Disney : après avoir privé les cinémas de Mulan, le studio s'en prend aux Blu-rays

Mathias Penguilly | 11 août 2020
Mathias Penguilly | 11 août 2020

Alors que Disney+ est l'un des seuls vecteurs de rentabilité du studio en période de confinement, le groupe Disney veut revoir sa stratégie de distribution.

S'il y a bien un conglomérat qui essaie de faire comprendre qu'il est déjà passé au "Monde d'après", c'est bien sûr le géant Disney. Après qu'il se soit ouvertement moqué des exploitants en décidant de sortir Mulan en VOD Premium via sa plateforme de streaming, la crise de nerfs devrait à présent frapper les revendeurs de DVD Blu-Ray. Le géant aurait en effet décidé d'arrêter la distribution physique de ses films en format 4K, au profit de son service de SVoD, ce qui grosso modo reviendrait à sacrifier les disques sur l'autel du streaming.

 

photo, Yifei LiuDisney ne se fait pas beaucoup de potes ces derniers temps

 

L'information est révélée par le magazine The Digital Bits et n'a pas encore été confirmée par le géant aux grandes oreilles. Elle secoue brutalement l'industrie du cinéma en revanche - on en oublierait presque les gigantesques plans de licenciement chez Warner. Mais qu'est-ce que la 4K et qu'est-ce que cela signifie exactement ?

Lancé au début des années 2010, le format 4K permet la capture et la diffusion d'une image comptant plus de 4000 pixels de largeur. Il s'agit donc d'un format à très haute résolution, souvent surnommé UHD, soit "Ultra Haute Définition". Le consortium qui s'occupe de l'édition des disques Blu-Ray s'en est emparé en 2015, proposant donc aux spectateurs de se concocter des séances vidéo exceptionnelles à domicile. Disney aurait visiblement décidé d'y mettre fin... du moins pour une partie de son titanesque catalogue.

 

photoUne décision qui ne donne pas vraiment la banane

 

L'article de The Digital Bits énumère effectivement toute une série d'exceptions. Ne seraient pas concernés par la mesure ni les films Marvel, ni les films Star Wars, ni même les films d'animation Pixar et Disney. Dit comme ça, on pourrait avoir l'impression que la mesure nous touchera qu'un nombre marginal de productions. Depuis le mois de mars 2019 néanmoins, la société 21st Century Fox et toutes ses filiales (20th Century Fox, Searchlight, Blue Sky) sont entrés dans le giron du conglomérat et tous leurs films seraient donc privés d'une sortie en Blu-Ray 4K.

Il reste alors une inconnue de taille : c'est le cas James Cameron. Le cinéaste réalise effectivement la saga Avatar sous l'étiquette de la Fox, et une telle décision de la part de Disney empêcherait alors ses films de sortir en disques ultra haute définition - ce serait un profond désaveu pour le cinéaste et une décision étrange de la part du groupe. Le journaliste de The Digital Bits rapporte alors que tous les films de Cameron pourraient faire l'objet d'une sortie en 4K, y compris True LiesAbyss ou encore les films Aliens.

 

photo, Bette Midler, Kathy Najimy, Sarah Jessica ParkerDisney terrorisant l'industrie du " Monde d'avant"

  

Ce changement de stratégie interviendrait après une chute des recettes de la section "Home Entertainment" (divertissement à la maison) de Disney. Alors que sa nouvelle plateforme SVoD fait un tabac dans la guerre du streaming, Disney est effectivement à la traîne en termes de sortie 4K : alors que ces derniers mois, Universal, Sony, Paramount et Lionsgate ont tous connu une hausse de leurs revenus Blu-Ray comprise entre 18,5 et 60 %, Disney a connu une baisse.

Les derniers films que le groupe avait choisi de sortir en 4K UHD sont Hocus Pocus : Les trois sorcières et Maman j'ai raté l'avion. Leur sortie en 4K ne devrait pas être impactée par ce retournement de veste. En revanche, il se peut que seule la bibliothèque Disney+ soit abreuvée de contenus en ultra haute définition à l'avenir, au grand dam des puristes et autres adeptes des DVD. Une confirmation de la part du groupe est toujours attendue.

 

photo, Macaulay Culkin"On l'a échappé belle !"

commentaires

taker46
18/08/2020 à 16:30

es les raleur ci vous etes pas content pas besoin de vous plaindre ci les film disney sont ci mauvais pour vous personne vous oblige a les regarder ni les acheter.ci disney ne veut plus faire de blu-ray ces leur droit il font ce qu'il veulent pour maintenir leur societer faut ce rappeler que presque tous les parc disney sont fermer que les production sont repousser sa leur fait perdre de l'argent se sont pas des philantrope donc il prennent les decition qui sont necessaire pour leur groupe

Kastor rayé
14/08/2020 à 08:42

@ragondin
Enfin je n’ai jamais été frappé par une différence de son sur les vinyles par rapport aux cd (Plus chaleureux) ou alors je ne suis pas sensible à ce type de son ; mais ça ça doit être perso

KastorCDbis
13/08/2020 à 18:51

J’oubliais bonne et belle journée à ce ragondin si plein de bonnes manières

KastorCD
13/08/2020 à 18:38

@ragondinsilex

Ma platine disque était une superbe Thorens avec balancier avec un ampli Marantz....
Oui le vinyle se raye et saute facilement rendant assez rapidement et ce quelque soit le soin apporté les disques inaudibles.
Quant à la collection de cd elle s’est rapidement étoffée des 85 avec notamment des imports japonais à 266fr :-(
La transition de vinyles a cds s’est effectuée progressivement puis il y a eu à partir des années 2000 de nouvelles générations de cds remasterises avec un son exceptionnel.
Personnellement sur les 600 cds que je possède je ne déplore qu’un seul incident sur le concerto pour piano de Tchaikowski dont la pellicule s’est modifiée et a rendu le disque inaudible ! Sinon du tout bon et un vrai bonheur :-))

RagondinCompactDisc
13/08/2020 à 15:14

@KastorVinyl... Racheter plusieurs fois un vinyle, à cause d'une usure "catastrophique" de l'écoute normale ?... Mais c'est quoi la tête de lecture de ton mange disque "premier prix" ?... Un pauvre morceau de silex aiguisé sur le bord d'un trottoir ?... Ou alors tu fais du turntablism, peut être ?... Quand on est précautionneux et soigneux avec ses vinyles, ils ne rayent pas. Mais jamais, quoi. J'écoute encore régulièrement des disques vieux de 50 ans, qui le prouvent aisément. Ton argument, c'est de la camelote. Surtout que les CD se rayent tout autant. Si ce n'est plus facilement encore. Que la qualité sonore se dégrade au fil des écoutes répétés, soit. Et encore que, avec un matériel de qualité et correctement entretenu, les vinyles restent plus frais que les points de colle de leurs pochettes, et tiennent tout à fait la distance sur de nombreuses décennies d'écoute régulière. Et si tu as vraiment décidé de n'écouter que du CD à partir de 82, t'as pas dû entendre grand chose de varié pendant 5 ou 6 ans. Bref, j'en viens même à douter que tu es vraiment écouté des vinyles dans ta vie. Le disque vinyle, ça fait plus de trente ans que l'industrie internationale cherche à l'abandonné totalement, pour réduire les coups production et accroitre leurs marges. Et s'il est toujours là après tout ce temps, ça n'a rien à voir avec un prétendu snobisme "identitaire", ou je ne sais quoi. C'est d'abord par ce qu'à l'époque de l'explosion du CD, les professionnels du clubing, de l'underground du Do It Yourself, et de la musique fauché et indépendante en général, l'ont fait survivre et perduré durablement jusqu'à l’ère de l'ADSL et des platine Pioneer. Et si aujourd'hui, malgré que le numérique soit enfin devenu plus souple et rentable d’emploi pour les usagés, le disque vinyle continu toujours à exister, c'est peut être aussi par ce que le son de l'analogique, malgré sa définition moins fine et performante, demeure toujours plus agréable et chaleureux que n'importe quel FLAC ou 7.1, pour beaucoup de ceux qui y ont gouté...

KastorVinyl
12/08/2020 à 20:02

Je viens de regarder les statistiques et je confirme que le vinyl reste un marché de niche. Par ailleurs si le vinyl présente des belles pochettes il a en revanche un énorme défaut il se raye ce qui est précisément l’avantage du cd ! C’est même pour cela qu’en 1982 j’ai revendu ma centaine de vinyls pour acheter des cds.
J’en avais ras le bol d’entendre l’introduction de Telegraph road rayée au bout de 15 écoutes Et d’être obligé de racheter le 33t et je ne parle même pas du classique.
Pas de jugement sur les jeunes je ne pense juste pas que le vinyl progresse énormément une fois atteint un palier.
Il y a dans le retour du vinyl une forme de marque identitaire qui passera un jour.

captp
12/08/2020 à 17:33

Excellent timing pour acheter mon lecteur 4k... Y à pas à dire j'ai toujours eu un sacré pif.
Après soyons optimiste, cette nouvelle génération, que l'on aime bien blâmer avec condescendance,représente plus de 40 % des acheteurs de vinyles qui ne cesse d'augmenter au point de totalement relancer l'industrie de presse.ça doit déjà faire un an ou deux que cela ne représente plus un marché de niche d'où les multiples ressortie et les % largement à la hausse.les majors font pas ça pour la beauté du geste.
Je sais pas si les jeunes sont plus exigeant que nous mais en tout cas ils ne le sont pas moins.
Reste pour le cinéma le soucis de changement de matériel/support que n'a pas la musique. Le problème ce situe, à mon sens, plutôt là.

sfqsccqs
12/08/2020 à 16:11

Je refuse que le consomateur perde la propriete sur ses bien au profit d'abonnement et de la deperition de la chose physique qui justifie une partie du prix
En plus de nous faire les film les moint artistique et les plus mediocre du cinema, disney veut piloner la liberte individuelle, qu'il commence a embauche des auteur et a faire des film avec une problematique

Adrien Claeys_85838
12/08/2020 à 14:13

@KastorView
je partage , enfin un commentaire sensé et mesuré.

Comme pour tous les autres médias, qu'on affectionne ou non le support physique, c'est seulement l'évolution des usages.

Pour moi la problématique n'est clairement pas là, le support physique n'étant qu'un objet (peu pratique, fragile et encombrant de surcroît..), mais qu'il n'y ai plus que la SVOD au détriment de la VOD classique , et donc plus que de l'abonnement au détriment de la propriété.

Punisher
12/08/2020 à 13:19

Triste époque je plains la nouvelle génération

Plus

votre commentaire