Songbird : le Cloverfield en mode Covid ultra-mortelle de Michael Bay se dévoile

Gael Delachapelle | 29 octobre 2020
Gael Delachapelle | 29 octobre 2020

Songbird, le thriller pandémique idéal pour la période Covid-19, produit par Michael Bay, se dévoile avec de premières images inédites.  

Quoi de mieux, en pleine pandémie due à la Covid-19, qu'un thriller pandémique, inspiré par le coronavirus ? Alors que Dany Boon est sur le point de rentrer en tournage pour sa comédie sur le confinement, produite par Netflix, Michael Bay a eu la bonne idée de lancer la production d'un film type Cloverfield, inspiré de la pandémie actuelle, en mode fin du monde.

Un projet intitulé Songbird, qui s'était vu, de manière assez ironique, être privé de tournage à cause de la crise sanitaire dont s'inspire le long-métrage. Mais apparemment, le tournage a dû reprendre de plus belle depuis puisqu'Entertainment Weekly vient de partager de premières images inédites du thriller pandémique.

 

photoUn Los Angeles désert qui fait froid dans le dos, en plein confinement

 

Pour rappel, ce petit film, réalisé par Adam Mason (Into the Dark), a comme particularité d'avoir été tourné en pleine pandémie, dans un Los Angeles confiné, afin de pouvoir filmer une ville déserte. Un film qui devait être initialement tourné à l'iPhone, avant que le producteur de Sans un bruit 2 et The Bay ne débarque sur le projet, voyant les choses de manière beaucoup plus grandes, comme à son habitude. Songbird se déroule donc dans un futur proche, en 2024, où la pandémie n'a toujours pas été stoppée, et aurait mutée sous le nom de Covid-23... bonjour l'angoisse. 50% de la population infectée est morte, et les gens sont forcés de vivre dans des camps avec des restrictions strictes.

Le film sera avant tout une histoire d'amour, que son cinéaste décrit comme un "Roméo et Juliette, mais avec une porte et le virus qui les séparent". Une romance entre un coursier immunisé contre le virus, interprété par K.J. Apa (Riverdale), et une jeune femme, interprétée par Sofia Carson (Descendants), dont il tombe amoureux, en essayant de comprendre comment il faut se battre pour l'humanité. Le reste du casting sera complété par Alexandra DaddarioBradley WhitfordCraig RobinsonDemi Moore, ou encore Paul Walter Hauser, vu récemment dans Le Cas Richard Jewell de Clint Eastwood.

 

photo, K.J. ApaK.J. Apa, notre héros...

 

Tourné en seulement 17 jours, avec des dépistages fréquents sur place, le réalisateur Adam Mason a affirmé à EW ne pas avoir été intimidé par l'approche guérilla du projet, ayant l'habitude d'être proche des acteurs :

"Je fais normalement l'éclairage et la caméra moi-même. Du coup, j'ai l'habitude d'être très proche des acteurs et de filmer d'une manière très intimiste, qui était parfaitement adaptée aux réglementations du tournage pendant le confinement. J'ai trouvé ça incroyablement libérateur parce que tout le monde était tellement heureux d'être impliqué. Tous les ego habituels dans la réalisation d'un film, ce genre de conneries n'existaient pas avec ce projet."

 

Affiche USRoméo et Juliette... avec une porte 

 

On se demandait, encore récemment, avec la comédie sur le confinement 8, rue de l'Humanité de Dany Boon, si les gens auraient envie de retourner en salles, pour rire du confinement. Désormais, une autre question se pose avec Songbird : les gens auront-ils envie d'aller découvrir en salles un futur proche, où le Covid-19 a décimé 50% de la population, sur fond de romance impossible ?

La question a vraiment lieu de se poser, même si on risque, malheureusement, de ne pas retourner avant un certain temps dans les salles, avec le reconfinement. Songbird n'a pas encore de date de sortie annoncée, pour le moment. En attendant, la dernière fois que Michael Bay a produit un film vraiment flippant, ça a donné The Bay, de Barry Levinson, dont notre critique est disponible par ici.

Tout savoir sur Songbird

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Meuh!
29/10/2020 à 23:37

A racheter avec james bond and co pour y balancer en stream, Netflix doit surement être sur le coup. fingers cross.

Gégéleroutier
29/10/2020 à 21:24

Il y aura un monstre géant ? Parce que sinon je ne vois aucun rapport avec Cloverfield.

major fatal
29/10/2020 à 17:24

Super, tu vas en salle, tu chope le covid.....Tu as l’impression d’être dans le film....Un concept plus vrai que la VR!

Flash
29/10/2020 à 17:14

Sans moi aussi, pas envie de me tirer une balle.

Ed Felson
29/10/2020 à 16:06

Moi aussi, pourquoi pas mais là pour le coup c’est typiquement le genre de film qui devrait sortir sur une plateforme de streaming! Petit budget et il toucherait un maximum de public alors même que c’est les genre de film qui ne fédère habituellement pas plus que ça au ciné... et vu le context actuel, je pense encore moins!

Kyle Reese
29/10/2020 à 15:07

Why not, je suis plutôt friand de ce genre de film, tout comme les films d'horreurs de manière plus général, mais là en ce moment bah non, je me demande bien pourquoi ...

No fate.

votre commentaire