The Father : Anthony Hopkins en route pour un nouvel Oscar dans la bande-annonce

Gael Delachapelle | 15 septembre 2020 - MAJ : 16/09/2020 16:23
Gael Delachapelle | 15 septembre 2020 - MAJ : 16/09/2020 16:23

Une première bande-annonce vient de tomber pour The Father, avec Anthony Hopkins en père vieillissant et Olivia Colman en fille aimante. 

Ce fut l'un des gros coups de coeur de la presse américaine lors du dernier festival de Sundance en janvier dernier : The Father. Il s'agit du premier long-métrage du Français Florian Zeller (scénariste de Une heure de tranquillitéChâteau en Suède) et il fait la fierté de la France outre-Atlantique tant il reçoit des critiques élogieuses partout où il passe, actuellement à Toronto.

Tourné en anglais avec un casting britannique impressionnant, The Father s'est dévoilé dans une première bande-annonce :

 

 

Adapté du roman de Christopher Hampton, The Father raconte l'histoire d'un père vieillissant (Anthony Hopkins) devenant de moins en moins autonome, qui refuse l'aide de sa fille. Mais malheureusement, en voyant que la situation se dégrade de plus en plus, le père va commencer à douter de ses proches et à se demander ce qui est réel et ce qui ne l'est pas, son esprit étant de plus en plus embrouillé par ce qu'il voit. 

Au vu de ces premières images, The Father ressemble à un drame de facture classique, taillé pour les Oscars, dont la course vient d'être lancée avec Nomadland de Chloé Zhao, récipiendaire du Lion d'Or à la dernière Mostra de Venise (un teaser ici). Un parti pris intéressant du long-métrage semble néanmoins se dégager de ces premières images, celui d'épouser le point de vue du père, de la maladie et de la vieillesse. La bande-annonce varie entre un ton dramatique et plus inquiétant, lorgnant presque du côté du thriller.  

 

Photo Olivia Colman, Anthony HopkinsAnthony Hopkins et Olivia Colman, père et fille. 

 

Comme on le disait, le casting britannique envoie du lourd : Anthony Hopkins donc, Olivia Colman (oscarisée pour La Favorite), Olivia WilliamsRufus SewellImogen Poots (Vivarium) ou encore Mark Gatiss.

Une chose est sûre, l'acteur Anthony Hopkins devrait se lancer dans une nouvelle campagne pour un oscar. Après avoir été nommé début 2020 pour sa prestation dans Les Deux Papes en meilleur second rôle, il pourrait complètement décrocher l'oscar du meilleur acteur, plus de vingt-cinq ans après son interprétation culte d'Hannibal Lecter dans Le Silence des agneaux du regretté Jonathan Demme. Verdict le 25 avril prochain si la cérémonie a bel et bien lieu.

De son côté, le film devrait débarquer en France le 20 janvier 2021. Pour les intéressés, il aura le droit à une avant-première en grande pompe au prochain festival de Dinard début octobre. 

             

photo

commentaires

rebelle33
23/09/2020 à 09:21

Anthony HOPKINS est très certainement l'un des meilleurs acteurs de sa génération...
Il incarne ses différents rôles avec une telle INTELLIGENCE que son empreinte sur le cinéma mondial est considérable!!!
Au delà des prix largement mérités, il reste et restera l'un des grands "monuments" cinématographiques de son temps!!!!

Molly ballon
16/09/2020 à 08:06

Anthony mérite tout ce qu'on lui donnera, il est magistral...

Ben
15/09/2020 à 23:22

Croquignolet! quand on connaît les rapports qu’entretient l’acteur avec sa propre fille!

Gambit
15/09/2020 à 19:06

Oscarisable? Certainement avant les nouvelles dispositions adoptées par l'organisation des oscars. Maintenant, Anthony Hopkins part avec 4 handicaps majeurs:blanc, mâle, hétéro et agé..

Henry C.
15/09/2020 à 16:46

Entièrement d'accord, que l'affiche est laide. Il faudrait que les gens du service marketing des films songent à arrêter de photoshoper les acteurs de la sorte. C'est dommage, il y a tellement de façons de faire une belle affiche.

maxleresistant
15/09/2020 à 16:37

L'affiche est affreuse.
Mais le film à l'air très bon.

Keedz
15/09/2020 à 14:54

Petite erreur de votre part il ne s'agit pas de l'adaptation du roman de Christopher hampton mais l'adaptation de la pièce le père de florian zeller.

Copeau
15/09/2020 à 14:48

effectivement cela semble prometteur... par contre l'affiche me paraît bien fade/moche en comparaison

votre commentaire