Terminator Genisys - critique du futur

Simon Riaux | 11 mars 2018 - MAJ : 22/09/2019 16:35
Simon Riaux | 11 mars 2018 - MAJ : 22/09/2019 16:35

Terminator : Genisys arrive avec la promesse de renouveler la saga de James Cameron. Adoubé par ce dernier en personne, avec le retour du grand Arnold Schwarzenegger accompagné pour l'occasion d'Emilia Clarke, le nouveau film du réalisateur de Thor : Le monde des ténèbres est-il à la hauteur ?

TERMINATOR : DÉGÉNÉRESCENCE

Ceux qui rêvaient de voir un authentique vaudeville avec Arnold Schwarzenegger dans le rôle du papa gâteau, Emilia Clarke dans celui de la post-adolescente fan d'Elton John (sic) et un veau aux hormones dans celui du jeune premier sont sur le point d'être exaucés. Car Terminator Genisys n'est pas autre chose. Et avouons-le, on rigole parfois aux blagues du T-800 ou aux regards entendus que s'échangent Sarah Connor et "Papy", qui rappelleront aux nostalgiques les plus belles scènes de 7 à la Maison.

Entre Benny Hill et Max Pecas, le film d'Alan Taylor marque ainsi quelques points. On sera également reconnaissant à la Paramount d'avoir spoilé absolument toute l'intrigue du film pendant la promotion, ce qui permettra aux plus fatigués de piquer un petit roupillon ni vu ni connu.

 

Photo Emilia ClarkeEmilia Clarke

 

Malheureusement, si vous entrez dans la salle pour assister à un spectacle de SF dopé à l'action brutale en milieu urbain, vous risquez de déchanter."Tu n'es qu'une relique appartenant à une ligne temporelle effacée", lance à Arnold Schwarzenegger un personnage de Terminator Genisys. Et c'est effectivement ainsi que le film considère ses ancêtres mis en scène par James Cameron.

Par conséquent, Alan Taylor ne cherche jamais à en dupliquer la scénographie implacable, ou à nous offrir d'imagerie iconique. À tout cela il préfère l'accumulation de scènettes prétendument spectaculaires, trop brèves et dénuées d'enjeux pour retenir l'attention. Mais c'est vrai, on oubliait, les cascades, l'inventivité et le sens du spectacle, on s'en tamponne le coquillard, n'est-ce pas Mad Max : Fury Road ?

 

Photo Terminator : GenisysIl a pris cher Peepoodou

TECH-NUL

On craignait que Schwarzy se blesse sur le tournage, mais puisqu'il est systématiquement remplacé par une doublure numérique dès qu'il doit accomplir autre chose qu'une blague à base de copulation (si), on suppose que son travail n'a pas été trop fatigant. Au moins, les fans désireux de faire découvrir la saga Terminator à leurs jeunes enfants seront-ils rassurés, cette version bedonnante et rigolarde s'avère tout à fait inoffensive. On espère néanmoins que les spectateurs les plus influençables ne concluront pas à la vision du film que tous les grabataires autrichiens sont des cyborg venus du futur.

 

Affiche internationale

 

Résumé

Terminator : Genisys s'apparente à un cauchemar de cinéphile, navigant à vue entre son mépris pour le spectateur et l'opportunisme qu'il déploie pour moissonner son portefeuille.

Autre avis Geoffrey Crété
On serait tentés de se dire que Terminator Genisys mérite une deuxième chance, pour être réévalué. Erreur. Même avec le recul, cet épisode reste désespérément générique, insipide, écrit en pilotage automatique, avec un casting peu inspiré et une mollesse générale incroyable. L'un des pires représentants récents du business des franchises.

commentaires

Khal55
06/10/2019 à 14:37

En fait le problème de ce film c'est qu'il s'appel "Terminator"... et quand on s'appel comme ça on se doit d'être un film qui a un minimum de personnalité!
Le film n'est pas une bouse infâme mais il est bien trop classique et basique dans sa réalisation... c'est un pop corn moovie pour ado..sans saveur juste regardable et distrayant ... un film Studio à 100% quoi! Et c'est en adéquation total avec le produit d'origine de james cameron. T1 et T2 étaient bien plus sombres.. bien plus maîtriser... on sentait que ce n'était pas n'importe qui au commende! (La scène du commissariat de T1.... les courses poursuite de T2...) une mise en scène spectaculaire et brutal et un un ton plus sérieux dans la forme comme dans le fond. Bref on vit vraiment une époque "fast food, fast moovie, fast music... fast TOUT

NeoSapiens
08/07/2019 à 13:05

Bonjour.

Moi je pense que ceux qui ont pas aimer Terminator Genesys n'ont en fait pas compris le sens.

Ce film n'est ni une suite, ni un reboot des premiers terminator, mais c'est une réalité parallèle causer par les voyage dans le temps.

Voilà pourquoi il ne faut pas le voir comme la continuité des premiers, mais comme une réalité alternatif

désolé
01/07/2019 à 19:21

ce film je l'aime bien. si si, en faite suffit juste de la considérer comme un stand alone.
un truc à part qui n'a strictement rien avoir avec la saga terminator.
je le prend comme une fanfiction écrite par un adolescent de 15ans. du bon et du très mauvais à la fois. ça n'en fait pas un moment magique parfait mais juste une distraction qu'en on s'emmerde.

Rudy Mako
13/03/2019 à 10:34

J'ai une Bonn idée, et si plus jamais on ne refaisait ce film? Et si seulement si T3, T4, T5 n'avaient pas existé? J'aime mieux vivre dans un monde parallèle que penser que ces 3 niaiseries ont pu voir le jour

Le dernier Kree
12/03/2019 à 11:19

Clarke semble être castée uniquement pour redresser des projets déjà mal engagés, dans l'espoir qu'elle ramène quelques fans de GOT.

corleone
12/03/2019 à 08:21

A chaque fois que je penses à ce film, ca me donne juste envie de boycotter le prochain Terminator au cinéma.

jack
12/03/2019 à 01:14

et bien moi j'ai aimé

thierry A
11/03/2019 à 23:51

Maintenant que l'on sait qu'il n'y aura jamais de suite à ce truc, on devrait exiger des scénaristes qu'ils nous racontent le fin mot de leur histoire; qui a envoyé le T800 sauver la petite Sarah, etc...
Je voudrais savoir !

Sanchez
11/03/2019 à 22:59

Improbable daube avec cette pauvre Emilia Clarke qui a l’air d’une gamine de 12 ans avec un pistolet et shwarzy qui marche à peine droit

Negan
11/03/2019 à 22:19

Se film est une catastrophe pour la saga

Plus

votre commentaire