GameStop : Netflix et Hollywood se jettent (déjà) sur l’affaire qui fait trembler Wall Street

Antoine Desrues | 2 février 2021 - MAJ : 02/02/2021 14:23
Antoine Desrues | 2 février 2021 - MAJ : 02/02/2021 14:23

Une communauté de Reddit qui bouleverse le monde de la finance avec ses propres armes, ça ne peut que donner un bon film... voire deux... et une mini-série.

L'affaire a fait trembler le monde de la finance : la société GameStop (propriétaire des magasins du même nom en Amérique et de Micromania en France) a connu une hausse inespérée de ses actions, et ce malgré ses difficultés financières. La cause ? Reddit. En effet, le réseau social a regroupé avec sa section r/wallstreetbets des millions de jeunes traders, plus ou moins amateurs. Pour le seul plaisir du sport, pour le troll ou plus généralement par amour de l’enseigne spécialisée dans le jeu vidéo, cette communauté s’est concertée pour acheter en masse des actions de l’entreprise depuis l’été 2020.

Le problème, c’est qu’à l’inverse, les boursicoteurs de Wall Street ont parié contre GameStop. Avec une société aussi mal en point, les fonds spéculatifs ont une stratégie bien particulière : la vente à découvert, permettant de faire diminuer la valeur des actions, et donc de les racheter à moindre coût par la suite. Alors que l’action de GameStop n’a cessé de grimper en flèche, le dernier trimestre de 2020, porté par la sortie des consoles nouvelle génération, a soudainement amené les fonds spéculatifs à paniquer.

 photoLa vente à dé-couvert

 

À partir de là, cette petite résistance a passé un cap improbable lorsque le mercredi 27 janvier 2021, l’action de GameStop a augmenté de 135%, atteignant une valeur au-delà des 400 dollars. Par effet de ricochet, certains fonds spéculatifs n’ont eu d’autres choix que de racheter les actions vendues à découvert pour un prix exorbitant, au point de frôler la faillite.

Dès lors, la communauté WallStreetBets a perçu son pouvoir sur la bourse, et s’est décidée à faire tomber les fonds spéculatifs, déjà au cœur de la crise financière de 2008. Ces Robin des Bois des temps modernes ont ainsi engendré un véritable scandale, prouvant à quel point il peut être difficile pour le marché de se réguler.

 

photo, Jesse EisenbergPar le pouvoir des réseaux sociaux !

 

Autant dire qu’avec une telle histoire romanesque, on s'est doutés qu’Hollywood allait se précipiter pour l’adapter. Selon Deadline, deux studios se seraient d’ailleurs jetés sur l’opportunité. D’un côté, le studio MGM a déjà acquis les droits d’un projet de livre sur le sujet des actions GameStop, intitulé The Antisocial Network.

Si l’idée a de quoi exciter, c’est parce que l’ouvrage sera signé par Ben Mezrich, auteur reconnu qui a notamment signé The Accidental Billionaires: The Founding Of Facebook, a Tale Of Sex, Money, Genius and Betrayal, la base du mythique The Social Network. La MGM a même mis sur le coup l’un de ses producteurs exécutifs maison, Michael De Luca, qui a justement collaboré avec Mezrich sur le film de David Fincher.

De l’autre côté, Netflix aurait aussi un projet de long-métrage, cette fois confié à Mark Boal. Le scénariste a non seulement remporté l'Oscar pour Démineurs, mais il a également écrit les scripts de Zero Dark ThirtyDetroit et de Triple Frontière. Un beau palmarès qui devrait le rendre idéal pour traiter d’un sujet aussi complexe.

 

photo, Ben AffleckWall Street, allégorie

 

Par ailleurs, la plateforme de streaming aurait déjà casté l’acteur Noah Centineo pour l’un des rôles principaux. Le comédien a été aperçu dans la comédie romantique À tous les garçons que j'ai aimés, et incarnera Atom Smasher dans le film Black Adam avec Dwayne Johnson.

Mais ce n’est pas tout, puisque l’affaire GameStop a aussi passionné la société de production indépendante Pinky Promise. Les producteurs Jessamine Burgum and Matthew Cooper ont amené le réalisateur Noam Tomaschoff (qui est en train de terminer la post-production de son premier film, Tankhouse) à écrire une mini-série, titrée To the Moon, et qui aurait déjà commencé à collaborer avec des membres importants de r/WallStreetBets.

Le projet devrait s’attarder sur deux jeunes ayant perdu leur emploi à GameStop et à AMC (la chaîne de multiplexes qui a beaucoup souffert depuis la fermeture des salles de cinéma), et qui ont décidé d'investir leurs économies dans les actions de GameStop en plein confinement. En voilà une belle revanche...

 

photo, Zachary Quinto, Margin CallOn en profite pour rappeler que Margin Call est un film incroyable sur la crise des subprimes. Voilà, bisous !

 

En bref, l’histoire de GameStop a clairement déchaîné les passions, et à raison, tant elle s’est présentée comme un combat à la David contre Goliath moderne. Mais surtout, cet étrange récit devrait avoir des incidences sur le long terme, étant donné que le gouvernement a décidé d’enquêter sur les faits, tandis que de nombreuses personnes ont déjà réclamé une réforme de la bourse suite au scandale. Affaire à suivre donc...

En tout cas, puisque Mark Boal a déjà collaboré avec le génial J.C. Chandor, on aimerait espérer un retour du cinéaste responsable du brillant Margin Call, déjà centré sur la crise des subprimes. En attendant, vous pouvez retrouver notre critique de son dernier film en date, Triple Frontière.

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Hasgarn
03/02/2021 à 13:12

Margin Call :love:

Joie
02/02/2021 à 23:10

Plus besoin de scenario chez Netflix.

MIL
02/02/2021 à 19:58

La communauté de WSB est juste là pour se faire du fric hein, c'est pas les 'gentils' de l'histoire.

Kyle Reese
02/02/2021 à 14:12

Histoire tout de même assez intéressante et qui finit de me convaincre de ne jamais mettre les pieds dans le monde de la bourse ou du boursicotage. Parier sur la chute d'entreprises en difficulté au risque de précipiter cette chute justement tout en gagnant de l'argent dessus ne me semble pas très sain. Ce genre bizness façon casino ne me plait pas. Et ce n'est pas Gordon Gekko qui me contredira.

RobinDesBois
02/02/2021 à 13:17

En réalité c'est une non affaire, le pump & dump ça a toujours existé et contrairement aux fantasmes des réseaux sociaux relayés par les médias c'est pas des gentils petits gars sans le sous idéalistes qui se sont enrichis en la mettant à l'envers aux très vilains Hedge Fund c'est clairement des types rompus à ce genre d'exercice qui disposaient déjà d'une excellente santé financière qui ont initié cela. Les suiveurs auront au mieux gagné un peu d'argent au pire vont surtout en perdre sans vraiment savoir pourquoi ils se sont positionnés sur cette valeur.Reste à voir si les studios traiteront ça intelligemment comme Social Network ou s'ils vont verser dans la bienpensance en brossant l'utilisateur de twitter moyen dans le sens du poil en lui montrant ce qu'il a envie de voir.

Tom3
02/02/2021 à 13:11

Netflix des qu'il y a de la m**** a récupérer ils sont là lol

votre commentaire