Films

Mulan : le film sortira finalement en salles… en Chine

Par Mathias Penguilly
12 août 2020
MAJ : 21 août 2020
11 commentaires
photo, Yifei Liu

Les spectateurs chinois, qui n’ont pas encore accès à la plateforme Disney+, pourront quand même voir le film et profiter de l’expérience en salles.

En annonçant qu’il renonçait à sortir Mulan sur les écrans de cinéma, Disney a provoqué un véritable tremblement de terre et mis en rogne les exploitants de salles. Puis, en rajoutant du sel dans la plaie, il avait annoncé qu’elle continuait à soutenir l’expérience en salles… mais que pour ce film en particulier, il faudrait se procurer un abonnement Disney+ et un ticket spécifique au prix exorbitant de 30 dollars. Une stratégie étrange et particulièrement critiquée.

Mais alors quid des territoires dans lesquels la nouvelle plateforme de SVoD n’a pas (encore) été lancée ? C’est notamment le cas de la Chine, théâtre de l’intrigue, qui représente un marché colossal pour le géant aux grandes oreilles, qui doit compenser des pertes massives à cause des reports de sortie successifs. Disney vient de le confirmer : Mulan sortira bien en salles, à une date ultérieure qui n’a toujours pas été précisée.

 

photo, Yifei LiuAttaquons l’exercice… pour défaire… les exploitants ?

 

L’information a été dévoilée via le compte officiel Weibo (un réseau social très utilisé en Chine) du groupe. La République populaire de Chine, avec ses 1,5 million d’habitants, représente un marché important pour les studios américains. En 2019, celui-ci a battu des records en rapportant quasiment 8 milliards de dollars contre 11 milliards aux États-Unis et 8,5 milliards en Europe. Disney ne pouvait donc pas faire l’impasse sur une sortie en Chine.

Si la plupart des films en haut du box-office chinois sont issus de la production locale, Avengers : Endgame et Fast & Furious : Hobbs & Shaw ont réussi à se hisser respectivement à la troisième et à la dixième place du classement l’année dernière.

 

photo, Gong LiPour les salles européennes, Disney est une sorcière

 

Parfois, la Chine peut même servir de solution de repli lorsqu’un film s’est écroulé dans les salles occidentales. Warcraft, le commencement avait par exemple été un franc succès en Chine (145 millions de recettes en moins d’une semaine) après s’être pris une taule monumentale au box-office américain (moins de 50 petits millions pour un film à 160 millions). Même histoire du côté de Pacific Rim : Uprising de Steven S. DeKnight, dont la rentabilité a été assurée principalement par les spectateurs chinois. Si la stratégie de la VOD Premium ne fonctionne pas pour Mickey, les entrées en Chine pourraient aider à amortir l’échec du film.

 

photo, Yifei LiuUne vraie bande de femmelettes 

 

À noter néanmoins que la distribution de films étrangers en Chine n’est pas aussi simple qu’ailleurs. Elle est par exemple interdite pendant les périodes de célébration comme le Nouvel An, la semaine d’or en octobre, ainsi qu’une partie de l’été. Ceci explique sûrement pourquoi le géant américain n’a pas encore précisé de date de sortie ; il souhaite probablement se garder une fenêtre de tir pour maximiser ses recettes.

En France, le film sera également diffusé sur la plateforme de SVoD, moyennant un prix supplémentaire qui n’a pas encore été confirmé par Disney. Si vous pensez que Disney se moque ouvertement des exploitants occidentaux, réfléchissez-y à deux fois : elle se paie aussi les vendeurs de DVD Blu-Ray.

 

Affiche française

Rédacteurs :
Tout savoir sur Mulan
Rejoignez la communauté pngwing.com
Pictogramme étoile pour les abonnés aux contenus premium de EcranLarge Vous n'êtes pas d'accord avec nous ? Raison de plus pour vous abonner !
Soutenir la liberté critique
Vous aimerez aussi
Commentaires
guest
11 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
zetagundam

Pourquoi je ne suis pas surpris le moins du monde !?

Ah oui ! Parce que Mulan a été spécifiquement fait pour le marché Chinois afin de permettre à Disney de s’implanter encore plus en Chine et viser ainsi plus efficacement le 1.5 milliards de spectateurs Chinois potentiels et surtout les revenus qui vont avec

kouza

La République populaire de Chine, avec ses 1,5 million d’habitants

Une erreur c’est glissée dans cette phrase 😉

DAMIEN!!!

Mouahahahah (rire diabolique)
Laissons Disney s’autodetruire pour laisser la place à des bons films au cinoche.

rv

–> kouza « s’est glissée avec un S. » 8v)

Anonyme

🙁 fausse joie.