Massacre à la tronçonneuse : la suite-reboot dévoile une première affiche dégoulinante

Gael Delachapelle | 20 octobre 2020
Gael Delachapelle | 20 octobre 2020

Après le départ en catastrophe de ses deux réalisateurs, la suite-reboot de Massacre à la tronçonneuse s'offre une première affiche.

Massacre à la tronçonneuse de Tobe Hooper, sorti en 1974, fait parti de ses oeuvres matricielles du cinéma de genre américain, qui ont marqué au fer rouge notre imaginaire collectif, au même titre qu’Halloween, la nuit des masques de John Carpenter, sorti en 1979. Les deux films cultes ont d'ailleurs en commun, comme tant d'autres, d'avoir eu le droit à une saga entière, constituée de suites ou de remakes allant du pas trop déconnant à la énième réinterprétation presque insultante envers l'original.

Et pour remédier à cela, Hollywood semble avoir trouvé un nouveau filon : faire une suite directe à l'oeuvre originale, afin d'effacer toutes les mauvaises suites, parce que ça arrange tout le monde, tout en le déguisant plus ou moins en remake ou reboot pour lancer une nouvelle franchise. C'est ce que Blumhouse a fait récemment avec Halloween de David Gordon Green, suite directe au film de Carpenter, qui attend déjà deux suites, Halloween Kills, récemment repoussé au 15 octobre 2021 aux Etats-Unis, à cause de la pandémie dû à la Covid-19, et Halloween Ends pour 2022.

 

photoUn personnage du genre culte, devenu sa propre caricature avec le temps... 

 

Cela a bien évidemment donné des idées à tout le monde, y compris à Rodo Sayagues et Fede Alvarez, le réalisateur du remake d'Evil Dead et de Don't Breathe - La Maison des ténèbres, qui se sont lancés dans la production d'une suite-soft reboot de Massacre à la tronçonneuse, via leur boîte de production, Bad Hombre. Une suite sous la houlette de Legendary Pictures, qui a récupéré les droits de la franchise, après le prequel charcuté Leatherface, des Français Julien Maury et Alexandre Bustillo, dernier beau gâchis en date de la saga. On ne sait pour le moment pas grand-chose sur ce nouveau projet, si ce n'est qu'il s'agira d'une suite directe au film de Tobe Hooper, à l'image du Halloween sorti en 2018. 

Écrit par Chris Thomas Devlin, la production avait également engagé deux réalisateursRyan et Andy Tohill, connus pour The Dig, un drame irlandais inédit en France. Mais récemment, les deux cinéastes ont quitté le projet pour différends artistiques après une semaine de tournage. Ils ont été remplacés sur-le-champ par David Blue Garcia, réalisateur de Tejano. Ce soft reboot, qui a pour ambition de renouer avec les racines de la franchise, vient par ailleurs de révéler un premier visuel. 

 

Affiche

 

Une première affiche dévoilée à partir de la bande-annonce de Call of Duty : The Haunting of Verdansk, dans laquelle était enfoui un premier indice qui conduisait vers le site officiel du film. Ce premier visuel dévoile une peinture un peu glauque du visage de Leatherface, accompagnée d'un texte : "En 1974, le monde a été témoin de l'un des crimes les plus bizarres de l'Histoire américaine. En 2021, le visage de la folie revient." 

Pour rappel, le film n'a pour le moment ni titre officiel ni synopsis, on sait juste qu'il fera suite au film de 1974. Au casting, on retrouvera Elsie FisherJacob LatimoreSarah Yarkin, ou encore Moe Dunford.

Pour l'instant, le soft reboot de Massacre à la tronçonneuse n'a pas encore de date de sortie fixée, si ce n'est qu'il serait prévu pour 2021, à en croire le texte de cette première affiche. En attendant d'en savoir plus, on revient sur la lente descente aux enfers de la franchise, avec notre dossier disponible par ici.

Tout savoir sur The Texas Chainsaw Massacre Reboot

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

prof west
21/10/2020 à 10:22

Friedkin ptdm on a droit a l'intello de la science infuse qui juge le gout des autres bravo écoute ba va voir des films plus intellectuel alors .....

Snoopi69
20/10/2020 à 19:38

Sa va être là coche de la coche !!!

Simon Riaux - Rédaction
20/10/2020 à 15:26

@Friedkin

Merci pour le signalement.
Disons que statistiquement, ces commentaires ne représentent pas grand-chose, mais que comme dans tout corps constitué, passé un certain nombre de membres, on attire aussi les proto-fachos névrotiques.

Friedkin
20/10/2020 à 15:24

Encore un commentaire prouvant qu'EcranLarge a une communauté bien toxique, et accessoirement très limité intellectuellement.

votre commentaire