Scorsese vs Marvel : Kevin Smith prend à son tour la défense des films de super-héros

Christophe Foltzer | 16 octobre 2019
Christophe Foltzer | 16 octobre 2019

Il y a une douzaine de jours, Martin Scorsese a déclenché la Troisième Guerre Mondiale sur les réseaux sociaux, à la suite d'une simple déclaration. Comme quoi, ça ne tient à rien...

Parce que les réseaux sociaux ne peuvent pas passer une semaine sans un bon gros drama débile, que les gens n'ont absolument plus aucun recul dans la vie et qu'ils ne manquent jamais une occasion de se plaindre, Martin Scorsese se retrouve donc au centre d'un gros scandale pour avoir dit que, en gros, les films Marvel, ça n'était pas du cinéma.

Immédiatement, le parterre de fans de super-héros s'est mobilisé pour dénigrer le réalisateur, tout comme les figures emblématiques du studio, James Gunn en tête, ont saisi  le premier clavier venu pour contre-attaquer. Si le débat est foncièrement stupide et qu'il y a beaucoup plus grave dans la vie, il se poursuit encore aujourd'hui et a au moins le mérite de mettre en lumière la grosse question entourant le genre du film de super-héros, et son succès colossal, depuis le début de son hégémonie : A-t-on vraiment affaire à du cinéma ou simplement à du divertissement pété de thunes ?

 

photo, Leonardo DiCaprio, Martin ScorseseMartin Scorsese ne réalisera donc pas le prochain Avengers

 

Aujourd'hui, c'est Kevin Smith, alias le geek le plus connu du monde, qui entre dans la conversation au micro du Hollywood Reporter, en essayant cependant d'y apporter quelques nuances :

"Martin Scorsese est un génie. Mais, pour être tout à fait honnête, toute ma carrière, même mes premiers films, ont dit plus ou moins la même chose concernant les films d'action. S'il a pratiquement inventé le cinéma, je pense que Martin Scorsese ne s'est jamais assis dans une salle avec son père pour regarder un film de Spielberg des années 80 ou de Georges Lucas à la fin des années 70.

Il n'a jamais ressenti ce moment d'émerveillement et de magie. Je peux encore m'installer devant un de ces films comic-book, me détacher de ma carrière, me détendre, et rappeler mon père décédé pour deux heures. Et c'est quelque chose de personnel pour une grande partie du public. Et, dans ce cas-là, nous ne nous demandons jamais si c'est du cinéma ou non."

 

photoKevin Smith en a gros

 

On toucherait donc à un problème générationnel d'appréhension de l'objet film qui voudrait que, par voie de conséquence, des personnes aussi âgées que Scorsese ne pourraient donc pas comprendre de quoi il retourne. Pourtant, Smith se laisse aller à quelques parallèles :

"Je vous garantis que c'est quelque chose à vivre avec ses parents, comme une comédie musicale. Certains diraient que la comédie musicale, ce n'est pas vraiment du cinéma. Mais Martin Scorsese a grandi avec ces films et je vous parie qu'ils sont très importants pour lui. Les films Marvel ne viennent pas de nulle part. Ils viennent d'une enfance heureuse et ils sont le reflet de cette enfance heureuse. Il n'a pas tort mais, en même temps, nous non plus. Et il s'agit bien de cinéma."

 

photoPas du cinéma pour les vieux

 

Pas sûr que ces propos permettent d'enterrer la hache de guerre mais au moins cela apporte un point de vue un peu plus nuancé. Même si, au fond, attaquer sur la question générationnelle n'est pas vraiment sport. Ceci étant, ce débat s'avère encore une fois des plus inutiles et symbolique d'une industrie un peu trop gavée d'elle-même.

Parce que, à l'heure où l'Humanité retourne dans un gros obscurantisme, où la planète morfle comme jamais, on a probablement d'autres sujets bien plus importants à questionner. Sinon, The Irishman sera diffusé le 27 novembre prochain sur Netflix et on a super hâte.

 

Affiche française

commentaires

beyond
16/10/2019 à 17:32

Comme tout le monde, j'estime que les Affranchis est un pur chef d'oeuvre. Mais pour être honnête , il faut reconnaître que les Affranchis en vacances, les Affranchis passent le bac et les Affranchis contre les extra-terrestres m'ont déçu et n'étaient pas dignes du talent de Scorsese.

Kouak
16/10/2019 à 16:26

@captp
Il y a également cet aspect des choses effectivement.
Je suis d'accord avec toi.
Maintenant si un réalisateur du calibre de Scorcese se trouve face à un refus de financement chez un "major" du 7ème art, il y a vraiment péril en la demeure.
Au delà du financement il y a , peut-être, une vision et une main mise sur son oeuvre, qu'il n'avait pas pour "the irishman".
En s'associant avec Netflouz, il a , peut-être, pu accomplir sa vision de son long métrage du début jusqu'à la fin.
Il y a les "franchisés" et du coté de Martin , les "affranchisés".
Tout le monde sait que Disney est une usine à pognon et cela depuis des années...
A l'ouest rien de nouveau.
Depuis qu'ils ont fait main basse sur l'univers Marvel ( à quelques rares exceptions) leur but est lucratif à 10000%.
Ils n'ont plus d'idées !
Ils en sont à ressortir tous leurs grands classiques en version live ou numérique !
Alors ils piochent allégrement dans le monde des "supers" , en gavant un peu les gens au passage (si, si, ya des fois ça gave et pourtant je suis aussi un assidu des supers ) quitte à faire de la muerda.
Mais si j'ai envi d'aller voir un film de supers, bin j'irai...
Et si je veux aller voir un Scorcese, bin j'irai...
Et si je veux aller voir, une pt'ite perle comme "les hirondelles de Kaboul", bin, j'y suis allé hier
dans un cinéma /théâtre pour 5€...
Parce-qu'il y a encore des personnes qui arrivent encore, je pense,à faire la différence entre un cinéma de qualité et un pur divertissement complaisant..(Qui peut-être aussi de qualité)

Perso, c'est comme la musique, du moment que ça me titille les tympans j'y trouve rien à redire...Et du moment que ça me titille les rétines, idem !
Et je crois ne pas être le seul...Enfin j'espère...
Bref...

captp
16/10/2019 à 14:02

Au delà du débat vrai/faux cinéma pas trop intéressant, il me semble qu'une donnée importante échappe à pas mal de monde chez les fans de "marvel/dc/franchise" qui se sentent atteint (et je peux comprendre) mais : beaucoup de films ne sont plus financés aujourd'hui.
Mr Sorsese ,un des plus immense réalisateur que nous ayons eu est obligé de faire avec netflix et ne pas sortir son film en salle pour le réaliser (pour cet amoureux fou de cinéma qui déjà dans mean streets déclarait sa flamme aux salles obscure ,c'est normal qu'il ait plus que les berles) ,David Finsher ne fait plus que dans la svod pour pouvoir être libre et j'ai l'impression que Snider l'a rejoint. ça prive des passionnés de cinéma ,comme moi, d'aller voir ces films en salle.
j'écoutais Thierry Frémond dans une émission YT (vidéo club) ou il explique que baumbach avec mariage story est sur netflix car CE TYPE DE CINEMA n'est maintenant plus financé par les studios.
Le mal est,il me semble ,bien plus profond que le simple clivage de la vision DU cinéma rigolo entre passionnés mais à la mort d'un certain cinéma,ce que j'en suis sur personne ne souhaite .
Bien sur tout peut évoluer dans l'autre sens très vite ,suffit d'un carton d'un coté et trois vautrages de l'autre mais en attendant on ne peut nier que depuis 2/3 ans la fréquences des sorties des films de franchises à presque totalement écrasé le reste.

Nyl
16/10/2019 à 13:56

Tu donnes ton avis sur une tendance, c'est une polémique.

C'est beau le journalisme. On ne voit pas que c'était préparé, cette "polémique"

Jayjay
16/10/2019 à 13:38

Je comprends même pas qu'il intéresse encore du monde celui là

Dirty Harry
16/10/2019 à 12:55

En attendant le marché, la force commerciale, le levier économique et le goût général du public est façonné par les films de super héros (d’où ce nombre incroyable de défenseurs Marvel) Scorsese est un résistant qui défend une conception du cinéma adulte et profonde (avec de bons et des mauvais films aussi dans ce camp) mais qui semble devenir le village gaulois d’Asterix...

le Waw
16/10/2019 à 11:38

Malgré la très jolie réponse de Mr Smith et le fait de parfois bien apprécier certains films de super héros. Je commence depuis deux trois ans à grâce saturer de l'omniprésence de ce type de films.
Scorcese cest vieux et bougon, mais c'est un génie qui voit secdrliter le cinéma tel qu'il l'a connu. Je le comprends.

Syarus
16/10/2019 à 11:38

Abusé le nombre de réactions pour un simple avis... Monde de m..

Kouak
16/10/2019 à 11:33

Bonjour,
en son temps les BD Marvel (Strange, Spécial strange, Nova, Spidey etc...)avec DC comics, étaient déjà considérées , par le monde du "neuvième art" comme de l'anti-BD...

Pour les passionnés des planches graphitées , comme de la muerda, tout simplement.

Un peu plus tard ce "petit" monde des "Supers" a réussi à se hisser dans les "hautes sphères" du 9ème art, grâce à des scénaristes et dessinateurs d'une autre envergure (Chris Claremont, Franck Miller, Todd McFarlane, Cyro Tota , John Byrne, Jim Lee etc..Etc...
Aujourd'hui, dans les mêmes conditions, se répète le même scénario dans le monde du 7ème art...
Est-ce vraiment du cinéma ? Demande t'on aux grands manitous du cinéma...
Que voulez -vous qu'ils répondent sans se discréditer un minima ?
Franchement...
S'il était toujours de ce monde, aurait-on eu le culot de demander au grand Alfred Hitchcock ce qu'il pensait de Sharknado ?
Le grand Martin n'aurait même pas dû entrer dans cette polémique stérile.
Pour ma part, tout ceci est nul et non avenu...
Bref...

sylvinception
16/10/2019 à 11:22

Venant d'une grande gueule qui approuve l'évolution du personnage de John Mc Clane dans les deux derniers Die Hard, est-ce vraiment surprenant ?

Plus

votre commentaire