Dune : Alejandro Jodorowsky a un avis très mitigé sur la bande-annonce

Gael Delachapelle | 17 septembre 2020 - MAJ : 17/09/2020 16:03
Gael Delachapelle | 17 septembre 2020 - MAJ : 17/09/2020 16:03

Le cinéaste Alejandro Jodorowsky, réalisateur du projet inachevé de Dune, réagit à la bande-annonce de l'adaptation de Denis Villeneuve. Et il n’est pas content.

On le sait tous aujourd'hui, le cinéaste chilien Alejandro Jodorowsky (Poesía sin finLa danza de la realidad) a tenté dans les années 70 d'adapter Dune, l'oeuvre de science-fiction monumentale de l'auteur Frank Herbert. Et cela aurait dû donner ce que beaucoup considère comme le film de science-fiction ultime, le film inachevé de Jodorowsky ayant précédé un grand nombre d'oeuvres de science-fiction qui ont marqué le genre, notamment Star Wars et Alien, le huitième passager de Ridley Scott, les concepts arts de l'artiste H.R. Giger ayant été utilisé pour ce dernier, entre autres.

Cela a par ailleurs donné un excellent documentaire sur le sujet sorti en 2016, Jodorowsky's Dune de Frank Pavich, dont on ne peut que chaudement vous recommander le visionnage pour en apprendre plus sur ce chef-d'oeuvre n'ayant jamais existé

 

photo, Oscar IsaacOscar Isaac qui surveille la réaction des fans du roman de Frank Herbert.  

 

Après que le cinéaste David Lynch (Mulholland DriveBlue VelvetElephant ManTwin Peaks) se soit cassé les dents sur le projet avec une adaptation sortie en 1985, considéré comme son plus mauvais film par de nombreux cinéphiles (et comme un traumatisme par le cinéaste lui-même), c'est au tour de Denis Villeneuve (PrisonersPremier contact) de se frotter au fameux roman. 

La bande-annonce a fait beaucoup parler d'elle lors de sa publication, la plupart des cinéphiles et des fans ayant été plutôt conquis par ces premières images qui annoncent une fresque de science-fiction épique, visant le monumental, à l'image de Blade Runner 2049, sorti en 2017. 

 

photoÇa n'avait pas la même gueule

 

Le cinéaste chilien, intéressé par l'adaptation de Villeneuve, a évidemment vu la bande-annonce de cette nouvelle version, et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il n'a pas eu l'air vraiment convaincu. Interrogé par Le Point, il a donné son avis : 

"Je souhaite que son Dune ait un grand succès, car Denis Villeneuve est un réalisateur sympathique, dont on m'a dit beaucoup de bien. J'ai vu la bande-annonce. C'est très bien fait. On voit que c'est du cinéma industriel, qu'il y a beaucoup d'argent, et que ça a coûté très cher. Mais si ça a coûté très cher, ça doit rapporter en proportion. Et c'est là le problème : il n'y a aucune surprise. La forme est identique à ce qui se fait partout, l'éclairage, le jeu des acteurs, tout est prévisible. Le cinéma industriel est incompatible avec le cinéma d'auteur.

Pour le premier, l'argent passe avant l'oeuvre. Pour le second, c'est l'inverse. Et ce, quelle que soit la qualité d'un réalisateur, que ce soit mon ami Nicolas Winding Refn ou Denis Villeneuve. Le cinéma industriel promeut le divertissement, c'est un show qui n'a pas pour vocation de changer l'humanité ou la société." 

 

Photo Timothée ChalametTimothée Chalamet qui s'incline devant Alejandro Jodorowsky. 

 

Le cinéaste s'est notamment exprimé sur le fait que, selon lui, l'oeuvre de Herbert serait, par essence, inadaptable dans sa portée littéraire, notamment à cause du format traditionnel du long-métrage : 

"Pour moi, un film doit ouvrir sur un autre monde. Mon Dune, je le voyais un peu comme Nadja d'André Breton. Pas une oeuvre, mais un manifeste pour pénétrer l'esprit des individus et provoquer une pandémie, mais qui est tournée vers la vie et non vers la mort comme celle que nous connaissons aujourd'hui. Les amateurs de Dune attendent quelque chose de profond, de complexe, de littéraire, ce qui est parfaitement impossible à retranscrire dans la durée classique d'un film.

Mon Dune devait durer 14 heures ! Je me dis que son format aurait finalement pu correspondre à celui d'une série contemporaine. Faire de Dune un film traditionnel, c'est se condamner à en proposer un fragment."  

 

Photo Timothée ChalametL'équipe de Dune qui subit la colère d'Alejandro Jodorowsky.  

 

À en croire les propos de l'artiste, le cinéma industriel ne serait pas capable de produire du cinéma d'auteur, à travers un blockbuster de science-fiction ambitieux et complexe ? On se demande bien ce qu'Alejandro Jodorowsky a dû penser du Tenet de Christopher Nolan (notre critique par ici).

Pour rappelDune de Denis Villeneuve, avec au casting Timothée ChalametRebecca Ferguson, Oscar IsaacZendaya, Josh Brolin ou encore Jason Momoa, est toujours prévu pour le 23 décembre 2020 dans nos salles (mais on a peu d'espoir vu que Wonder Woman 1984 a été décalé au 30 décembre en France).  

 

photo

 

commentaires

Sinople
19/09/2020 à 22:52

@RamiValak
+1000 tellement c'est exactement ce que je pense du rebattage incessant qu'on nous fait de la version Jodo qui a tout d'un gros egotrip perso... dans le cas contraire sa version aurait vu le jour si sa préparation n'avait pas été que masturbatoire.

@Ankytos : moi aussi j'ai toujours bien aimé le David Lynch même s'il pique les yeux sur beaucoup d'aspects et qu'il a mal vieilli. Marre qu'on vienne m'expliquer que la version Jodo aurait apporter la lumière au pauvre béotien que je suis.

RamiValak
18/09/2020 à 16:51

Malgré son talent incontestable, je le trouve vraiment arrogant et prétentieux de toujours la ramener avec Dune, son projet évidemment prometteur, dont on n'a toujours vu que des esquisses, des storyboards, des témoignages de gens ayant vu le storyboard, mais dont aucune image finale n'existe, qui sait que Jodorowsky serait parvenu à maintenir son projet à flot, et qui sait si ce qu'aurait été le film terminé.
Bref, qu'il cesse ce numéro de nécromancie totalement vain, il se ridiculise plus qu'autre chose.

Carlitto
18/09/2020 à 13:42

Cette bande annonce est plan pour plan, avec les effets d'aujourd'hui, celle du film de 1984 !
C'est effrayant, on dirait un remake !
Quant à la forme, Jodo a parfaitement raison : la photographie du film ainsi que les plans ont été déjà 1000 fois vus.
Ça ne donne pas envie...

Bâtiment 4 porte 4
18/09/2020 à 13:04

La réaction d'Alex pue quand même un peu le seum. Il n'a pas pu faire son film, c'est triste mais bon, qu'il aille pas critiquer des réalisateurs qui vont au bout de leurs projets, surtout quand l'œuvre en question est prévue pour ne couvrir que la première partie du tome 1 de D'une, et qu'on ne l'a même pas encore vue...!

MystereK
18/09/2020 à 11:19

NUMBERZ pas mal, je vais essayez hahaha

En fait, je l'ai fait dans un gastronomique, ce n'était pas une réussite, zut ! Heureusement c'est moins cher avec le cinéma.

Numberz
18/09/2020 à 11:16

@mysterek

Je fais comme toi au resto. Je mange ce qu'on m'amène et à la fin je regarde le menu :)

Je charie. A force, pour bcp de film, je fais comme toi.

MystereK
18/09/2020 à 10:13

Je ne regarde jamais les bande annonces avant le film, toujours après et dans 90% des cas je me dis que le film vendu ne correspond pas à la réalité. Ce fut le cas de BR2049 dont la bande annonce vendait un film d'action, tout à l'ooposé de la réalité. Ce sera probablement le cas avec Dune dont je verrait la bande annonce après le film. Le montage serré de la bande annonce, le choix des séquences, des dialogues, ne peux, pour un certains type de film, pas rendre l'ambiance de l'oeuvre compléte. C'est le cas de Villeneuve, parce qu'une bande annonce lente et aérienne ne donnerait pas envie à un large public de voir le film, surtout vu sa longueur. Petit conseil à M. Jodorowski, qu'il aille voir le film et q'il s'exprime après. Quand au cinéma d'auteur et industriel, il peut y avoir un compromis, Kubrick l'a cherché et d'autres avant et après lui aussi, avec succès.

Davmey
18/09/2020 à 07:23

@AlexAlex
Oh tu sais, il y en a bien qui avaient décrété que Tenet serait un chef d'œuvre dès les premières images, ou Matrix 4 sans en avoir rien vu. Je ne parle même d'avatar 2...

Alexalex
18/09/2020 à 06:46

Ce « débat » opposant un film jamais sorti et un film dont on a vu que 3 minutes de BA avec des avis si tranchés et définitifs est passionnant. Je vous en prie, continuez messieurs.

Davmey
18/09/2020 à 06:07

... Quand on voit que Cinégood s'adresse indirectement à moi en passant par Eddie Felson... Sache qu'il fut un temps où je côtoyais certains réalisateurs et producteurs hollywoodiens. Tu serais même surpris par certains. J'avoue cependant ne connaître ni Jodo ni Lynch ni Villeneuve, comme toi qui ne comprends rien au second degré, manifestement. Mais oui je peux déjà juger Dune, car je connais l'œuvre de Villeneuve. Et il n'y a aucune raison que ce film soit différent tant la bande annonce confirme tout ce que je n'aime pas chez ce réalisateur.

Plus

votre commentaire