Star Wars : L'Ascension de Skywalker - la fameuse scène LGBTQI+ s'attire la censure dans de nombreux pays

Camille Vignes | 21 décembre 2019 - MAJ : 23/12/2019 00:18
Camille Vignes | 21 décembre 2019 - MAJ : 23/12/2019 00:18

Star Wars : L'Ascension de Skywalker s'attire les foudres de la censure dans certains pays à cause de sa scène LGBTQI+.

J.J. Abrams avait déjà évoqué la possibilité d’inlcure des personnages issus de la communauté LGBTQI+. Donc dans un court plan de Star Wars : L'Ascension de Skywalker, les spectateurs ont assisté au premier baiser homosexuel de la franchise. Même si cette scène n’a rien de capital dans le récit global du film, ce serait assez pour s’attirer les foudres de la censure.

ATTENTION MINI SPOILER 

 

photo

 

En effet The Hollywood Reporter rapporte que, depuis l’arrivée en salles du film aux Émirats Arabes Unis, à Dubaï et à Singapour, les spectateurs de ces pays ont relevé l’absence plus ou moins totale de cette fameuse scène LGBTQI+ - à Singapour par exemple, le cut arrive juste après que les deux femmes se sont prises dans les bras. . 

Si vous n’avez pas encore vu Star Wars : L'Ascension de Skywalker, cette scène est en arrière-plan et dépourvue d’enjeux. Grosso modo, J.J. Abrams a filmé le strict minimum d’un baiser entre deux personnes (deux femmes ici).  

En règle générale, Dubaï est plus souple que ses voisins en matière de censure, même si l’homosexualité y est toujours illégale. Mais étonnemment, la scène n’a pas été supprimée de tous les pays de la région. Autre chose interessante, la Chine, qui est d’habitude assez rigide pour toutes questions LGBTQI, l'a gardée intacte. 

 

Star Wars

 

Après l’annonce faite par J.J. Abrams au micro de Variety le 3 décembre dernier, rappelant l’importance pour lui de représenter le plus de communautés possible, y compris les communautés LGBTQI+, deux problèmes se posent. Le premier est assez simple, relève des lois en vigueur dans certains pays et de la suppression d’une scène déjà teasée par le réalisateur qu'elles induisent. La deuxième concerne la communauté LGBTQI+ elle-même. Car, la représentation de cette communauté est vraiment très tiède…

Or la même critique avait été faite à Avengers : Endgame au moment de sa sortie et avait engendré une polémique autour du film... Quoiqu'il en soit, Star Wars : L'Ascension de Skywalker est en salles depuis le 18 décembre dernier. 

 

photo

commentaires

Robopute
22/12/2019 à 23:36

Et le sexe avec les robots, c'est pour quand ? On est en 2020 quoi !

Starvenger
22/12/2019 à 18:44

J'ai aimer le film mais j'aurais bien aimer que ça dure 3h comme endgame pour moi ça reste meilleur comme avenger endgame

Oliver
22/12/2019 à 18:00

Franchement on s en fou.. surtout que tt cela se passe dans une galaxie lointaine.. très lointaine..
Faut être teubé pr censurer ça..

major fatal
22/12/2019 à 13:24

Bah moi je prefere la scene LGBT de "dikkenek" dans le bar! Surement l'inspiration de Abrams! LOL

Marc
22/12/2019 à 13:23

Déjà que l'épisode précédent était une vrai graille, celui-là sera certainement pire que le précédent. Le rêve guerre des étoiles et fini à tout jamais, mais aussi le rêve du cinéma et autres animations complètement politisés. Plus 1 sous pour voir ces m....

Merci de l'info
22/12/2019 à 10:56

Je vais pouvoir boycotter..

Kul Firewalker
22/12/2019 à 10:37

Ces scènes sont forcées, propagandiste d'une fausse mixité, ce sont des mouvements aussi idiots et inutiles que les racistes etc. Cela devrait être naturel, ce sont des humains et se mettre dans une communauté c'est déjà se diviser. Bande d'andouille. Disney fait de la propagande et bousille les gays qui eux font leur vie tranquille dans leur coin sans se taper l'affiche.

Waxinho
22/12/2019 à 10:31

On s en bat ...

Satan LaTeube
22/12/2019 à 09:02

Une scène putassière totalement inutile, peut être la scène la plus inutile de l'histoire du cinéma. A vomir, et tout ça pour rameuter qq spectateurs de plus et faire rentrer du pognon.

Victor
22/12/2019 à 08:59

Vous êtes vraiment minables de spoiler de la sorte Ecran Large. Dire que vous osez vous presenter comme un site de passionnés...

Plus

votre commentaire