The Suicide Squad : des nazis se rajoutent au gros bordel de James Gunn

Déborah Lechner | 29 octobre 2020
Déborah Lechner | 29 octobre 2020

Le scénario du prochain The Suicide Squad de James Gunn, qui verra la Task Force X reprendre du service, se précise un peu plus. 

Même si le casting et les nombreux personnages de The Suicide Squad ont été dévoilés cet été lors du DC FanDome et que James Gunn a récemment donné de nouveaux aperçus de son blockbuster, l'intrigue du film reste pour l'instant très floue. On sait qu'il faut s'attendre à une comédie violente digne d'un classement Rated R (d'après Joel Kinnaman, l'interprète de Rick Flag) ou encore à un Gardiens de la Galaxie pour adultes selon Sean Gunn, le frère du réalisateur qui donnera vie à Weasel (le Rocket de DC). Un immense délire qui sera probablement dans la veine de ce que Gunn avait proposé avec le déjanté Super porté par Rainn Wilson et Ellen Page

En plus de retrouver des têtes connues du DCEU comme la Harley Quinn de Margot Robbie ou le Captain Boomrang de Jai Courtney (qui pourraient d'ailleurs y rester), la Task Force X va également recruter de nouveaux membres, notamment le Peacemaker de John Cena (qu'on présente en détail ici) qui atterrira ensuite sur HBO Max dans une série spin-off lui étant consacrée.

 

photoAperçu du Peacemaker de Cena

 

Ce Captain America cinglé, comme il a été décrit, devrait comme son homologue de chez Marvel avoir une dent contre les nazis, étant donné que dans les comics son père a été un des anciens commandants d'un camp de concentration avant de se suicider quand Peacemaker était encore enfant à peu près sain d'esprit. 

Il n'est donc pas étonnant que les nazis soient exploités dans le film de DC. Comme l'a expliqué à Empire le producteur de The Suicide Squad, Peter Safran, la bande de super-vilains va devoir se rendre sur l'île sud-américaine fictive de Corto Maltese où elle aura pour mission de récupérer quelque chose dans une ancienne prison allemande :

"Là, ils doivent détruire une prison de l'époque nazie et un laboratoire nommé Jotunheim où des prisonniers politiques étaient détenus et où des expérimentations avaient lieu."

 

photoMargot Robbie en Harley Quinn 

 

Pour l'instant, difficile de savoir si cette escapade constituera l'intrigue principale du blockbuster ou ne représentera qu'une étape pour les super-vilains menés par Amanda Waller (Viola Davis). Il reste quelques mois avant la sortie prévue le 4 août 2021 en France, mais d'ici là, plus de détails devraient sortir, notamment une première bande-annonce très attendue pour savoir en quoi consistera ce joyeux bordel. 

En attendant, notre critique du Suicide Squad de David Ayer (que Gunn a d'ailleurs défendu) se trouve juste là. On a également fait un état des lieux de tous les projets DC en cours dans le dossier juste ici

Tout savoir sur The Suicide Squad

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Flash
30/10/2020 à 21:18

Surf nazis must die

Totoro
30/10/2020 à 08:33

Des nazis comme méchants !
Tellement original, jamais fait, unique ! Les gens seront épatés par tant de nouveauté.
Quand, les super héros tournent en rond.

Gonzo
29/10/2020 à 23:08

"We need new bad guys"

"What about nazis ?"

"Nha it has been done countless of time, people know that nazis are the bad guys they are getting tired of it"

*look out the window and see Nazis flag in the street*

"Nazis it is"

Kyle Reese
29/10/2020 à 23:00

@Numberz

Si si, True Lies énorme j'adore, alulu l'avait cité plus bas ;)

"Fini batterie Aziz!" ... j'étais par terre.

C'était une autre époque ...

Numberz
29/10/2020 à 21:41

@alulu

Je l'aime bien ce film couvre feu. Cherche pas pourquoi mais je trouve l'ambiance bonne.
Et sinon, true lies les gars... Kyle tu me déçois.
Ohhh et Team America également. "ramalamala". Ce fou rire.

Kyle Reese
29/10/2020 à 21:03

@alulu

Ah oui en effet c'est pas le bon titre mais effectivement on parlait du même film, qui s'appelle The Siege justement en vo. d’où la confusion. (je viens de vérifier).
Pour le Friendkin pas sûr de l'avoir vu, je viens de voir la BA , les critiques sont partagées mais le casting donne envie et un Friendkin ne peut être totalement mauvais. Je me le note sur ma liste.

alulu
29/10/2020 à 20:13

@Kyle Reese

Je pense que tu as percuté mais ce n'est pas à État de Siège que je pensais mais à Couvre-Feu, le film avec Denzel et Willis. Pour le film de Friedkin c'est à L'Enfer du devoir..

Kyle Reese
29/10/2020 à 19:19

@alulu

Le Friendkin c'est surement le culte To live and die in L.A (Police fédéral Los Angeles en vf) mais le terroriste palestinien se fait exploser au tout début avant le générique. Le vrai méchant du film est l'excellent Willem Dafoe qui joue un faux monnayeur assez fascinant.
Etat de siège pas trop mal, assez réaliste et True Lies que j'adore, over the top quand même.

Sinon c'est vrai que le ciné et les jeux vidéos ont mis les nazis à toutes les sauces, il y en a pour tous les gouts. (La série des Wolfenstein par ex)

@Adam

Ce n'est vraiment pas qu'ils ont ma préférence ces méchants (barbus ou pas) c'est que je trouve qu'ils me semblent sous représenté au ciné alors qu'en vrai pas vraiment, mais je répète il n'y pas qu'eux, le monde est vaste (il doit bien y avoir aussi des grands méchants européen que je ne connais pas). Ok pour London is falling j'y jetterai un œil histoire de me remettre dans l'ambiance 24h même si je suis pas fan de Bulter, Comme ça je viendrai un peu moins vous saouler avec ces histoires. A force je risque de passer pour ce que je ne suis pas ;)

Adam
29/10/2020 à 18:38

@kyle reese : ben Fonce matter «  la chute de Londres » c est un de fouloir et en matière de méchants qui ont ta préférence, il n y a que ça ! Tu les repères tout de suite à la longueur de la barbe

alulu
29/10/2020 à 18:03

Des super-héros Vs des terroristes en tapie-volant...pourquoi pas? Ça peut même être fendard. Mais si on prend des nazis pour faire des super-méchants, ce n'est pas pour rien. L'ahnenerbe et sa techno-magie comme disent les Russes donne plus de matière pour valider un peu le truc. Du coté des terroristes musulmans, il n'y a pas grand chose mis à part le folklore sur les djinns pour ouvrir le portail de l'imaginaire.

De mémoire, des films qui shoot des djellabistes. Il y a État de Siège, True lies et le film un poil polémique de Friedkin dont j'ai oublié le nom.

Plus

votre commentaire