Netflix se moque de Disney+ avec Bridgerton (mais félicite aussi son concurrent)

Antoine Desrues | 21 janvier 2021 - MAJ : 21/01/2021 16:39
Antoine Desrues | 21 janvier 2021 - MAJ : 21/01/2021 16:39

Alors que Disney+ rattrape progressivement Netflix dans la guerre du streaming, le boss du grand N a remis la concurrence à sa place.

Il est indéniable que le succès monstrueux de Netflix au cours des années 2010 a engendré une guerre du streaming. Tous les gros studios ont, depuis, lancé dans la précipitation leur propre plateforme afin d'entrer dans la danse d’une industrie en pleine mutation. Pour autant, cette compétition n’a pas vraiment inquiété le grand N, qui a récolté plus de 37 nouveaux millions d’abonnés en 2020, lui permettant de dépasser la barre symbolique des 200 millions de comptes.

Cependant, Netflix a bien pris conscience que Disney est devenu un adversaire redoutable. En effet, le service Disney+, qui a été lancé en novembre 2019, a réussi l’exploit d’obtenir 86,8 millions d’abonnés à la fin de 2020. En un peu plus d'un an, la firme aux grandes oreilles est parvenue à rattraper considérablement son retard, au point où Netflix semble garder un œil dans le rétroviseur.

D’après Deadline, Netflix s'est d'ailleurs montré fair-play lors d’une conférence avec ses investisseurs. Reed Hastings, le co-PDG de la société, a admis que le succès de Disney+ était incontestable :

 

photo"Nous, on a Baby Yoda !"

 

“Ce qu’a accompli Disney est super impressionnant. C’est un incroyable pivot, surtout pour une telle structure en place... donc c’est super. Et cela montre que les abonnés sont intéressés et sont prêts à payer plus pour plus de contenus, parce qu’ils ont faim de grandes histoires. Et Disney a de très grandes histoires.”

Si le co-directeur n’a pas voulu se montrer inquiet, il a néanmoins confirmé que Netflix a désormais l’intention d’entrer en compétition avec son adversaire, qui a l’avantage de posséder des marques déjà bien installées :

“Cela nous gonfle à bloc pour agrandir notre clientèle, pour augmenter le budget de nos contenus et il est bon pour le monde que Disney et Netflix soient en compétition série par série, film par film. Nous sommes vraiment motivés pour les rattraper sur le terrain de l’animation familiale […] et maintenir notre avance sur le divertissement de manière globale.”

 

photo, Anya Taylor-JoyNetflix réfléchit sur sa stratégie

 

Mais derrière cette assertion, le directeur s’est tout de même plu à lancer une petite pique à la concurrence et sa politique family-friendly, en vantant le succès énorme de la série La Chronique des Bridgerton : “je ne pense pas que vous verrez [ce type de séries] sur Disney de sitôt.”

À vrai dire, au-delà du fait que Bridgerton a clairement fait parler d’elle pour son aspect assez sulfureux (y compris dans ses scènes de sexe), la série a été co-créée par Shonda Rhimes, la showrunneuse ultra-reconnue de Grey's Anatomy et Scandal, qui a justement quitté le réseau ABC (appartenant à Disney) pour rejoindre Netflix après la signature d’un contrat d’exclusivité. Autant dire que la remarque a clairement été pensée pour tacler subtilement l’adversaire.

D’après Deadline, Disney+ a en réalité provoqué une légère exaspération de la part des analystes présents. Pendant une interview, le modérateur Kannan Venkateshwar, un analyste de Barclays, a sous-entendu que Disney+ avait connu un succès bien plus flagrant que celui de Netflix, sans avoir à faire les efforts du grand N. C’est même précisément l’emploi du terme “underachieving” (à traduire par “de médiocres résultats” dans ce contexte) qui aurait piqué au vif les intervenants.

 

photo"Tiens, on parle de nous..."

 

Ceux-ci ont alors rappelé que sur les 86 millions d’abonnés à Disney, 30% ont été récoltés grâce à Hotstar, un service de VOD exclusif à l’Inde, et anciennement chapeauté par la Fox. La plateforme est donc tombée sous l’égide de Disney depuis son rachat du studio, et a fusionné avec Disney+. Une partie du public a donc transité d’une entité à l’autre, permettant à la firme de manipuler ses chiffres.

On se permettra néanmoins de souligner que l’hôpital se moque un peu de la charité, puisque Netflix est le premier à bidouiller ses scores, notamment dans sa manière de comptabiliser le visionnage d’une série ou d’un film sur un compte. Mais dans tous les cas, la société semble prête à accepter cette compétition (saine ?), qui devrait plus que jamais asseoir la suprématie du streaming. Et Netflix a visiblement assuré ses arrières en promettant un film original sur la plateforme pour chaque semaine de 2021.

Tout savoir sur Netflix

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Nesse
22/01/2021 à 06:29

C'est bien connue "le cul fait vendre"

Numberz
22/01/2021 à 06:26

Ah ouais oulala, ca se moque sévère là....

SexyBob
22/01/2021 à 03:36

Les Netflix Originals sont de veritables purges (Youtube Premium a eu la décence de cesser son usine a étron. "Oui mais Cobra Kai"
J'attends l'intégralité du contenu de la FOX sur Disney+ et la présence d'elfes SHAFT dans la série Tolkien d'Amazon. "Yo' shiiit the Mordor 'man !"

RonnyBoy19
22/01/2021 à 01:11

Regardez bien les prochaines saisons de Bridgerton, la nudité va avoir grandement diminué, voir disparue, comme pour bien des séries. Beaucoup de séries ont commencés avec une première saison remplie de nudité et de scène de sexe, pour ensuite quasiment les faire disparaître dans les saisons suivantes.

Manu21
21/01/2021 à 21:31

Depuis quelques années C’est devenu une compétition pour savoir quelle série comportera le plus de scènes de c.u.l... Les histoires, personnages passent désormais au second plan, la priorité est d’avoir une scène de baise dans chaque épisode et être le plus „progressiste“ possible.

Rayan Montreal
21/01/2021 à 19:05

“je ne pense pas que vous verrez [ce type de séries] sur Disney de sitôt.”

Hum... je crois que si quand meme, disney+ n ont pas cree STAR pour juste diffuser des contenus de hulu fox et co dessus, ils vont sy mettre

Baretta
21/01/2021 à 18:06

C'est des séries en cours comme tu dis il n'y en aura pas de nouvelles.

L'abbé rezina
21/01/2021 à 16:54

Shonda Rhymes n'a pas quitté ABC, elle a deux séries encore en cours sur cette chaîne.

votre commentaire