Tenet : "ennuyeux" ou "stupéfiant", le thriller de Nolan divise la critique

Mathias Penguilly | 24 août 2020 - MAJ : 09/03/2021 15:58
Mathias Penguilly | 24 août 2020 - MAJ : 09/03/2021 15:58

Quelques jours avant sa sortie française, une partie de la presse a pu voir le film en avant-première. Les premières critiques sont assez positives.

Pendant des mois, la presse spécialisée s'est languie dans l'attente d'un blockbuster qui mettrait tout le monde d'accord à la réouverture des salles obscures du monde entier. Pendant des semaines, Tenet est apparu comme ce long-métrage providentiel, cette superproduction messianique qui, à elle seule, pourrait faire oublier aux exploitants la terrible crise sanitaire et le coup de Trafalgar du géant Disney. Pendant des jours, les critiques de cinéma se sont affairés à finaliser leurs avis sur le dernier film de Christopher Nolan - oui, oui, chez Ecran Large aussi - pour que tout soit prêt le jour de la sortie.

Dix jours avant sa sortie sur les écrans américains, Tenet a été vu, déconstruit, analysé, décortiqué et commenté par la presse anglo-saxonne. Avec une moyenne de 70/100 sur Metacritic et  81% sur Rotten Tomatoes, les premiers avis sont relativement positifs, même s'ils révèlent aussi quelques gros désaccords et divisions. Revue de Presse.

 

photo, Robert Pattinson, John David WashingtonUn duo férocement divertissant

 

"Nolan est le genre de cinéaste qui captive notre imaginaire, en jouant avec les possibles, ce qui est quelque chose d'important ces derniers temps. Nous avons besoin de ces moments d'espoirs et de distraction pour spéculer sur les autres réalités qui pourraient exister loin de la nôtre [...]. Pour ceux qui iront voir le film en salles, il s'agit de 150 minutes de réconfort, un rappel que le temps est transitoire et que [cette période sombre] se terminera un jour." - Observer

"À la fin du film, vous n'aurez peut-être pas compris qu'est-ce que c'est que ce bazar, mais c'est très excitant néanmoins. Tenet est férocement divertissant." - Empire

"Une corne d'abondance bétonnée de menace et de chaos mondial, dans laquelle la survie de l'humanité dépend de la question mineure du remodelage du temps et de l'espace, Tenet semble très adapté à cette période anxiogène. Mais c'est aussi juste un film : un énorme film, joliment impétueux et grandiosement divertissant qui fournira un secours bienvenu pour un public affamé en échappatoires spectaculaires." - Variety

"Le titre de film le plus important de l'année est un poids très lourd à porter et Tenet s'en sort bien, globalement. Ce n'est sûrement pas le film parfait, mais ça pourrait très bien être une œuvre de cinéma parfaite."  - Den of Geek

 

Photo John David WashingtonJDW vs. WWIII

 

Plus encore que l'intrigue qui n'a pas unanimement convaincu ces critiques, les effets spéciaux remarquables qu'on nous a longtemps teasé ont vraiment été adoubés par la presse anglo-saxonne :

"Une interprétation aussi originale que stupéfiante pour le genre des films d'espionnages... D'un point de vue technique uniquement, c'est une extrême prouesse cinématographique." - Digital Spy

"Il n'y a pas beaucoup de réalisateurs à qui on pourrait confier une production aussi immense, torturée et internationalisée - qui plus est, pour un film qui n'est pas adapté d'un comics Marvel. Les ambitions jusqu'au-boutistes de Nolan doivent être célébrées [...]. Au final, Tenet est l'un des films les plus satisfaisants de Nolan, mais après l'avoir vu quatre ou cinq fois de plus, je changerai peut-être d'avis." - The Warp 

"Tenet éblouit tous nos sens sans vraiment émouvoir nos cœurs - une critique assez récurrente au regard de sa filmographie." - The New York Times

 

photo, John David Washington, Robert PattinsonDeux rédacteurs d'Ecran Large sur le point de comparer leur critique de Tenet

 

Toutes les critiques ne sont pas non plus en extases devant le dernier Christopher Nolan : beaucoup lui reprochent sa froideur, son côté nihiliste ainsi que le fait que Nolan se repaisse une fois encore dans une intrigue terriblement alambiquée.

"Globalement, il s'agit d'un film froid et cérébral - très facile à admirer de par sa richesse en audace et en originalité, mais presque impossible à adorer, à cause de son manque certain d'humanité." - The Hollywood Reporter

"Pour toute l'ambition technique de Tenet, l'intrigue est répétitive et les accessoires sont fatigués. Les gros bras est-européens s'activent avec des pinces et des hachoirs à viande. Les horloges font tic-tac, littéralement. Les synthés gémissent profondément sur la bande originale. Personne ne tire au pistolet sans disserter longtemps avant [...]. Le monde est plus que prêt pour un blockbuster fabuleux, encore plus un qui aurait recours à des masques et qui discute de moyens de remonter le temps pour éviter une catastrophe. C'est vraiment dommage que Tenet n'en soit pas un." - The Guardian

 

photo, John David WashingtonTenet est un sac de nœuds pour IndieWire

 

"La stratégie est assumée : embrouiller l'esprit du spectateur à tel point qu'il paiera plusieurs fois pour y voir plus clair et ainsi rattraper les pertes du deuxième trimestre. Qu'y a-t-il vraiment à démêler à part des nœuds de cordes et beaucoup d'écrans de fumée ? Toute personne qui s'extasierait sur un bidule accroché à un sac à dos de la même manière que sur la toupie d'Inception s'accroche à l'illusion que Nolan est le Messie des films. Dans ce cas précis cependant, il est vraiment devenu très ennuyeux, pas généreux et toujours un peu terne." - IndieWire

En France, le film sortira cette semaine, le 26 août 2020 (soit une semaine environ avant la sortie nationale aux États-Unis). D'ici là, on vous invite à aller jeter un œil à notre critique - sans spoiler évidemment ! - du film le plus attendu de l'été, et qui sait, peut-être du phénomène cinématographique de la rentrée.

 

Affiche française

Tout savoir sur Tenet

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Amir
27/08/2020 à 19:23

Tu as ton avis, j'ai le mien. Je fais confiance à Nolan. À bientôt

Rouge carré
27/08/2020 à 02:50

Tant mieux pour toi si tu as apprécié, chacune ses goûts et c’est tant mieux.
Je vois pas vraiment l’intérêt de le regarder à nouveau, c’est pourtant très gros et un peu facile niveau temporalité. Il suffit de partir avec le concept en tête pour faire attention dès le début et se rendre compte que c’est quand même des grosses ficelles.
L’assaillant pendant le casse, on se doute que c’est l’un des deux protagonistes principaux.
Le plan sur la réaction de Pattinson et clairement en trop au montage.
En parlant de son personnage on voit la rien de magique, je sais pas où tu t’es fantasmé ça. Tout les personnages sont complètement plats et antipathiques.
J’ai l’impression que tout le monde encense le film parce que c’est Nolan, même les studios on dû lui laisser carte blanche aveuglément.
Pour ma part, le film est un désastre.
A voir les commentaires par rapport aux critiques qui n’ont pas donné une bonne note, je m’attends pas à faire l’unanimité alors que je suis plutôt bon publique d’habitude.

Amir
25/08/2020 à 22:19

@rouge carré : il est vrai que le côté émotionnel et creusage de la vie du personnage principal à été laissé de côté. Cependant j'ai trouvé le film prenant du début à la fin et le rôle de Pattinson est tout simplement magique. Nolan laisse une morale à chacun de ses films, je m'avance peut-être mais je pense qu'il veut traiter du libre arbitre. Des choix irréversibles surtout en connaissance des conséquences. Je ne l'ai vu qu'une fois et déjà hâte de le revoir pour remarquer les détails de la phase chronologique. Ce n'est pas le meilleur Nolan à mes yeux à l'heure actuelle mais j'espère qu'il le deviendra.

Rouge carré
25/08/2020 à 17:29

Amir tu peux relire ce que j’ai écris. Le concept est sympa justement mais le scénario bâtit autour ne l’est malheureusement pas à mes yeux. C’est niais, en regardant le jeu des acteurs qui sont pourtant bon ailleurs on se dit que la production à dû oublier de les payer. C’est mal écrit et les séquences d’action ne sont pas efficaces, la scène d’ouverture est sympa mais brouillonne, celle de fin c’est des figurants qui courent partout et tirent dans le vide avec quelques effets du procédé temporel. Faut arrêter de crier au génie à chaque film de Nolan, c’est un excellent réalisateur mais là clairement j’ai pas adhéré.
Et pour ce qui est de mémento j’ai adoré, on est loin au dessus niveau performances d’acteur et d’application du concept proposé.

Shag on !
25/08/2020 à 17:12

Me suis ennuyé 2 heures en attendant « le prestige » du dernier acte.

Ma cage thoracique vrombissait à cause des basses trop lourdes de la musique qui signalaient « Maintenant il faut angoisser dans cette scène »

J’ai regardé un concept se dérouler et non un film.
Je n’irai pas me taper le dictionnaire des symboles, la physique quantique, la mythologie grecque et l’an theorie des cordes pour comprendre des logorrhées inutiles à l’appreciat De ce James Bond 3.0

Le fils Washington est aussi mono-expressif qu’un flic de TF1, Pattinson est l’alter ego de Nolan en mode «  je me balade mais, ne comprenez rien, vous allez kiffer » et Kenneth Branagh avec sa tête d’Harvey Weinstein est monstrueux, lui.

Nolan fait des 3e Actes Rollercoaster mais faut toujours se taper un petit train longuet bavard de visit-tour avant...

A voir parce-que spectaculaire techniquement.
Mais l’humain, les spectateurs, les personnages bordel : Nolan es-tu un algorithme ???

Nyl
25/08/2020 à 13:53

Avatar, nanar...

Je rigole, chaque fois que je vois ça. Le film que tout le monde adore descendre.

Amir
25/08/2020 à 12:15

@rouge carré, je ne comprends quasiment rien aux travaux d'Hawking cependant je respecte son œuvre. Je suis persuadé qu'en sortant d'invention tu avais déjà tout pigé. Rien que la scène où on capte le palindrome ( pour ne pas spoiler) si ça, ca t'a pas décoiffé, je me demande ce que tu trouves à Memento

Dateuss
25/08/2020 à 11:28

Film assez étonnant. Demande de suivre. Cependant quelques détails me dépassent encore. Il faut que j'y réfléchisse encore ou revoir le film. Je pense que quand le film aura été vu par beaucoup, ce serait interessant d'en discuter et regarder des forums qui détaillent certaines parties du film. Je pense qu'on n'en a pas fini d'en parler.

Simon Riaux - Rédaction
25/08/2020 à 10:11

@Rayan Montreal

On vit bien dans une époque où de courageux anonymes défendent et attaquent des oeuvres qu'ils n'ont pas vues.

Eddie Felson
25/08/2020 à 10:06

@Rayan
Pour une fois je suis d’accord avec toi, sur ton argument, moins sur les exemples que tu mets en avant, surtout sur le film de Todd Philipps qui lui aussi a su s’affranchir des codes inhérent au genre auquel il s’attaquait. Joker est un film majeur et le film, pour moi, 2019.

Plus
votre commentaire