Joker : un des acteurs du prochain film DC explique pourquoi ce sera du jamais vu

Déborah Lechner | 12 juin 2019 - MAJ : 12/06/2019 18:33
Déborah Lechner | 12 juin 2019 - MAJ : 12/06/2019 18:33

Les super-héros ont depuis longtemps investi les salles obscures, c'est maintenant au tour des vilains, notamment le Joker qui devrait être très différent de ce qui a déjà été fait.

Avec Suicide Squad de David Ayer et Venom de Ruben Fleischer, il semble que séparer les super-vilains de leurs ennemis jurés soit en vogue. C'est également le défi qu'a tenté de relever Todd Phillips avec son film Joker qui fera évoluer Joaquin Phoenix seul à l'écran sans le justicier Batman pour ruiner ses plans démoniaques. Centrer une histoire autour du Joker est un pari à double tranchant.

Le personnage est un méchant emblématique de l'univers DC et de la culture pop qui a déjà eu de nombreux visages au cinéma et à la télévision. Les fans sont attachés à lui comme à certains de ses interprètes, notamment feu Heath Ledger dans The Dark Knight de la trilogie de Christopher Nolan. Il faudra donc réussir à apporter un souffle nouveau au méchant sans trahir les fans qui attendent le film au tournant. 

 

Image 295204Un peu moins au tournant que ça, mais c'est l'idée

 

Dans une récente interview de The Observer, l'acteur Brian Tyree Henry (Si Beale Street pouvait parler, Atlanta) à l'affiche de Joker, a parlé du film. D'après lui, l'interprétation du méchant se démarquera des autres :

"Cela sera très différent parce que le film s'intéresse aux origines du personnage. Les super-vilains ne naissent pas méchants, ils le deviennent [...] Il se passe quelque chose dans leur vie, ils renoncent à leur foi en l'humanité en voyant ses défauts et se sentent obligés de les corriger. C'est ce qui se passe avec le Joker, vous verrez que c'était de base une personne très heureuse. Il essayait vraiment de trouver de l'espoir en l'humanité jusqu'à qu'il en soit brisé et qu'il ne lui reste plus qu'à tout abandonner pour remodeler le monde à sa façon."

L'acteur a également ajouté :

"Il y aura aussi une relation entre un garçon et sa mère. C'est quelque chose de différent que vous allez voir, le fait qu'il ait été capable d'aimer à un moment donné."

 

Photo Jared Leto, Jocker"Je vais te montrer ma façon d'aimer"

 

Joker semble donc moins s'intéresser au super-vilain des comics, mais davantage à l'homme derrière le sourire de clown psychopathe, et comment une personne tout ce qu'il y a de plus banale a pu se transformer en assassin fou à lier. Une information qui vient confirmer ce que nous laissait imaginer la bande-annonce sortie il y a quelques mois.

Le risque avec ce genre d'approche est de faire du vilain un gars finalement sympathique. Cela a été le cas avec Venom (Tom Hardy) qui deviendrait presque le gentil symbiote de quartier ou Deadshoot (Will Smith) dans Suicide Squad présenté en papa poule.

Le Joker est aussi vieux que Batman, mais ses dessinateurs ne lui ont pas écrit de passé officiel. Il faudra donc voir quelle version sera adaptée à l'écran et espérer que le personnage ne sera pas trop édulcoré sans être une pâle copie de l'interprétation de Heath Ledger.

Zazie Beetz, Brett Cullen, Frances Conroy, Robert De Niro et Douglas Hodge donneront également la réplique à Joaquin Phoenix dans Joker qui arrivera en salles le 9 octobre en France. En attendant, notre critique de Suicide Squad est juste ici et celle de Venom juste .

 

Photo"Et nous ? C'est pour quand notre film solo ?"

commentaires

Chewie52
14/06/2019 à 08:06

Wow !
Enfin un film qui change des autres de super-héros, où ces derniers volent et portent leurs slips par-dessus leur pantalon....

RiffRaff
13/06/2019 à 09:15

D'un coté la bande annonce et le prjet semble alléchants mais est-ce que raconter une origine figée pour le joker ne va pas humaniser un perso qui n'en a pas besoin.
Burton lui a donné une origine de malfrat devenu déglingo après sa rencontre avec Batman(dont il est à l'origine).
Nolan ne donne pas d'explication claire mais indique, à la fin de Begins, que c'est bien Batman qui est à l'origine de son apparition.
Bref lui faire une origine sans impliquer Batman risque d'amoindrir le perso

jorgio69
12/06/2019 à 22:48

Ça va bien dans le sens que j'espère que sera le film :D
Ça ressemble beaucoup les thèmes très chers à Christopher Nolan. Il avait très bien géré Harvey Dent en 2008. J'espère qu'il en sera de même avec ce Joker.
Cette super BA le montre bien: la ville détruit Fleck à petit feu jusqu'à ce que de ses cendres naisse le Joker.
J'ai vraiment hâte de voir ça.

corleone
12/06/2019 à 22:32

"Cela sera très différent parce que le film s'intéresse aux origines du personnage. Les super-vilains ne naissent pas méchants, ils le deviennent [...] Il se passe quelque chose dans leur vie, ils renoncent à leur foi en l'humanité en voyant ses défauts et se sentent obligés de les corriger. C'est ce qui se passe avec le Joker, vous verrez que c'était de base une personne très heureuse. Il essayait vraiment de trouver de l'espoir en l'humanité jusqu'à qu'il en soit brisé et qu'il ne lui reste plus qu'à tout abandonner pour remodeler le monde à sa façon."

Ca me parle :(

M1pats
12/06/2019 à 21:42

Ça sera Rated R ou pas ce film ?

Si c est pas le cas je me demande comment ils vont faire

ComprendsPas
12/06/2019 à 20:54

Les super-vilains ne naissent pas méchants, ils le deviennent [...]
J'en suis pas persuadé, désolé....

Paul
12/06/2019 à 19:59

Clickbait : Différence entre le titre d'un article et son contenu.
Exemple : "...ce sera du jamais vu..." puis "...quelque chose de différent..."

J'ai toujours eu beaucoup de sympathie pour votre site, et je vous lis quotidiennement, mais je suis parfois fatigué par ces ficelles un peu grosses.

Divulgâchis
12/06/2019 à 19:07

Ouais ben il a spoilé tout le film là...

Nawak
12/06/2019 à 18:45

J'aime bien la langue de bois. Des origin story sur les méchants, il y en a eu quelques un. Et on te présente les films toujours de la même façon. Ils sont gentils, ils se prennent un petit trauma et deviennent méchant.

L'erreur est de montrer leur humanité. Ce qui fait la force des méchants, c'est qu'ils représentent le mal absolu. C'est en cela qu'ils sont intéressant.

votre commentaire