Après Lovecraft Country, Spike Lee va aussi lancer une adaptation de Lovecraft sur Netflix

Gael Delachapelle | 24 février 2021 - MAJ : 09/03/2021 15:58
Gael Delachapelle | 24 février 2021 - MAJ : 09/03/2021 15:58

Après Jordan Peele et Lovecraft Country sur HBO, le réalisateur Spike Lee va produire une nouvelle adaptation de l'oeuvre de Lovecraft sur Netflix.

Durant l’été 2020, la chaîne HBO a misé gros avec une grande nouveauté dans son catalogue, Lovecraft Country, une adaptation du livre de Matt Ruff par les producteurs J.J. Abrams et Jordan Peele. Un mélange entre le cinéma de genre et le sous-texte politique cher au réalisateur de Get Out, qui convoque autant la mythologie d'H.P. Lovecraft qu’une ambiance à la X-Files ou Fringe, la série de science-fiction du créateur d’Alias.

Alors que l’on a beaucoup apprécié la première saison dans la rédaction, la question du retour de Lovecraft Country se pose sérieusement avec les scores un peu mitigés sur la chaîne américaine, dont les épisodes ont fait moins d’audience que Watchmen ou Perry Mason. Si la série a tout de même eu son public présent au rendez-vous, cela n’a pas été non plus un phénomène pour HBO.

 

photo, Jonathan Majors, Courtney B. VanceUne adaptation bien sanglante... 

 

Mais pourtant, Lovecraft et ses écrits ont toujours le vent en poupe, puisque selon Deadline, Netflix compte bien continuer de capitaliser sur l’auteur, avec une adaptation de Gordon Hemingway et le règne de Cthulhu. Un projet produit par un autre réalisateur afro-américain au cinéma très politique : Spike Lee. Une nouvelle collaboration entre le N rouge et le réalisateur après Da 5 Bloods : Frères de sang, qui ne sera pas la seule, puisque ce nouveau film original Netflix sera réalisé par Stefon Bristol, réalisateur de See You Yesterday, un autre film de la plateforme produit par Spike Lee.

Tandis que Spike Lee sera à la production du long-métrage, le scénario sera quant à lui écrit par Hank Woon et Fredrica Bailey. L’histoire se déroulera dans les années 30. On y suivra Gordon Hemingway, un aventurier afro-américain qui se retrouve perdu en Afrique de l’Est. Il devra alors faire équipe avec une guerrière d’élite, la princesse Zenebé d’Éthiopie. Ensemble, ils devront sauver un noble local, kidnappé par une force obscure et ancienne que les fans de Lovecraft connaissent sûrement très bien.

 

photo, Eden Duncan-SmithSee You Yesterday 

 

Au vu de ce résumé et des têtes pensantes du projet, il y a fort à parier que cette nouvelle production se placera dans le sillon de Lovecraft Country, à savoir une relecture éminemment politique de l’univers Lovecraftien. On se doute en effet que l’intérêt que porte un cinéaste engagé et politique comme Spike Lee sur le projet doit fort probablement avoir un lien avec le racisme assez connu du célèbre auteur.

On ne sait pour l’instant rien de plus sur cette adaptation estampillée Netflix, le film n’ayant évidemment aucune date de sortie annoncée pour le moment. En attendant, après Da 5 Bloods sur Netflix (notre critique ici), Spike Lee réalisera prochainement une comédie musicale… sur la création du Viagra.

Tout savoir sur Lovecraft Country

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Gaulois refractaire
25/02/2021 à 19:03

Le livre "lovecraft country" ne fait que mention de l'auteur Lovecraft. C'est surtout la 1ere nouvelle qui s'inspire de son univers, mais pour le reste c'est assez personnel à Matt Ruff. Je n'ai pas vu la série ceci dit.

Opale
25/02/2021 à 14:09

Woaw, quel emballement en effet: 4 commentaires...

Karlito
25/02/2021 à 10:18

Le carrousel des réacs s'est emballé on dirait...

Un poil déçu par la série. Autant j'ai apprécié le développement des personnages et la partie sur la ségrégation raciale, autant la partie Lovecraftienne était largement sous exploité à mon avis. On s'attend avec un tel titre au déploiement de cet univers. Pourtant il y avait de quoi faire. Nyarlathotep, l'un des monsttes les plus malfaisants prend la forme d'un homme noir dans les nouvelles, cela aurait été un élément intéréssant à exploiter en interaction avec les sujets traités dans la série.

Par contre la malédiction avec ces deux démons chassant la malheureuse dans les rues m'a marqué, bien joué et effrayante. Bien plus que la vue des rares créatures.

DirtyCop
25/02/2021 à 00:55

Un autre show que je ne regarderais probablement jamais.

Numberz
24/02/2021 à 19:48

Ryan coogler et ava Duvernay souhaiteraient faire une troisième et quatrième version également, sur fond politique...

(troll, troll, troll...)

Old
24/02/2021 à 19:15

Oui donc un projet purement Lovecraftien, respectant un peu le matériel de base ce n'est pas possible !

votre commentaire