Asia Argento pense que #MeToo est devenu une mode bête et hypocrite

Marion Barlet | 31 janvier 2020
Marion Barlet | 31 janvier 2020

Les polémiques ne sont pas éteintes (et pas prêtes de l'être) concernant les abus sexuels dans le monde du cinéma.

Dernièrement, Adèle Haenel a publiquement dénoncé Christophe Ruggia via Mediapart, avant de porter plainte auprès de la justice, et le débat vient d'être ranimé avec la multi-nomination de J’accuse de Roman Polanski aux César, le film ayant créé la polémique lors de sa sortie.

Dans ce contexte explosif, Asia Argento a dressé un bilan acerbe du mouvement #MeToo, mercredi 29 janvier, dans une interview accordée au Monde. L'actrice et réalisatrice italienne de 44 ans a essuyé de multiples revers depuis 2017, lorsqu'elle a témoigné avoir été violée par Harvey Weinstein, allongeant la liste de ses victimes. Les faits remontaient à Cannes, dix ans plus tôt, alors qu'elle n'avait que 21 ans. Elle déclare ainsi :

«Certaines blessures m’ont changée à jamais. Je serai toujours une éclopée. »

Il faut dire qu'en supplément, elle a dû affronter des attaques de tous côtés. Quelque temps après son accusation, Catherine Breillat est intervenue en faveur de Harvey Weinstein, taxant Asia Argento de gourgandine mythomane. Ses propos sont retranscrits ici, et c'est tellement fort du café que ça vaut le détour. L'actrice a riposté sec et le débat avait tourné au règlement de compte. 

 

photoQuand la beauté devient une malédiction, welcome in Hollywood (et pas que)

 

Lors du festival de Cannes 2018, Asia Argento avait conspué Harvey Weinstein sur la scène du Grand Théâtre Lumière. Son discours incendiaire avait marqué les esprits, et avait parallèlement refroidi une branche de #MeToo. A ce moment, l'actrice s'est sentie exclue du mouvement, comme elle l'explique :

« [Elles] ont eu peur que j'en devienne la "leader", ce qui n’a jamais été mon intention. Elles se sont dit : "Celle-là, elle va trop loin". »

Une peur qui a été agrémentée par une affaire venue ternir le tableau déjà bien assombri. En août 2018, le New York Times a publié un article où elle était accusée d'agression sexuelle sur un mineur. Concernant cette affaire, elle réoriente le débat sur la temporalité insidieuse (mais logique) induite. La dynamique de l'agressé agresseur a permis de retourner le débat initial.

«Ça arrangeait tout le monde, y compris Weinstein et ses amis. »

Du statut de victime, elle est passée à celui de possible coupable. Pas facile de lutter contre le crime initial lorsqu'on est prise dans le tourbillon médiatique. Ceci dit, Asia Argento a commencé la résistance en amont. Elle raconte avoir lutté contre le producteur, par le cinéma même, dans son film Scarlet Diva. Elle ne pouvait pas faire plus dans les années 2000.

«Si j’étais allée plus loin, à l’époque, il m’aurait détruite. »

 

photo, Une vieille maitresseElle a aussi dû supporter le suicide de son mari en juin 2018

 

Entre le combat total et la réserve par crainte d'un méchant revers, comment choisir ? Le premier l'a détruite, et elle préfère aujourd'hui prendre du recul. Cette mise à distance, elle la pratique désormais avec le mouvement #MeToo, qui est allé trop loin, ou plutôt, qui est devenu un effet de mode.

« Le mouvement #MeToo est devenu un produit hollywoodien, quelque chose d’abêtissant, d’un peu feint et de bigot : un badge, une tenue de soirée, et basta. Untel dénonce untel parce qu’il lui poussait la tête quand ils faisaient l’amour… Comme s’il y avait un intérêt morbide pour la vie sexuelle des célébrités – a fortiori si elle est un peu déviante. »

Asia Argento a plus que perdu des plumes dans l'affaire, et souhaite reprendre une vie calme, sereine, après les dénonciations et les tumultes. Et même si elle déclare que « tant qu'il [Harvey Weinstein, ndlr] ne sera pas en prison, [elle] aura peur de cet homme », elle affirme qu'elle « ne se sent plus en guerre contre le monde ; [elle] a simplement envie d’aller de l’avant. »

La fille de Dario Argento, maître de l'horreur, aimerait bien en sortir. Elle préside l'édition 2020 du Festival du film fantastique de Gérardmer. On lui souhaite bon repos, dans les salles de cinéma. 

 

festival de gérardmer

 

Tout savoir sur Asia Argento

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Geoffrey Crété - Rédaction
01/02/2020 à 01:25

@Jean Momo

On vous invite à jeter un œil à toutes nos critiques de films et séries, ou nos dossiers de fond alors, car nos rédactrices vont très bien, et ont pas mal d'occasions de s'exprimer, par écrit ou en vidéo, sur divers sujets. Et si elles écrivent moins que l'équipe interne, ce n'est pas lié à leur sexe, mais à leur statut freelance (comme plusieurs d'hommes avec le même statut, oui oui). C'est aussi pour ça que les rédacteurs que vous citez écrivent aussi sur ces sujets qui vous semblent être de seconde zone, chaque semaine. Pas de jaloux de ce côté.

Hop hop hop, on calme ses ardeurs, et on arrête de croire que nos pauvres rédactrices subissent les mâles. C'est un peu vieillot et facile ;)

Et pour info, l'équipe s'est bien agrandie depuis un an ou deux, et a accueilli plusieurs rédactrices (notamment spécialisées en comics et séries) qui écrivent chaque jour, chaque semaine, chaque mois sur leurs sujets de prédilection. On ne sent pas meilleurs que les autres ou donneurs de leçons (sauf si on considère qu'exprimer un avis différent c'est donner une leçon, ce qui serait triste), et on a à cœur d'avoir une équipe diverse, à tous les niveaux (âge, culture, sexe, ou encore orientation sexuelle si ça vous intéresse).

PS : ce n'est pas parce qu'un commentaire vous semble aligné sur un avis d'EL, que c'est un rédacteur (ou rédactrice...) masqué. Il y a plein d'opinions différentes sur ces sujets, on n'est pas les seuls au monde à avoir ces positions, et on réagit au quotidien en nos noms propres, sans aucun problème.

Jean Momo
01/02/2020 à 00:46

"C'est beau tous ces incels qui se sont sentis pousser des ailes quand Asia Argento a, elle aussi, été accusée..."

EUGNEUGNEU INCEL MECHANT MALE CRYPTO MYSOGYNE

Tu dois être également un rédacteur d'ecranlarge, non ? Le mâle blanc ethnomasochiste qui tente de s'attirer la sympathie des sjw pour espérer un jour tirer son coup ? Pire que les incels wallah.

Au passage, j'invite les redacteurs (Simon Riaux, Christophe Foltzer, Alexandre Jagneugneugneu and co), donneur de leçon à temps plein, de laisser de temps en temps vos rédactrices écrire les critiques de film. Non parce que leur offrir les miettes, des articles sur les déclarations d'un tel, ou la critique du 2 ème épisode de la saison 5 d'une série du câble, c'est pas vraiment œuvrer pour la parité.

Hop hop hop, on laisse son égo de côté, ses formules littéraires douteuses, et on laisse la place aux autres maintenant.

Ghislain
31/01/2020 à 21:21

@ the big data
Mais t'as tout compris toi. Bravo génie!

The Big Data
31/01/2020 à 18:58

elle a raison d'avoir peur,
un certain nombre d'actrices ME Too ont eu
le Mossad sur le dos;
Black Cube sur le dos;
les "amis" de Weinstein sur le dos,
et tout Hollywood contre elle ( Producteurs studios cineaste etc..;), ces actrices sont pas pretes de retourner que ce soit lol!
songez a ce qui est arrivé a Epstein un type du Mossad dans le Epstein gate/ les barbouzes sont capable de se balader tranquillse dans l'une des top prison de sécurité usa...et eliminer la taupe qui en savait trop...

Sigi
31/01/2020 à 18:13

à Ced,

Il n'existe pas qu'une forme de viol mon ami, je ne te conseille pas de l'appeler à toi.

Greg
31/01/2020 à 18:07

C'est beau tous ces incels qui se sont sentis pousser des ailes quand Asia Argento a, elle aussi, été accusée...

RobinDesBois
31/01/2020 à 17:35

Méa Culpa j'avais mal lu, vous avez bien mentionné le viol dont elle est accusée

RobinsDesBois
31/01/2020 à 17:33

Elle change de veste quand ça l'arrange quoi. Maintenant qu'elle est elle aussi accusée de viol (sur mineur) elle est plus très metoo étrangement, quand on ouvre la boite de Pandore il faut en assumer les conséquenes. D'ailleurs cet article se garde bien d'en parler mais n'hésite pas à prendre parti pour Argento face à Catherine Breillat...

M1pats
31/01/2020 à 17:00

Elle a toujours sa signature pro Polanski bien présente sur la pétition elle, si il y a une hypocrite dans l affaire c est bien elle

D autres comme Natalie Portman ont effacer leur noms elles

???
31/01/2020 à 16:09

Euh une explication de texte pour ce passage ?
“Concernant cette affaire, elle réoriente le débat sur la temporalité insidieuse (mais logique) induite. La dynamique de l'agressé agresseur a permis de retourner le débat initial.

«Ça arrangeait tout le monde, y compris Weinstein et ses amis. »”

Plus

votre commentaire