Avengers : Endgame - le réalisateur de Terminator : Dark Fate a un problème avec le film des frères Russo

Déborah Lechner | 19 juillet 2019 - MAJ : 19/07/2019 19:52
Déborah Lechner | 19 juillet 2019 - MAJ : 19/07/2019 19:52

Alors que Terminator : Dark Fate sort dans un peu plus de trois mois, son réalisateur Tim Miller a gentiment taclé un élément majeur d'Avengers : Endgame.

ATTENTION : DEUX FILMS DONC DOUBLE SPOIL !

 

photo, Arnold SchwarzeneggerArme de destruction de spoils massive

 

Avec la sortie prochaine de Terminator : Dark Fate, Tim Miller fera table rase du passé en inscrivant son récit dans la continuité de celui de Terminator 2 : Le Jugement dernier, le bijou de James Cameron. Les fans retrouveront ainsi Sarah Connor (Linda Hamilton) des années après la mort du T-800 (Arnold Schwarzenegger) et plus badass que jamais pour dégommer n'importe quoi qui vient du futur. À l'occasion de la Comic-Con de San Diego, le réalisateur est revenu sur le voyage temporel, un ressort scénaristique essentiel de la saga Terminator qu'il a comparé avec celui d'Avengers : Endgame des frères Russo.

Pour réparer les dégâts post-Infinity War, les super-héros (et scénaristes) n'avaient pas dix mille options et le voyage temporel s'est imposé comme la plus évidente. Mais pourquoi réchauffer une vieille recette quand on peut en inventer une nouvelle plus compliquée ? Le film a donc voulu créer ses propres règles sur les sauts dans le temps.

 

photo, Mark Ruffalo"Désolé, moi j'ai juste répété ce que m'a dit l'Ancien"

 

Contrairement à tout ce qui avait été établi dans la fiction jusqu'à maintenant, aucune action réalisée dans le passé n'a d'incidence sur le futur puisque des branches temporelles se forment afin de ne pas perturber la timeline de départ. Évidemment, le blockbuster s'est pris les pieds dans le tapis en allant à l'encontre de son propre règlement (Captain America qui revient comme une fleur fanée à la fin). 

C'est cet aspect du film qui a le plus dérangé Tim Miller qui ne s'est pourtant pas caché d'avoir beaucoup aimé le film :

"J"ai adoré Endgame, mais les voyages dans le temps avec des réalités multiples perdent trop leur importance. C'est pour ça que dans l'univers de Terminator, il n'y a qu'une seule ligne temporelle."

Et bim. En même temps, même si les réalisateurs ont essayé tant bien que mal de justifier cette incohérence scénaristique, il est difficile de ne pas reprocher à Avengers : Endgame sa temporalité douteuse. Cependant, on ne va pas non plus oublier que la saga Terminator a aussi massacré la logique temporelle de Terminator et Terminator 2 : Le Jugement dernier avec les films suivants. Balle au centre donc.

En espérant que Terminator : Dark Fate s'en sorte mieux. Pour le savoir, rendez-vous en salles le 23 octobre prochain. En attendant, notre dossier complet d'Avengers : Endgame est juste ici et notre critique de Terminator Genisys juste .

 

Affiche teaser fr

commentaires

Mr Vide
23/07/2019 à 08:23

Ça a l'air naze. La vieille qui tire au bazooka sérieusement ?

corleone
22/07/2019 à 08:27

le maitre a tous dans cette univers reste retour vers le futur point barre

Stridy
21/07/2019 à 09:55

Les voyages dans le temps et les univers parallèles ont déjà flingué tout enjeu dans les comics Marvel.

Normal (mais triste) que les films suivent...

Maurice Escargot
20/07/2019 à 18:22

@Steph2 : paradoxe de l'écrivain, ou prédestination : en somme les deux premiers films sont enfermés dans une boucle temporelle, et quant à savoir où elle débute réellement, c'est le vieux problème de la poule et de l'oeuf...
Mais d'un point de vue narratif, ça se tient bien plus que le mic-mac ahurissant de Genysis, dans le genre.

Steph2
20/07/2019 à 10:28

Autant j'aime énormément les deux premiers Terminator, autant on ne peut pas dire qu'ils soient un modèle de cohérence dans le voyage dans le temps. Il y a tant d'incohérences :

- John Connors envoie son père dans le passé pour qu'il puisse lui donner naissance (sa mère lui a annoncé qu'il s'agit de son père, donc ça n'est même pas une modification du temps et Skynet envoie un robot dans le passé qui sera le déclencheur de la technologie qui permettra à Skynet de voir le jour. On l'accepte tel quel parce que les deux premiers films sont bons et que ça ajoute un casse-tête appréciable, mais ça tient pas deux secondes en fait. Limite, le multivers tient plus la route.

Quisquose
20/07/2019 à 08:46

#Faurefrc. Ta vanne va me faire mon week-end :-D

Plissken
20/07/2019 à 06:41

@Jj tu as 4 grammes dans le sang ????

Jj
20/07/2019 à 05:13

J ai vu tout le terminator très franchement faire une suite voir le retour les héros vieillir bon voilà ciao

Jj
20/07/2019 à 05:11

Commun voir le retour sarah connor comment va bien sincèrement ciao

Jj
20/07/2019 à 05:10

Faire suite terminator très franchement bof ciao

Plus

votre commentaire