Films

Le Seigneur des Anneaux : Orlando Bloom revient sur son petit salaire ridicule et minuscule (selon lui)

Par La Rédaction
9 septembre 2019
MAJ : 15 septembre 2019
15 commentaires
photo, Orlando Bloom

L’interprète de Legolas revient sur un salaire qu’il estime tout petit sur la trilogie de Peter Jackson, mais qu’il ne regrette pour rien au monde.

Si Orlando Bloom semble avoir disparu de la circulation, c’est parce qu’il a été au cœur de deux franchises surpuissantes au début des années 2000. Le Seigneur des Anneaux : La Communauté de l’Anneau est sorti en 2001 et Le Retour du roi, en 2003. Entre temps, il avait été casté dans Pirates des Caraïbes : La malédiction du Black Pearl qui a été le carton surprise de l’été 2003, et où il a traîné jusqu’en 2007 avec Pirates des Caraïbes : Jusqu’au bout du monde.

Depuis, il a eu droit à Les Trois Mousquetaires de Paul W.S. Anderson, Zulu de Jérôme Salle, quelques films indés passés inaperçus, et des réapparitions en Terre du Milieu dans la trilogie Le Hobbit et dans Pirates des Caraïbes 5 : La Vengeance de Salazar. En promo pour la série Carnival Row, l’acteur a donc logiquement été interrogé sur Legolas.

 

photo, Orlando BloomVise le gros chèque, vise le gros chèque

 

Dans l’émission de Howard Stern, Orlando Bloom a ainsi expliqué n’avoir « rien gagné » sur la trilogie Le Seigneur des anneaux. Traduction de « rien » : 175 000 dollars pour trois films.

Une somme énorme pour tout mortel condamné à errer dans la vraie vie, mais qui est relativement basse pour un acteur. 175 000 dollars, c’est moins de 60 000 par film, et le tournage de la trilogie de Peter Jackson s’est étalé sur plus d’un an (entre octobre 1999 et décembre 2000), avec des reshoots entre 2001 et 2004.

À titre de comparaison, Sean Astin alias Sam aurait été payé 250 000 dollars pour la trilogie. Ian McKellen, plus connu et prestigieux (surtout après le succès de X-Men en 2000), aurait touché bien plus (plusieurs millions). Mais le succès faramineux des films est retombé sur chacun d’eux, puisqu’un bonus leur a été donné à tous à la fin, et que chacun a pu largement négocier de gros chèques dans les années suivantes.

 

photo, Elijah WoodActeur attendant qu’un salaire digne de ce nom lui tombe dessus

 

Orlando Bloom en parle heureusement avec humour :

« Ça a été le plus beau cadeau de toute ma vie. Franchement ! Je le referais pour moitié moins d’argent. »

Orlando Bloom prend d’ailleurs soin de ne pas mentionner son salaire pour Le Hobbit : La Désolation de Smaug et Le Hobbit : La bataille des cinq armées. Nul doute qu’ici, il a eu une belle marge de négociation. La rumeur parle d’ailleurs d’un cachet d’un million pour Elijah Wood, pour quelques minutes seulement à l’écran.

Il précise aussi qu’il s’est rattrapé sur les deux suites de Pirates des Caraïbes :

« J’étais dans une bonne position là. Ils ont bien négocié et j’ai pu acheter deux maisons, c’était ce genre de somme. »

Pas sûr qu’il ait pu agrandir son parc immobilier depuis, vu que sa cote a considérablement baissé au fil des années.

 

photo, Orlando BloomQuand tu t’apprêtes à sortir ton RIB, au cas où

Rédacteurs :
Tout savoir sur Le Seigneur des anneaux : La Communauté de l'anneau
Abonnez-vous à notre youtube
Pictogramme étoile pour les abonnés aux contenus premium de EcranLarge Vous n'êtes pas d'accord avec nous ? Raison de plus pour vous abonner !
Soutenir la liberté critique
Vous aimerez aussi
Commentaires
guest
15 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Opale

175 000 dollars pour trois films « énormes », un tournage long, éprouvant et à rallonge c’est pas cher payé. Mais sa carrière n’aurait jamais décollée sans ça et les cachets qui vont avec non plus. Que du bonheur donc.

M1pats

Tout ce qu’il gagne depuis c est sans doute grace a ces films donc ça va

Tuyen

Il est marrant ce mec. Je veux dire, il parle de son salaire sans tabou et c’est assez rafraîchissant de voir cela… En plus avec une pointe d’humour !

bof

Quand on voit ces chiffres, on comprend pourquoi le MCU veut se débarrasser de certaines de ses stars.

Karlito

Ne pas oublier que tous ses frais ont du être pris en compte par la production. Sur le temps du tournage, cela a dû représenter un gros budget. Il y a les droits à l’image pour les produits dérivés etc. Pour un prix si bas compte tenu des tarifs en vigueur (sic), il a du toucher un % sur les recettes des films aussi.

J’ai pu regarder le premier épisode de Carnival row, plutôt intriguant comme série 🙂