Scandale : pour Charlize Theron, les hommes ont aussi le droit de réaliser et écrire des films sur MeToo

Mathieu Jaborska | 5 décembre 2019 - MAJ : 05/12/2019 17:41
Mathieu Jaborska | 5 décembre 2019 - MAJ : 05/12/2019 17:41

Scandale commence à pas mal faire parler de lui, grâce à son sujet et à son trio d'actrice : Charlize TheronNicole Kidman et Margot Robbie.

Racontant les comportements plus que déplacés de Roger Ailes, et sa démission de la célèbre chaîne Fox News à travers trois femmes de la rédaction, le long-métrage a capté l'attention de pas mal de monde quand il a dévoilé ses bandes-annonces. Mais son développement est loin d'avoir été aisé.

Financé à l'origine par Annapurna, le film s'est retrouvé sans ressources quand la firme a décidé de couper les vivres suite à ses difficultés financières. Finalement, le projet a trouvé une autre source de financement et a pu commencer son tournage.

 

photo, Connie Britton, John LithgowJohn Lithgow, interprète de Roger Ailes

 

Dans un entretien au New-York TimesCharlize Theron est revenue sur cette genèse compliquée. Pour elle, ce qui ne passe pas dans la décision d'Annapurna, c'est le fait qu'ils aient tout de même choisi de produire le pourtant bien plus cher Vice avec Christian Bale.

"C'est dur à avaler quand vous entendez que votre source de financement veut faire marche arrière, surtout quand c'est pour presque la moitié du prix de quelque chose qu'ils ont déjà fait avec un homme."

Forcément, ces déconvenues peuvent être rageantes. D'autant plus que le casting ultra vendeur est un argument de poids en faveur du long-métrage. Forcément intéressé par son point de vue sur la question, le journaliste en charge de l'entretien a terminé par faire remarquer que Scandale était écrit et réalisé par deux hommesCharles Randolph et Jay Roach.

 

Photo Charlize Theron, Nicole Kidman, Margot RobbieMegyn Kelly, Gretchen Carlson et Kayla Pospisil

 

En effet, certains s'étonnent, à Hollywood et ailleurs, que beaucoup de biopics et autres histoires totalement féminines soient l'oeuvre d'hommes supposément moins concernés.

L'idée, c'est que le changement doit se voir dans les thèmes abordés, mais surtout dans les artistes qui les abordent. Dans le cas de Scandale, c'est particulièrement pertinent. Le sujet abordé est traité avec un point de vue logiquement féminin, et la promotion du film le montre bien : il est moins question de Roger Aisles que des femmes qui l'ont fait tomber. De fait, voir une telle oeuvre être conçue par des hommes pourrait étonner, mais ce n'est pas le cas de Theron.

"Eh bien, la réponse la plus simple que je peux fournir, c'est qu'une femme n'a pas décidé de raconter cette histoire. Si c'était un article que j'achetais pour ma boite de production, je pense que mon premier réflexe serait de confier l'écriture à une femme, mais je n'ai pas choisi le scénariste. Le scénariste a choisi cette histoire et a fait tout le travail par lui-même.

 

photo, Charlize TheronCharlize Theron, métamorphosée

 

Mais c'est un si bel exemple de comment on ne devrait pas réserver ces histoires au sexe qui pourrait en particulier les raconter. Je veux voir plus d'opportunités pour des réalisatrices et scénaristes, mais je pense aussi que c'est une erreur d'isoler complètement les hommes de ce processus. Quand vous trouvez le bon homme pour raconter cette histoire, là est la vraie valeur."

Son point de vue est intéressant, et apporte un nouvel éclairage sur la façon dont ce script a vu le jour. L'actrice est comme souvent très impliquée dans le film, pour lequel elle a fait appel au prothésiste Kazu Hiro, déjà responsable de la transformation spectaculaire de Gary Oldman en Winston Churchill pour Les Heures sombres. Elle y est méconnaissable et son interprétation lui vaut des louanges outre-Atlantique criant à l'Oscar. Scandale est prévu pour le 22 janvier 2020.

 

affiche française

commentaires

Ben
06/12/2019 à 12:29

Quelle actrice!
J'adore

lulu
06/12/2019 à 12:15

@Jack88

"Ce que je sache la Marche de l’Empereur n’a pas été réalisé par des pingouins." ^^

Jack88
06/12/2019 à 09:09

Enfin une actrice qui dit quelque chose de logique. Ce que je sache la Marche de l’Empereur n’a pas été réalisé par des pingouins.

votre commentaire