Pour James Cameron, le succès d'Avengers : Endgame prouve que le cinéma n'est pas en train de mourir

Christophe Foltzer | 12 septembre 2019 - MAJ : 12/09/2019 09:57
Christophe Foltzer | 12 septembre 2019 - MAJ : 12/09/2019 09:57

Pendant longtemps, il n'y avait qu'un patron quand on causait box-office et c'était le Avatar de James Cameron. Et puis, Avengers : Endgame est arrivé et lui a volé sa couronne.

Encore que, l'écart entre les deux films n'est pas gigantesque puisque Avatar, question box-office, se pavanait avec 2,79 milliards de dollars de recette là où Avengers : Endgame avait tranquillement posé ses valoches avec 2,796 milliards de dollars (les détails sur ce triompe par ici). Donc, c'est kif-kif. Il n'empêche que, du coup, c'est Marvel le nouveau patron et, dans un contexte comme le nôtre où on se demande si le cinéma en salles n'est pas en train de crever la bouche ouverte, un tel succès est d'une énorme importance.

 

photo, Elizabeth OlsenSpectateurs, assemble !

 

Au point même de rendre James Cameron beau joueur face au succès de la concurrence, comme il l'a expliqué au micro du site Deadline :

"Tout ça me donne beaucoup d'espoir. Avengers : Endgame est la démonstration que les gens vont toujours au cinéma. Ce qui me terrifiait le plus en préparant Avatar 2 et Avatar 3, c'était que le marché avait peut-être considérablement changé entre-temps et que les gens n'étaient peut-être plus prêts à aller au cinéma, à s'assoir dans une pièce sombre avec des étrangers pour regarder quelque chose. Est-ce qu'Avatar 2 et 3 pourront créer un tel succès à leur sortie ? Personne ne sait mais nous essayons. Peut-être que ce sera le cas, peut-être que ça ne le sera pas, mais au moins, ça reste encore possible."

 

James CameronPendant ce temps, sur Pandora...

 

On se disait aussi que ça ne pouvait pas être gratuit avec lui et qu'il y aurait forcément un moment où il ramènerait son propos à ses futurs films. Ce qui est on ne peut plus normal en même temps. Cela dit, malgré l'énorme succès des plateformes de streaming, Cameron renouvelle son sacerdoce envers le grand écran :

"Je suis très heureux que cela existe toujours parce que je ne vis que pour le grand écran. Non pas que je refuserais de faire quelque chose pour une plateforme, où vous pouvez aborder vos personnages d'une manière totalement différente mais ce que j'aime le plus, c'est créer une expérience totalement subsumante où vous éteignez votre téléphone et dans laquelle vous vous engagez. En tant que spectateur, vous vous engagez pour deux heures ou deux heures et demi, quelle que soit l'expérience. Et ça existe toujours !"

Amen.

 

James CameronPrête à tout casser ?

commentaires

Pote
13/09/2019 à 16:01

On dit merci qui ? Merci le box-office exprimé en dollars ! Merci l'inflation ! Parce qu'en vérité, les spectateurs américains délaissent progressivement le cinéma depuis maintenant une décennie. Heureusement qu'il y a le marché chinois et les marchés émergents, c'est tout.

sylvinception
13/09/2019 à 09:37

Tout est dit...
RIP (artistiquement) Jim Cameron.

Bad Taste
13/09/2019 à 01:58

Aaaaaaaah... Internet. <3

MystereK
12/09/2019 à 22:21

RICHTER rien à voir avec l'élitisme et je ne tiens pas vous insulter, juste vous rappeler des définitions simples même s'il est vrai que je vous ai un peu taquiné parce qu'au contraire de vous, je ne voulais pas utiliser l'agressivité (truc à 2 balles vous avez dit) :

succès cinématographique fait référence à l'industrie, ce que quoi EL a donc 100% raison

succès artistique induit lui un jugement qualitatif et donc subjectif et c'est bien à cela que vous faites référence dans votre commentaire, c'est un avis personnel qui ne préjuge que de vos goûts et ne peut être une vérité de facto.

Ici on parle cinéma, on parle Avengers ou Tarantino ou Spielberg, on ne parle pas de la faim dans le monde, des gens qui meurent d'Ebola, etc... un peu de recul et éviter la violence et accepter que les personnes aient des goûts différents du votre, c'est plutôt censé, non ? Et ça permet aussi de dilaloguer avec ceux qui n'ont pas la même opinion et d'viter des confusion de vocabulaires permets aussi de mieux expliquer les choses.

Bonne soirée.

Geoffrey Crété - Rédaction
12/09/2019 à 20:47

@Richter

Vous pensez qu'on aurait dû empêcher quelqu'un de vous répondre, le modérer, et bloquer cet espace de commentaire ?

Cet espace, comme tout espace, amène des oppositions, des échanges acérés, désagréables parfois. Les désaccords mènent vite à des messages énervés. La passion est là, et emporte vite chacun. Tant que ce n'est pas insultant, on ne voit pas le problème.

Navré si les réponses d'un autre lecteur vous ont agacé à ce point, mais chacun a le droit de s'exprimer. Et d'ignorer ceux qu'ils jugent inutiles et ridicules dans leurs réponses si besoin.

Richter
12/09/2019 à 20:37

@MystereK Ah oui, merci pour élitisme mal placé

@Ecran Large Un lecteur en moins mais ça ne fera pas beaucoup de différence. Bye.

MystereK
12/09/2019 à 19:17

RCHTER de rien, au moins au moins vous aurez appris quelque chose aujourd'hui : tout ce que vous pensez n'est pas forcément vrai.

Richter
12/09/2019 à 17:15

@MystereK merci pour ces analyses à deux balles....

Bad Taste
12/09/2019 à 17:12

@Simon Riaux : Ah bah voilà, la définition est plus claire que sur Wiki ou même sur le site de Larousse.

Merci pour la clarification et le service après-lecture. :)

MystereK
12/09/2019 à 17:00

BB ALO e qui ne veut rien dire, puisqu'à l'époque d'autant en emporete le vent il n'y avait qu'une manière d'aller voir des films : le cinéma. Aujourd'hui les moyens sont multiples et à part le piratage, ils raportent tous de l'argent, n'importe quel film à terme sera plus vu en dehors d'un cinéma qu'au cinéma et il y a au monde plus de gens qui ont vu Avatar, Avengers ou Star Wars que de gens qui ont vu Autant en emporte le vent, ces guerres de chiffres sont absurdes et rien n'est comparable.

Plus

votre commentaire