vu son potentiel fédérateur. Il est en tout cas le plus gros outsider de Nomadland pour la récompense suprême. La plateforme au N rouge pourra également compter sur Le Blues de Ma Rainey et la nomination posthume de Chadwick Boseman à l'Oscar du meilleur acteur pour remporter une statuette prestigieuse (notre critique).

Enfin, elle pourra aussi espérer de bonnes surprises avec Eurovision Song Contest : The Story of Fire Saga dans la catégorie meilleure chanson originale (quel bonheur de voir Husavik nommée), meilleur scénario adapté avec Le Tigre blancmeilleur documentaire avec Crip Camp, meilleur court métrage d'animation avec If Anything Happens I Love You, meilleur court-métrage documentaire avec Ode à Latasha, meilleur film d'animation avec Voyage vers la Lune ou encore meilleurs effets spéciaux avec Minuit dans l'univers.

Bref, en tout et pour tout, Netflix est nommé au moins une fois dans toutes les catégories exception faite du meilleur film en langue étrangère et court-métrage de fiction. Au total, Netflix a reçu pas moins de 35 nominations à elle seule, écrasant sans pitié la concurrence. Reste à savoir si cela suffira à récolter la majorité des récompenses (le passé nous a prouvé le contraire).

 

photoNetflix qui vient défoncer les Oscars

 

Parmi les bonnes surprises, on se réjouira de voir de nombreux films indépendants être mis à l'honneur à l'heure où les grands studios ont freiné la distribution de leur film sur les écrans. Ainsi, The Father du Français Florian Zeller a reçu six nominations comme dit plus haut et sera la seule vraie chance française de ces Oscars. 

Les nominations ont également permis d'offrir une dose inédite de diversité dans la pluaprt des catégories notamment celles concernant l'acting, délaissant au loin le spectre des #OscarsSoWhite des dernières années, et laissant au contraire place à une année record à ce niveau avec 25% de comédiens et comédiennes non-blancs nommés. Pour la première fois de l'histoire, un acteur d'origine asiatique est d'ailleurs en lice pour l'Oscar du meilleur acteur en la personne de Steven Yeun pour Minari. De son côté, Riz Ahmed pour Sound of Metal est le premier d'origine pakistanaise à y être nommé. En outre, c'est même la première fois que la catégorie meilleur acteur n'est pas majoritairement composée d'acteurs blancs.

Ces multiples nominations sont donc le signe d'une avancée majeure pour l'inclusivité et la diversité au sein d'Hollywood.

 

Photo Steven Yeun, Han Ye-RiSteven Yeun aura du mal à battre Chadwick Boseman

 

Parmi les autres agréables surprises, on notera la percée du Danois Thomas Vinterberg dans la catégorie meilleure réalisation avec Drunk, un peu comme avait réussi à le faire Paweł Pawlikowski en 2020 avec Cold War. Bonheur également de retrouver le sublime Pinocchio de l'Italien Matteo Garrone nommé à deux reprises pour ses costumes et maquillages et coiffures. A noter aussi, Apple TV+ qui chope sa première nomination aux Oscars grâce à USS Greyhound - La Bataille de l'Atlantique dans la catégorie meilleur son.

En revanche, on notera la quasi-absence Tenet de Christopher Nolan nommé seulement deux fois (effets spéciaux et décors) et donc snobé à la meilleure photographie (décidément l'Académie a quelque chose contre Hoyte Van Hoytema régulièrement évincé comme pour HerSpectre ou Ad Astra) et surtout meilleure musique avec la partition de Ludwig Göransson, oscarisé en 2019 pour Black Panther. 

Même chose pour le Da 5 Bloods : Frères de sang de Spike Lee, nommé malheureusement une seule fois pour la meilleure musique et dont la performance incroyable de Delroy Lindo a été injustement oubliée. On pourrait également s'attrister de l'absence de Zendaya dans la catégorie meilleure actrice pour Malcolm & Marie même si ce n'est pas si surprenant. Enfin, Deux de Filippo Meneghetti n'a pas été selectionné, la France ne sera donc pas représentée dans la catégorie meilleur film international, tandis que Tahar Rahim n'a pas été nommé pour sa performance dans Désigné coupable.

 

photoC'est la fête au Danemark

 

La liste complète des nominations :

Meilleur film

The Father
Judas and the Black Messiah
Mank
Minari
Nomadland
Promising Young Woman
Sound of Metal
Les Sept de Chicago

Meilleur réalisateur

Thomas Vinterberg, Drunk
David Fincher, Mank
Lee Isaac Chung, Minari
Chloé Zhao, Nomadland
Emerald Fennell, Promising Young Woman

 

Photo Carey MulliganPromising Young Woman & Promising Oscars Nominations

 

Meilleur acteur

Riz Ahmed, Sound of Metal
Chadwick Boseman, Le Blues de Ma Rainey
Anthony Hopkins, The Father
Gary Oldman, Mank
Steven Yeun, Minari

Meilleure actrice

Viola Davis, Le Blues de Ma Rainey
Andra Day, Billie Holiday : Une affaire d'Etat
Vanessa Kirby, Pieces of a Woman
Frances McDormand, Nomadland
Carey Mulligan, Promising Young Woman

 

Photo Chadwick BosemanFeu Chadwick Boseman qui attend tranquillement son Oscar au ciel

 

Meilleur acteur dans un second rôle

Sacha Baron Cohen, Les Sept de Chicago
Daniel Kaluuya, Judas and the Black Messiah
Leslie Odom Jr., One Night in Miami
Paul Raci, Sound of Metal
Lakeith Stanfield, Judas and the Black Messiah

Meilleure actrice dans un second rôle

Maria Bakalova, Borat 2
Glenn Close, Une ode américaine
Olivia Colman, The Father
Amanda Seyfried, Mank
Yuh-Jung Youn, Minari

 

Photo Daniel Kaluuya, Lakeith StanfieldDaniel Kaluuya et Lakeith Stanfield nommés pour le même film

 

Meilleur scénario original

Judas and the Black Messiah
Minari
Promising Young Woman
Sound of Metal
Les Sept de Chicago


Meilleur scénario adapté

Borat 2
The Father
Nomadland
One Night in Miami
Le Tigre Blanc

 

Photo Olivia Colman, Anthony HopkinsFlorian Zeller ira-t-il chercher un Oscar avec The Father ?

 

Meilleure photographie

Judas and the Black Messiah
Mank
News of the World
Nomadland
Les Sept de Chicago

Meilleur montage

The Father
Nomadland
Promising Young Woman
Sound of Metal
Les Sept de Chicago

Meilleur son

Greyhound
Mank
News of the World
Soul
Sound of Metal

 

Photo Riz AhmedSound of Metal qui pourrait se la joueur Whiplash

 

Meilleurs décors

The Father
Le Blues de Ma Rainey
Mank
News of the World
Tenet

Meilleurs costumes

Emma
Le Blues de Ma Rainey
Mank
Mulan
Pinocchio

Meilleurs maquillages et coiffures

Emma
Une ode américaine
Le Blues de Ma Rainey
Mank
Pinocchio

 

photoOuais, Pinocchio mérite ses nominations

 

Meilleurs effets visuels

Love and Monsters
Minuit dans l'univers
Mulan
Le seul et unique Ivan
Tenet

Meilleure musique originale

Da 5 Bloods
Mank
Minari
News of The World
Soul

Meilleure chanson originale

"Fight For You" - Judas and the Black Messiah
"Hear my Voice" – Les Sept de Chicago
"Husavik" - Eurovision Song Contest
"Io Si (Seen)" - La vie devant soi
"Speak Now
" - One Night in Miami

Meilleur film d'animation

En avant
Voyage vers la Lune
Shaun le mouton : La ferme contre-attaque
Soul
Wolfwalkers

 

photo, Rachel McAdams, Will FerrellHusavikkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkk

 

Meilleur film international

Drunk - Danemark
Better Days - Hong Kong
Collective - Roumanie
L'Homme qui a vendu sa peau - Tunisie
Quo vadis, Aida ? - Bosnie-Herzégovine

Meilleur film documentaire

Collective
Crip Camp
The Mole Agent
My Octopus Teacher
Time

Meilleur court métrage documentaire

Colette
A concerto is a conversation
Do Not Split
Hunger Ward
Ode à Latasha

Meilleur court métrage de fiction

Feeling Through
The Letter Room
The Present
Two Distant Strangers
White Eye


Meilleur court-métrage d'animation

Burrow
Genius Loci
If Anything Happen I Love You
Opera
Yes-People

Tout savoir sur Nomadland

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
the Riddler
16/03/2021 à 07:33

C'est donc ça le futur et le cinéma ? Je crois que je vais tourner de l'oeil.

Sigi
16/03/2021 à 03:08

Merci @Scarface666, enfin quelqu'un qui pose les vraies questions plutôt que de pleurnicher pour des bêtises.
Le cas de "Judas and the Black Messiah" ne fait absolument pas sens.

Tuk
16/03/2021 à 00:11

Etant fan de Citizen Kane et ayant étudié son scénario en long, en large et en travers... J'espere que cette daube n'aura rien ! Aprés, comme ils aiment s'auto-congratuler, ils en sont capable. Des films moyens comme Argo ou The Artist l'on eu pour la meme raison. Les golden globe l'on bien compris, mais les Oscars...

Scarface666
15/03/2021 à 21:18

@La Rédaction

Une question que je me pose, si vous savez y répondre.

Pourquoi Daniel Kaluuya est-il nommé comme comme Meilleur Acteur dans un Second Rôle alors qu'il est le rôle principal de son film ?
Quand bien même on considérerait Lakeith Stanfield comme le premier rôle, il est lui même également nommé dans cette catégorie.
Vu comme ça, c'est comme si Dicaprio et Hardy s'etait retrouvé également nommé comme second rôle chacun pour The Revenant, c'est a n'y rien comprendre.

Ethan
15/03/2021 à 20:40

@H.S.
D'accord avec toi c'est consternant. On devrait plutôt privilégier les compétences. Et puis les oscars c'est un peu césars au nom d'une certaine pensée à savoir : les quotas, la théorie du genre, l'écriture inclusive, la féminisation des noms :)
Et puis c'est souvent les mêmes qui sont récompensés pour des films qui laissent à désirer : Meryl Streep : elle coche à chaque fois à toutes les cases.
Ils crachent sur certains acteurs tel que Tom Cruise qui ne l'a jamais eu car ils étaient jaloux de lui dans les années 80 et 90 puis après quand ils ont su qu'il était scientologue et qui parlait trop en 2004 s'en était fini.
Ces gens là ont juste un esprit limité et qui ont besoin de se faire mousser

Mondialist's Puppets
15/03/2021 à 19:10

si ils decrochent leurs prix c'est parce qu'ils sont Non Blancs, avant tout,si je resume,
l'auteur de l'article le souligne a deux reprises, comme si on avait pas vu le truc...
ce sont donc des ceremonies Raci stes en fait, juste le truc tribal mais la valeur de l'oeuvre passe derriere mdr
et Tous les pantins des Globalistes seront recompensés, Globalistes qui ne sont ni racisés, ni diversifiés, ni non genrés, ni métissés of course...'s

Simon Riaux - Rédaction
15/03/2021 à 18:21

@Josh rendal

Encore un bon titre d'article donc, puisqu'il n'est pas possible de déterminer à l'avance quel film quel lecteur trouvera bon.

Vous n'aimez pas Promising Young Woman ? Grand bien vous fasse, mais il semble aventureux d'avancer que le film n'est pas apprécié. Pareil pour Borat 2.

En revanche, constater que Netflix a gagné en influence, et que le profil des nommés n'est pas le même qu'il y a quelques années, oui, c'est, en plus d'être un évènement, une observation factuelle, logique.

Josh rendal
15/03/2021 à 18:16

Encore un super titre d'article , car evidemment la chose la plus importante quand on vient s'informer sur les Oscars , c'est pas de savoir si des bons films , ou nos acteurs/actrices preferés sont nommés , mais bien sur que les femmes et des minorité du pays aient la majorité des votes de l'academie .
Sinon la presence "on sait pourquoi" de Promising Young Woman un peu partout , pour un film tres tres moyen et surtout un Revenge movie ultra lisse , c'est dejà pas terrible , mais voir Borat 2 aux Oscars (" on sait pourquoi" ) ,c'est se retrouver en plein pied dans IDIOCRACY quand Luke Wilson decouvre le film le plus populaire du moment . Quand a Black Messiah , realisation banale au possible et un manque de rythme evident qui rendent le film molasson . Bref , apres les Cesars , une ceremonie qui ne s'adresse plus au passionnés de Cinema , mais au politique et au militants de tout bord .

Rico
15/03/2021 à 17:49

Quelle belle époque ou on catégorise les gens en fonction de leur couleur de peau...

Malheureusement si Zhao gagne ce ne sera pas grâce à son film mais à cause de ce qu'elle représente alors que Bigelow l'aura était pour son art.
Et si jamais Fincher gagne (et je trouve que Mank n'est pas un grand film) on reprochera à l'académie et aux votants d'avoir été "so white".

C'est extrêmement triste de se ghetoïser de la sorte.

Kyle Reese
15/03/2021 à 17:43

La favorite me botte bien. Les critiques semblent unanimes en plus. Évidement encore pas vu le film. Elle coche toutes les cases pour être la deuxième femme réalisatrice récompensée et coche surtout la plus importante ... celle du talent ! Mais ça risque d’énerver beaucoup de personnes ici.

Plus
votre commentaire