Terminator Genisys - critique du futur

Mise à jour : 17/03/2019 23:38 - Créé : 11 mars 2018 - Simon Riaux
Simon Riaux | 11 mars 2018 - MAJ : 17/03/2019 23:38

Terminator : Genisys arrive avec la promesse de renouveler la saga de James Cameron. Adoubé par ce dernier en personne, avec le retour du grand Arnold Schwarzenegger accompagné pour l'occasion d'Emilia Clarke, le nouveau film du réalisateur de Thor : Le monde des ténèbres est-il à la hauteur ?

arnold schwarzenegger sourire
237

TERMINATOR : DÉGÉNÉRESCENCE

Ceux qui rêvaient de voir un authentique vaudeville avec Arnold Schwarzenegger dans le rôle du papa gâteau, Emilia Clarke dans celui de la post-adolescente fan d'Elton John (sic) et un veau aux hormones dans celui du jeune premier sont sur le point d'être exaucés. Car Terminator Genisys n'est pas autre chose. Et avouons-le, on rigole parfois aux blagues du T-800 ou aux regards entendus que s'échangent Sarah Connor et "Papy", qui rappelleront aux nostalgiques les plus belles scènes de 7 à la Maison.

Entre Benny Hill et Max Pecas, le film d'Alan Taylor marque ainsi quelques points. On sera également reconnaissant à la Paramount d'avoir spoilé absolument toute l'intrigue du film pendant la promotion, ce qui permettra aux plus fatigués de piquer un petit roupillon ni vu ni connu.

 

Photo Emilia ClarkeEmilia Clarke

Malheureusement, si vous entrez dans la salle pour assister à un spectacle de SF dopé à l'action brutale en milieu urbain, vous risquez de déchanter."Tu n'es qu'une relique appartenant à une ligne temporelle effacée", lance à Arnold Schwarzenegger un personnage de Terminator Genisys. Et c'est effectivement ainsi que le film considère ses ancêtres mis en scène par James Cameron.

Par conséquent, Alan Taylor ne cherche jamais à en dupliquer la scénographie implacable, ou à nous offrir d'imagerie iconique. À tout cela il préfère l'accumulation de scènettes prétendument spectaculaires, trop brèves et dénuées d'enjeux pour retenir l'attention. Mais c'est vrai, on oubliait, les cascades, l'inventivité et le sens du spectacle, on s'en tamponne le coquillard, n'est-ce pas Mad Max : Fury Road ?

 

Photo Terminator : GenisysIl a pris cher Peepoodou

TECH-NUL

On craignait que Schwarzy se blesse sur le tournage, mais puisqu'il est systématiquement remplacé par une doublure numérique dès qu'il doit accomplir autre chose qu'une blague à base de copulation (si), on suppose que son travail n'a pas été trop fatigant. Au moins, les fans désireux de faire découvrir la saga Terminator à leurs jeunes enfants seront-ils rassurés, cette version bedonnante et rigolarde s'avère tout à fait inoffensive. On espère néanmoins que les spectateurs les plus influençables ne concluront pas à la vision du film que tous les grabataires autrichiens sont des cyborg venus du futur.

 

Affiche internationale

 

Résumé

Terminator : Genisys s'apparente à un cauchemar de cinéphile, navigant à vue entre son mépris pour le spectateur et l'opportunisme qu'il déploie pour moissonner son portefeuille.

commentaires

Rudy Mako
13/03/2019 à 10:34

J'ai une Bonn idée, et si plus jamais on ne refaisait ce film? Et si seulement si T3, T4, T5 n'avaient pas existé? J'aime mieux vivre dans un monde parallèle que penser que ces 3 niaiseries ont pu voir le jour

Le dernier Kree
12/03/2019 à 11:19

Clarke semble être castée uniquement pour redresser des projets déjà mal engagés, dans l'espoir qu'elle ramène quelques fans de GOT.

corleone
12/03/2019 à 08:21

A chaque fois que je penses à ce film, ca me donne juste envie de boycotter le prochain Terminator au cinéma.

jack
12/03/2019 à 01:14

et bien moi j'ai aimé

thierry A
11/03/2019 à 23:51

Maintenant que l'on sait qu'il n'y aura jamais de suite à ce truc, on devrait exiger des scénaristes qu'ils nous racontent le fin mot de leur histoire; qui a envoyé le T800 sauver la petite Sarah, etc...
Je voudrais savoir !

Sanchez
11/03/2019 à 22:59

Improbable daube avec cette pauvre Emilia Clarke qui a l’air d’une gamine de 12 ans avec un pistolet et shwarzy qui marche à peine droit

Negan
11/03/2019 à 22:19

Se film est une catastrophe pour la saga

Flash
11/03/2019 à 20:44

Cette merde ne vaut même pas une demi étoile !

commissaire juve
30/11/2015 à 18:38

en effet, sans à priori, c'est largement le plus faible et inutile des films produits.Sa seule qualité est de se laisser regarder, et l'idée du vieillissement du T-800, mais pas assez exploitée comme déjà dit.Le titre aurait du être "Terminator Scoubidou" ! le retournement de situation avec Connor est débile et sonne comme une idée creuse qui tue tout le sens de la série, et la dramaturgie des personnages, tissée avec soin par Cameron, et qui d'ailleurs avait déjà tout dit avec les 2 premiers métrages., le film plagie les séquences et les dialogues de Ceux-ci de manière aléatoire façon "le livre dont vous êtes le héros", Schwarzy balance des blagues façon "buddy movie", et il donne même des leçon de physique quantique, sans parler des anecdotes sur son "patron" skynet. On n'a pas l'impression qu'il incarne une machine,par contre le type qui joue Reese, on n'a pas non plus l'impression qu'il joue un humain, tellement il est aussi expressif qu'un morceau de bois. On imagine que le futur titre de la suite sera "Terminator Kamoulox", avec Sarah Connor en méchante, juste histoire de "surprendre" le spectateur, on sait jamais, sur un malentendu ça peut passer. Bref le film n'a ni queue ni tête (qui a envoyé Schwarzy en 1973 ??) et ne sert à rien, il se laisse voir comme on mange une pizza dans les jours indulgents. au moins le 3 avec sa fin et "Renaissance"centré sur des faits de guerre dans le futur avaient essayé quelque chose par moments...

gesb
25/07/2015 à 22:19

Je viens de voir Terminator genesys et je suis très déçu...Incohérent est le maitre mot !!
Je reste sur ma faim et me pose encore plus de questions!!
Bof...

Plus

votre commentaire