Songbird : les premiers avis sur le thriller pandémique de Michael Bay sont là

Gael Delachapelle | 11 décembre 2020 - MAJ : 11/12/2020 11:17
Gael Delachapelle | 11 décembre 2020 - MAJ : 11/12/2020 11:17

Les premiers avis sur Songbird, le thriller pandémique produit par Michael Bay, sont tombés.

Le confinement est bien parti pour inspirer le cinéma, avec une prochaine vague de films sur des gens confinés, que ce soit pour en rire, avec des comédies comme celle de Dany Boon pour Netflix, mais aussi pour s’angoisser, avec notamment des thrillers pandémiques, genre idéal pour cette période de pandémie mondiale due à la Covid-19.

Et le producteur Michael Bay, réalisateur de Transformers, Armageddon, ou plus récemment 6 Underground, a flairé le bon filon dans cette période pour produire Songbird, petit thriller pandémique réalisé par Adam Mason (Into the Dark), tourné en seulement 17 jours dans un Los Angeles désert, pendant le confinement. Songbird se déroule dans un futur proche, où la Covid-19 a muté en Covid-23, ayant décimé plus de 50% de la population infectée.

Un thriller bien anxiogène donc, dont la première bande-annonce a soulevé pas mal de débats sur la représentation du confinement au cinéma. Et les premiers avis sont tombés pour le thriller pandémique, et ça fait plutôt mal. Revue de presse.

 

photoLos Angeles, post-critiques de Songbird...

 

"Songbird est un thriller acceptable et regardable, plus remarquable pour sa technique qu'autre chose. Pour beaucoup, le sujet gadget s'avérera irrésistible, mais pour d'autres, il sera répulsif, rendant la décision d'éviter une location coûteuse pour ce film anti-évasif plutôt facile. Quoi qu'il en soit, il se dirige vers les livres d'histoire." Peter Bradshaw - The Guardian

"Nous finirons par voir des dizaines, si ce n'est des centaines de projets utilisant la pandémie comme point d'intrigue. Songbird sera parmi les moins mémorables." Richard Roeper - Chicago Sun-Times

"Malgré le drama à enjeux élevés, il n'y a pas de moment convaincant, et certaines caractérisations de personnages, en particulier le vilain gros bonnet du département de l'assainissement incarné par Peter Stormare, sont si absurdes qu'il est difficile de ne pas penser que le film est conçu comme une parodie." Frank Scheck - The Hollywood Reporter

 

photo, Sofia CarsonSofia Carson, choquée par les premières critiques américaines...

 

"Il n'est pas intrinsèquement erroné d'utiliser une tragédie actuelle comme postulat de départ d'un film de genre, mais tout cinéaste qui décide de le faire ferait mieux de créer quelque chose de provocateur ou d'intéressant ou du moins compétent pour le justifier." Alonso Duralde - The Wrap

"Je dirais une autre bonne chose : le film n'est pas terriblement long. Vous continuerez d'attendre que le suspense se déclenche. Spoiler : cela n'arrivera jamais, sauf faiblement, après environ 1h15 de film. Et puis, brusquement, c'est fini." Michael O'Sullivan - The Washington Post 

"Malgré tous ses gimmicks attrayants, Songbird est suffisamment mauvais pour que tout votre quartier puisse le sentir en streaming, sur votre téléviseur, et cela empire plus vite que votre nez ne peut s'adapter à la puanteur." David Ehrlich - IndieWire 

Pour rappel, Songbird n'a pas encore de date de sortie annoncée en France, pour le moment. En attendant, après 6 Underground sur Netflix, Michael Bay va faire équipe avec l'acteur Jake Gyllenhaal, pour un film d'action "entre Speed et Bad Boys".

Tout savoir sur Songbird

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

La Classe Américaine
16/12/2020 à 07:59

Rien de plus qu'une petite bleuette pour ados sur fond de pandémie. Les gentils sont très gentils et les méchants sont très méchants. Et faire finalement passer le boss de Nico - véritable exploiteur paranoïaque qui traque les moindres mouvement de ses coursiers - pour un philanthrope qui distribue de l'espoir c'est se moquer du public comme rarement. Adam Mason veut réaliser comme le fait Bay son mentor mais n'y arrive franchement pas. Pas désagréable, nettement mieux que Mank, mais aussi vite visionné, aussi vite oublié.

dvdvs
11/12/2020 à 14:08

Votre titre es monsonge
Michael bay es producteur c'es pas le real, donc arreter les clickbait!

The Beast
11/12/2020 à 12:53

Qu'avez-vous pensé de 6 Underground ?

J'ai longuement hésité à le visionner, je n'arrive pas à me décider à ce jour...

Karlito
11/12/2020 à 12:29

Il y en a un qui n'a pas encore avalé son micro cheapé ce matin...

sylvinception
11/12/2020 à 11:58

@Brady : ça ne change rien au fait qu'il a approuvé le concept et le scénario (???).

("LET US OUT" ?? Sérieusement ?? lol)

Brady
11/12/2020 à 11:30

Par contre il faut corriger votre titre, le film n'est Pas de Michael Bay mais produit par Michael Bay et réalisé par Adam Mason. Les gens penseront en lisant cet article que c'est Michael Bay qui l'a réalisé.

votre commentaire