Nicolas Cage et Tony Jaa défoncent de l'alien dans la bande-annonce de Jiu Jitsu

Mathieu Jaborska | 15 octobre 2020
Mathieu Jaborska | 15 octobre 2020

De la baston. Des Predators en plastique. Tony Jaa avec une capuche. Nicolas Cage avec les cheveux longs. C'est Jiu Jitsu et ça a l'air génial.

Beaucoup pensent l'art de la série B tapageuse éteint. Mais certains restes ont la peau dure. Alors que les bisseries d'action américaines actuelles sont souvent des suites pas très inspirées, quelques projets parviennent à tirer leur épingle du jeu, grâce à un pitch particulièrement délirant ou à un casting truculent.

 

photo, Nicolas CageRaiden sous champis

 

Jiu Jitsu parvient, par miracle, à cumuler ces deux qualités puisqu'il embarque l'indécrottable Nicolas Cage, la louche Marie Avgeropoulos (The 100), le bourrin Frank Grillo (aperçu dans Le territoire des loupsGangster Squad et même Avengers : Endgame, et ouais) et le légendaire Tony Jaa dans une épopée de science-fiction martiale. Plus précisément, il est question d'un ordre de combattants du Jiu Jitsu chargé de se fritter contre un extraterrestre guerrier pour - et là est la subtilité - sauver le monde.

Mortal Kombat rencontre Predator en gros, avec une grosse dose de ralentis et de cassages de mâchoires. La bande-annonce révélée par IGN nous donne un aperçu du résultat, que les experts croisés sur internet certifient 100 % sans Jiu-jitsu, mais que les experts d'Ecran Large labélisent "gros kiff du dimanche soir".

 

 

Le tout est emballé par la figure de proue de la nouvelle vague qu'est Dimitri Logothetis (les deux derniers opus de la saga Kickboxer), et s'impose comme le trip débilo-bourrin de l'année. D'autant plus qu'il est classé R aux États-Unis, ce qui annonce - cerise sur le gâteau - une bonne dose de violence. Ce long-métrage ambitieux sortira le 20 novembre outre-Atlantique. Rien n'est pour l'instant annoncé chez nous. On attend des informations de pied ferme : il serait scandaleux que le pays qui a inventé le cinéma se passe d'un de ses futurs jalons historiques. Allez, quoi.

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Beau William Paul Hertzog
16/10/2020 à 09:11

Erratum ! Le remake de "Kickboxer" est réalisé par John Stockwell et seule sa suite est mis en scène par Dimitri Logothetis.

Colargol83
16/10/2020 à 02:21

Une grosse boite de pop corn dans une main, un litre de coca dans l'autre pour apprécier ce futur chef d œuvre du cinema déjanté

coco
16/10/2020 à 00:46

@Cinégood : En effet ça résumé totalement le film , énorme !

dams50
15/10/2020 à 20:48

excellent
rien que le titre donne envie
et Cage en mode ninja hippie, ça doit vraiment valoir son pesant de cacahuètes.

Cépafo
15/10/2020 à 20:41

Nicolas cage sous exta,Tony Jaa qui a oublié sa souplesse au placard.Des aliens meta robotisés.

Ca c'est un film comme je les aime. Où est ce que je signe???

blame
15/10/2020 à 16:18

Merci Ecran Large d'avoir mis la bande annonce !! j'ai maté cela hier. Bon tout est dit en bas.

Même le Guyver alias Mutronics était plus crédible en costume latex et cela à 30 ans.

je suis sur qu'à la fin du film, en tuant l'extra terrestre. ils s'aperçoivent qu'il y en a des dizaines qu'il les entourent (coucou predator 2).

Kyle Reese
15/10/2020 à 15:21

Et à la fin, quand le méchant tombe le masque apparait le visage de ...

---> Christophe Lambert <---

Sinon Nicolas Cage forever.

(très bon dans Color Out of Space, un des films d'ambiance horreur les plus WTF que j'ai vu ces derniers temps)

Djim
15/10/2020 à 15:16

Wadafook ??le pire film qui ne se prend pas au sérieux, j’adore !

Luigi
15/10/2020 à 14:58

Un bon gros B glissant vers le Z pour les longues soirées "confinement" qui nous attendent...

Jason Bourne
15/10/2020 à 14:26

C'est mort, c'est impossible de rater ça ! (Messieurs Trois Rivières, Bacardi ou Havana, il faudra être présent par contre...)

Plus

votre commentaire